Bientôt un magasin sans déchets à Anvers ?

  • par 
  • Publié dans Alimentation
  •   
Savina Istas, manager de Robuust, recherche encore des investisseurs. Savina Istas, manager de Robuust, recherche encore des investisseurs.

Ces dernières semaines un concept étonnant a fait parler de lui dans divers  médias : Robuust, le ‘Zero Waste Shop’ de Savina Istas. Un concept qui a suscité de nombreuses questions quant à sa viabilité et sa mise en pratique. RetailDetail a voulu en savoir plus.

Tout d’abord, un 'zero waste shop' exclut-il toute forme de déchets ? Et comment un tel concept fonctionne-t-il dans la pratique ?

S.I.: « Nous tentons de limiter les déchets au minimum : chez nous vous ne trouverez certainement pas de sachets jetables. En contrepartie nous vendons des emballages durables, comme des bocaux en verre par exemple. Si un client se trouve dans le magasin et qu’il s’aperçoit qu’il a oublié son bocal, il peut en acheter un chez nous et le ramener par la suite.


Au nouveau de l’assortiment nous essayons de proposer une gamme alimentaire aussi large que possible, mais vu le concept la vente de viande, de poisson, de fromage ou du pain par exemple n’est pas réalisable. Par contre l’offre comprendra beaucoup d’autres produits frais comme des fruits, du lait, … pour n’en citer que quelques-uns. »


Comment composez-vous votre offre ? Est-il facile de trouver suffisamment de produits durables ?

S.I.: « Notre premier critère bien entendu est que le produit soit commercialisable sans emballage. De plus nous recherchons avant tout les produits bio, mais ce n’est pas toujours possible. Nous vendons également des articles qui permettent d’éviter les déchets, comme les bocaux en verre dont je parlais tout à l’heure, mais également des boîtes à pain ou encore des pailles en métal inoxydable (donc lavables). Hélas, il est toujours difficile d’être pionnier, car on a pas suffisamment de poids pour s’imposer. »


Vous pourriez  renforcer votre poids : avez-vous – avant même l’ouverture de votre premier magasin – déjà des projets d’expansion ?

S.I.: « Je n’ai pas encore de projets concrets, mais je rêve déjà d’un magasin à Gand. Le message le plus fréquent que l’on me transmet sur Facebook est de savoir quand je débarquerai à Gand. Ce qui serait mieux encore, c’est que je puisse inciter d’autres à ouvrir des magasins de ce type et que nous puissions ensuite nous lancer sous un nom commun. »


Comment êtes-vous parvenue, sans avoir aucune expérience dans le retail, à créer ce concept pour le moins évident ?

S.I.: « Peut-être justement parce que je n’ai aucune expérience dans le retail : l’idée a germé lors de mon master en développement durable à Maastricht. Dans le cadre des cours on nous a parlé d’une île de déchets dans l’Océan Pacifique dont la superficie est 34 fois plus grande que l’ensemble des Pays-Bas ! De plus je connais certaines personnes qui tentent de vivre sans générer de déchets, même s’ils ont beaucoup de mal à trouver de bons produits sans emballage.

 

C’est pourquoi  j’ai puisé mon inspiration à l’étranger, où il existe déjà quatre projets de ce type. Je n’ai pas eu de contact avec mes collègues au Texas et à Berlin, mais par contre j’ai me suis entretenue avec les initiateurs espagnols et italiens. Ils m’ont beaucoup appris, mais cela reste difficile de démarrer un tel concept et de tenir bon. Néanmoins nous nous sentons soutenus par des  réactions positives. »


Un soutien dont vous avez grand besoin, car le crowdfunding pour le financement de votre projet ne se déroule pas comme vous le voudriez ?

S.I.:  « En effet, j’ai sous-estimé cet aspect. A Berlin ils ont collecté 20000 euros en 24 heures, un montant que je m’étais fixé pour objectif final … mais au Robuust_logobout d’une semaine nous sommes loin du compte. L’ouverture de mon magasin n’est donc pas encore en vue, cela dépendra d’éventuels investisseurs et/ ou du crowdfunding.


Nous ne nous attendions pas à tant de publicité à un stade si précoce, mais c’est la création de notre compte Facebook qui a tout déclenché. Les réseaux sociaux jouent un rôle important pour notre magasin et nous comptons exploiter ce canal ! »


N’y a-t-il pas là un trop grand contraste ? Votre concept remonte pour ainsi dire à l’épicerie du temps de nos grands-mères ?

S.I.: « C’est partiellement vrai, mais pas entièrement. Ce concept du ‘zéro  déchet’ est réellement utile, voire même nécessaire ! D’où notre nom ‘Robuust’ : on ne jettera pas facilement quelque chose de robuste.


Toutefois notre approche n’est pas vieillotte, au contraire nous voulons lui donner une touche moderne : le but est d’attirer également un public jeune, c’est pourquoi nous misons sur ‘le vécu’ … et sur Facebook. Le développement durable est un thème dont les jeunes se préoccupent, ce qui nous donne bon espoir ! »

 

En vous adressant spécifiquement aux jeunes, vous ciblez un groupe lourdement touché par la crise.

S.I.: « C’est exact, mais je suis convaincue que même les jeunes sont prêts à payer plus pour un produit de meilleur qualité. Nous ne sommes d’ailleurs pas plus chers qu’un simple magasin bio, mais par rapport aux supermarchés il peut y avoir des différences de prix. Comme nous nous approvisionnons auprès d’agriculteurs bio locaux, nous espérons que les jeunes y seront sensibles. »


Aujourd’hui tout tourne autour du e-commerce, même les produits frais sont livrés à domicile. Avez-vous des projets en ce sens ?

S.I.: « Oui, dès l’ouverture les clients pourront  passer commande et venir la  retirer le jour même entre 17h et 18h30. Après la phase de démarrage de six mois environ, j’envisage de lancer les livraisons domicile. Je pense à la région anversoise pour les produits frais, mais d’autres produits comme les pailles inoxydables pourraient très bien être livrés dans toute la Belgique. Après nous verrons bien  … ».

 

Le magasin sans déchets Robuust ouvrira (probablement) ses portes le 29 juin dans le Reyndersstraat à Anvers.




La rédaction reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et toute suggestion
Les agriculteurs protestent contre les prix cassés des discounters

Les agriculteurs protestent contre les prix cassés des discounters

19/12/2014

La nuit dernière le ‘Algemeen Boerensyndicaat’ a manifesté devant certains centres de distribution de discounters. L’organisation agricole entend protester contre les prix cassés que pratiquent les discounters au détriment des...

Carrefour vend une partie de ses activités brésiliennes

Carrefour vend une partie de ses activités brésiliennes

18/12/2014

Carrefour vient de vendre 10% de ses activités brésiliennes à Abilio Diniz , l’homme d’affaire milliardaire qui par le passé s’était vu éjecter par la chaîne française Casino pour avoir...

Delhaize : pas d’actions durant la période de fin d’année

Delhaize : pas d’actions durant la période de fin d’année

18/12/2014

La direction et les clients de Delhaize peuvent être rassurés : il n’y aura plus d’actions durant la période de fin d’année. Les ouvriers ont donné leur feu vert au...

Albert Heijn vend aussi des vilains légumes

Albert Heijn vend aussi des vilains légumes

17/12/2014

Désormais la chaîne de supermarchés néerlandaise Albert Heijn va vendre dans des emballages spéciaux  et à prix réduits des fruits et légumes qui ne répondent pas entièrement aux normes esthétiques.

L’Europe examine la fusion Jacobs Douwe Egberts

L’Europe examine la fusion Jacobs Douwe Egberts

17/12/2014

La Commission européenne examine la future fusion de D.E. Master Blenders 1753 avec la division café du groupe alimentaire américain Mondelez International, qui doit donner naissance au nouveau géant du...

D’Hoore Group rachète son concurrent espagnol

D’Hoore Group rachète son concurrent espagnol

17/12/2014

Le fabricant de biscuits D’Hoore d’Ichtegem (Flandre occidentale) a acquis 80% des parts de son concurrent espagnol Big Drum Ibérica. Le CEO Dick D’Hoore deviendra le président de l’entreprise.

Un supermarché social ouvre ses portes à Londres

Un supermarché social ouvre ses portes à Londres

16/12/2014

Un Community Shop a ouvert ses portes à Londres, d’après un concept testé avec succès à Goldthorpe (South Yorkshire). Ce ‘supermarché social’ pratique des prix fortement réduits, mais uniquement pour...

Trêve chez Delhaize jusqu’au 6 janvier ?

Trêve chez Delhaize jusqu’au 6 janvier ?

15/12/2014

Après une réunion marathon nocturne, le bureau de conciliation des employés de Delhaize a donné son accord à une ‘suspension des actions’ jusqu’au 6 janvier 2015 inclus. Mardi les militants...

Colruyt Group dément l’esquive fiscale via le Luxembourg

Colruyt Group dément l’esquive fiscale via le Luxembourg

15/12/2014

Selon le journal De Tijd, Colruyt aurait mis en place un dispositif au Grand-Duché de Luxembourg afin d’éluder l’impôt. Le discounter de Hal confirme les accords fiscaux, mais conteste les...

Nespresso ouvre sa cinquième boutique belge

Nespresso ouvre sa cinquième boutique belge

11/12/2014

Hier, Nespresso a ouvert sa cinquième Boutique dans notre pays, la première à être située au sein d’un centre commercial belge, au Wijnegem Shopping Center plus précisément.

Les commerces alimentaires informeront oralement leurs clients quant aux allergènes

Les commerces alimentaires informeront oralement leurs clients quant aux allergènes

10/12/2014

A partir du 13 décembre les commerces alimentaires et les établissements horeca seront obligés d’informer leurs clients de la présence d’allergènes dans les produits vendus. La grande majorité d’entre eux...

Colruyt investit 8 millions d’euros dans la région de la Dendre

Colruyt investit 8 millions d’euros dans la région de la Dendre

09/12/2014

Au cours des prochains mois Colruyt va investir 8 millions d’euros dans la région de la Dendre en Flandre orientale. Le groupe compte y implanter notamment un Bio-Planet, un OKay...