« Fausses soldes » dans les magasins d’électronique et de meubles

« Fausses soldes » dans les magasins d’électronique et de meubles

Dans le cadre des soldes et de la période d’attente qui y précède, Test-Achats a comparé plus de 900 prix dans de nombreux magasins et prospectus. Les 176 magasins de vêtements, de chaussures et d’articles de maroquinerie visités ont respecté scrupuleusement la législation, mais dans les magasins de meubles et d’électronique par contre l’organisation de défense des consommateurs a constaté de nombreux abus et prix erronés.

Même si la période d’attente ne s’applique pas à ces deux secteurs, le fait d’afficher des réductions qui finalement n’en sont pas relève du pure mensonge selon Test-Achats.

Un bon bulletin pour les magasins de vêtements, chaussures et articles de maroquinerie

Durant la période d’attente, un mois avant le début des soldes, il est interdit aux commerçants d’annoncer des réductions de prix. Afin de contrôler si les commerçants respectaient la loi, Test-Achats a répertorié cet été (période d’attente de juin et soldes de juillet) les prix pratiqués par 176 magasins de vêtements, chaussures et articles de maroquinerie à Anvers, Bruxelles et Mons. En guise de mise en garde, juste avant les soldes d’hiver, Test-Achats annonce maintenant les résultats de son étude.


Les enquêteurs ont vérifié si le prix soldé était effectivement inférieur au prix de départ, si le « prix initial »  mentionné correspondait bien au prix qu’ils avaient enregistré et s’il n’ y avait pas eu de gonflement artificiel du prix juste avant la période d’attente (car ce prix est le prix de référence pour les soldes).


Plus de 9 magasins visités sur 10 ont fait un parcours sans faute : pour  93% des magasins le prix de référence affiché était correct, alors qu’une petite minorité seulement (7%) ne mentionnait  aucun prix de référence.


Des promotions mensongères  

La situation est différente dans le secteur de l’électronique et du meuble. Bien que ces deux secteurs ne soient pas concernés par cette période d’attente, ils affichent souvent des promotions, réductions et soldes en tous genres. Test-Achats a donc comparer 735 prix de 245 produits.


Trop souvent le prix de référence, sur base duquel était calculée la réduction, s’est avéré supérieur au prix affiché initialement pour le même produit. Ce qui donne l’impression au client de bénéficier d’une réduction importante, bien que cela ne soit pas le cas en réalité. Dans certains cas extrêmes il n’était même plus question de réduction. Plus d’une fois la réduction consistait en une simple action de « cashback », camouflée en solde.

 

« Suppression de la période d’attente »

En marge de cette étude, Test-Achats réitère son plaidoyer de supprimer purement et simplement la période d’attente avant les soldes, car il y a trop d’échappatoires à cette  loi (vendredi dernier la chaîne de vêtements ZEB a reçu pour la sixième fois déjà en trois ans une plainte pour pré-soldes) et parce que la règlementation actuelle va à l’encontre du  principe de libre fixation des prix. « Les commerçants doivent pouvoir déterminer eux-mêmes quand ils souhaitent se défaire de certains produits. Ainsi les consommateurs bénéficieront de réductions intéressantes  tout au long de l’année », estime Test-Achats.


Mais Test-Achats n’est pas le seul à dénoncer la période d’attente, la Commission Européenne elle aussi a déjà assigné la Belgique devant le Cour de Justice de l’Union européenne, estimant que la période d’attente était en contradiction avec les règlementations européennes.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rentabilisez vos promotions grâce aux jeux

19/05/2017

(Publireportage) La conception d’un jeu peut donner un sérieux coup de pouce à n’importe quelle marque sans gros efforts ni investissements. HighCo DATA dispose de l’expertise nécessaire pour mener ce projet à bien pour vous de A à Z.

La stratégie durable d’Unilever porte ses fruits

19/05/2017

Même si elle ne fait pas l’unanimité au sein du groupe, la stratégie d’Unilever axée sur la durabilité semble fructueuse : en 2016 les marques durables ont généré 60% de la croissance du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Analyse : Blokker se suffit-il à lui-même pour survivre ?

16/05/2017

Le démantèlement radical auquel procède Blokker Holding marque la fin d’un groupe retail iconique. Mais cette restructuration peut-elle également signifier le début d’une nouvelle étape, ou est-ce tout simplement trop tard ?

Breaking : Blokker Holding choisit de se focaliser entièrement sur Blokker

16/05/2017

Blokker Holding a décidé de se concentrer entièrement sur Blokker, l’enseigne avec laquelle tout a commencé en 1896. Les autres chaînes du groupe (Intertoys, Maxi Toys, Xenos, Big Bazar et Leen Bakker) seront mises en vente.

Plus besoin de l’intervention de la police en cas de vol à l’étalage

16/05/2017

D’ici peu l'intervention de la police en cas de vol à l’étalage ne sera plus requise. Les commerçants pourront eux-mêmes sanctionner l’auteur du vol au moyen d’une d’indemnisation. L’Unizo se réjouit de ce nouvel accord.

Voilà comment Amazon s’attaque sans cesse à de nouveaux marchés

15/05/2017

Même dans les catégories où actuellement l’e-commerce ne détient qu’une modeste part, Amazon sort les grands moyens pour gagner rapidement des parts de marché. L’ameublement et le bricolage figurent parmi ses nouvelles cibles.

Back to top