« Fausses soldes » dans les magasins d’électronique et de meubles

« Fausses soldes » dans les magasins d’électronique et de meubles

Dans le cadre des soldes et de la période d’attente qui y précède, Test-Achats a comparé plus de 900 prix dans de nombreux magasins et prospectus. Les 176 magasins de vêtements, de chaussures et d’articles de maroquinerie visités ont respecté scrupuleusement la législation, mais dans les magasins de meubles et d’électronique par contre l’organisation de défense des consommateurs a constaté de nombreux abus et prix erronés.

Même si la période d’attente ne s’applique pas à ces deux secteurs, le fait d’afficher des réductions qui finalement n’en sont pas relève du pure mensonge selon Test-Achats.

Un bon bulletin pour les magasins de vêtements, chaussures et articles de maroquinerie

Durant la période d’attente, un mois avant le début des soldes, il est interdit aux commerçants d’annoncer des réductions de prix. Afin de contrôler si les commerçants respectaient la loi, Test-Achats a répertorié cet été (période d’attente de juin et soldes de juillet) les prix pratiqués par 176 magasins de vêtements, chaussures et articles de maroquinerie à Anvers, Bruxelles et Mons. En guise de mise en garde, juste avant les soldes d’hiver, Test-Achats annonce maintenant les résultats de son étude.


Les enquêteurs ont vérifié si le prix soldé était effectivement inférieur au prix de départ, si le « prix initial »  mentionné correspondait bien au prix qu’ils avaient enregistré et s’il n’ y avait pas eu de gonflement artificiel du prix juste avant la période d’attente (car ce prix est le prix de référence pour les soldes).


Plus de 9 magasins visités sur 10 ont fait un parcours sans faute : pour  93% des magasins le prix de référence affiché était correct, alors qu’une petite minorité seulement (7%) ne mentionnait  aucun prix de référence.


Des promotions mensongères  

La situation est différente dans le secteur de l’électronique et du meuble. Bien que ces deux secteurs ne soient pas concernés par cette période d’attente, ils affichent souvent des promotions, réductions et soldes en tous genres. Test-Achats a donc comparer 735 prix de 245 produits.


Trop souvent le prix de référence, sur base duquel était calculée la réduction, s’est avéré supérieur au prix affiché initialement pour le même produit. Ce qui donne l’impression au client de bénéficier d’une réduction importante, bien que cela ne soit pas le cas en réalité. Dans certains cas extrêmes il n’était même plus question de réduction. Plus d’une fois la réduction consistait en une simple action de « cashback », camouflée en solde.

 

« Suppression de la période d’attente »

En marge de cette étude, Test-Achats réitère son plaidoyer de supprimer purement et simplement la période d’attente avant les soldes, car il y a trop d’échappatoires à cette  loi (vendredi dernier la chaîne de vêtements ZEB a reçu pour la sixième fois déjà en trois ans une plainte pour pré-soldes) et parce que la règlementation actuelle va à l’encontre du  principe de libre fixation des prix. « Les commerçants doivent pouvoir déterminer eux-mêmes quand ils souhaitent se défaire de certains produits. Ainsi les consommateurs bénéficieront de réductions intéressantes  tout au long de l’année », estime Test-Achats.


Mais Test-Achats n’est pas le seul à dénoncer la période d’attente, la Commission Européenne elle aussi a déjà assigné la Belgique devant le Cour de Justice de l’Union européenne, estimant que la période d’attente était en contradiction avec les règlementations européennes.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Technologie ét expérience client au cœur du RetailDetail Congress

28/04/2017

L’affiche internationale du RetailDetail Congress 2017 a fait impression. Le prophète du retail Doug Stephens en particulier à su convaincre le public. La technologie et l’expérience client sont indissociables dans le magasin du futur.

Légère baisse du chiffre d’affaires chez Procter & Gamble

27/04/2017

Au 3ème trimestre de son exercice 2016/2017 les performances de Procter & Gamble se sont à nouveau avérées décevantes. Même si sur base autonome il est question d’une hausse du CA de 1%, le CA net par contre est en recul de 1%.

La riche histoire d'un job passionnant

26/04/2017

(publireportage) Un emploi varié vous intéresse? Optez pour un lieu proche mais surprenant : la salle de bains. Source de grande satisfaction, ce secteur permet de déployer pleinement vos talents. Bien sûr, tout dépend de l’entreprise que vous choisirez…

RetailDetail accueille Kjëll Bries à son bord

25/04/2017

RetailDetail continue de s’étendre : nous venons d’engager un nouvel account manager. Désormais Kjëll Bries sera la personne de contact pour nos partenaires et annonceurs.

Le gouvernement établit un code de conduite pour les vendeurs porte-à-porte

24/04/2017

Le ministre de l’Economie Kris Peeters a établi un code de conduite pour les vendeurs porte-à-porte.  Il devrait mettre fin aux vendeurs agressifs.  L’objectif est de faire signer ce code de conduite par toutes entreprises du secteur.

A quoi s’attendre après la numérisation ? 4 tendances

24/04/2017

La numérisation du secteur retail ne représente qu’une des nombreuses conséquences de la disruption digitale. Il en existe bien d’autres, selon Annick Lemaylleux, VP Global Retail Market chez Atos. Au RetailDetail Congress, elle nous guidera à travers les principales tendances.

 

Back to top