« Le coût des paiements électroniques risque de monter en flèche »

« Le coût des paiements électroniques risque de monter en flèche »

Le projet de la Commission européenne visant à rendre les paiements électroniques en magasin plus transparents et moins onéreux dans toute l’Union, risque d’échouer. Les coûts des services comme Bancontact ou Visa exploseront, prévient la fédération du commerce Comeos.

« Le Parlement européen du côté des banques ? »

La Commission européenne a pour objectif d’harmoniser les paiements électroniques au sein de l’Europe et de les rendre plus transparents et moins coûteux. « Les coûts payés par les commerçants seraient plafonnés, des règles claires leur permettraient de choisir librement les cartes acceptées dans leurs magasins et de nouveaux opérateurs auraient une véritable opportunité de pénétrer le marché », explique Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos, résumant ainsi le projet.


Or ce projet initial est à présent compromis par une série de propositions formulées par le rapporteur de la commission économique du Parlement européen. Ainsi le plafonnement des coûts est remis en question et la liberté du commerçant d’accepter ou non certaines cartes est sérieusement limitée.


« Si ces propositions ne sont pas retirées, l’avenir du paiement électronique dans le commerce s’annonce sombre », souligne Dominique Michel. «Il y a vraiment lieu de se demander ce que font certains députés européens. Se sont-ils laissés convaincre par les banques et le secteur des paiements ? »


Les émetteurs de cartes eux aussi insatisfaits

Il y a une semaine Eurocommerce – l’organisation patronale européenne du retail, du commerce de gros et du commerce international – avait déjà évoqué « l’atténuation de la proposition de la Commission avec pour conséquence la perte de la plupart des avantages pour les consommateurs et les commerçants. »


Les émetteurs de cartes semblent eux aussi mécontents de la tournure que prend le dossier. Ainsi MasterCard dit « s’inquiéter de l’approche one-size-fits-all pour l’ensemble de l’Europe, étant donné que cette approche ne semble pas se baser sur une méthodologie claire. »


Preuve est faite que l’ébauche de la nouvelle directive sur les services de paiement comporte de nombreux enjeux souvent contradictoires, qui ne manqueront pas susciter encore de sérieux débats.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Toys ‘R’ Us proche de la faillite

18/09/2017

Selon le journal d’affaires The Wall Street Journal, la chaîne de magasins de jouets Toys ‘R’ Us serait proche de la faillite.  La croissance des ventes online et les exigences plus strictes des fournisseurs en seraient les causes principales.

L'action de réductions pour Shoptalk Europe touche à sa fin

14/09/2017

(publireportage) Shoptalk Europe, le salon dédié à l’innovation dans le retail, se tiendra du 8 au 11 octobre 2017 à Copenhague. Au programme les tendances, technologies et business models qui déterminent le shopping à l’ère de la disruption digitale.

« L’UE doit créer un cadre plus précis pour l’e-commerce »

13/09/2017

Selon la députée européenne Marietje Schaak, la Commission européenne devrait créer un cadre plus précis pour l’e-commerce, pour éviter que de grandes entreprises internet déterminent elles-mêmes les normes du commerce digital.

L’Europe souhaite un meilleur encadrement pour les franchisés

13/09/2017

Hier, le Parlement européen a adopté le rapport ‘Sur le fonctionnement du franchisage dans le secteur du commerce de détail’.  Il reprend plusieurs points qui devraient renforcer la position du franchisé.

Google conteste l’amende record infligée par l’UE

12/09/2017

Alors que Google semblait prêt à procéder aux adaptations nécessaires afin de conformer son service Google Shopping à la législation européenne, le géant américain a finalement décidé de déposer un recours contre l’amende record infligée par l’UE.

Vivez l’avenir du retail au ‘Paris Retail Week’

12/09/2017

(Publireportage) Venez découvrir les nouvelles tendances du retail au Paris Retail Week du 19 au 21 septembre. Un salon professionnel, un événement de réseautage et surtout une plate-forme de connaissances avec plus de 200 conférences en accès libre.

Back to top