« Les chaînes logistiques doivent être plus résilientes »

« Les chaînes logistiques doivent être plus résilientes »

Les entreprises faisant partie de la même chaîne logistique doivent collaborer plus étroitement. C’est la conclusion d’une étude du VIL (Institut flamand pour la Logistique), qui avec la participation de huit entreprises de secteurs très divergents, a étudié comment les entreprises pouvaient s’armer contre les ruptures dans la chaîne logistique. Outre la collaboration, la standardisation est elle aussi importante, indique le rapport intitulé ‘Meten van Resilience – veerkracht in de supply chain’ (Evaluation de la résistance de la chaîne logistique).

Coûts et pertes de revenus pour les entreprises

En septembre 2011 les huit entreprises (parmi lesquelles des grands noms tels Nike et Toyota) ont démarré ce projet, visant à augmenter la résistance de leur chaîne logistique (ou ‘supply chain’ ).


Auparavant l’étude annuelle ‘Supply Chain Resilience 2011’ menée par The Business Continuity Institute auprès de 559 entreprises dans 62 pays, avait déjà mis en avant l’importance d’une chaîne de production résiliente. 85% des répondants avaient connu de lourdes perturbations dans leur chaîne logistique en 2011, ce qui avait entraîné pour la moitié des répondants des pertes au niveau de la production, deux sur cinq répondants avaient subi une augmentation des coûts et pour un tiers d’entre eux également une perte significative de revenus, une augmentation du nombre de plaintes et un impact négatif sur les prestations de service.


Des procédures formelles en guise de garanties

Le VIL est allé encore une étape plus loin dans son étude en essayant de déterminer les  faiblesses éventuelles des chaînes logistiques, qui sont de plus en plus fragilisées par leur complexité grandissante. D’autre part l’institut a également recherché des mesures pouvant être appliquées par les entreprises, afin de renforcer leur chaîne et de limiter l’impact d’éventuelles ruptures et ce dans tous les chaînons du réseau logistique. L’étude conclut que la collaboration est l’arme par excellence dans le combat contre les interruptions de la chaîne logistique. Dans le cadre de cette collaboration, l’échange d’informations est primordial : « cela doit devenir un réflexe dans une organisation et être ancré dans la culture d’entreprise. »


D’autre part l’étude souligne également l’importance des procédures formelles, afin de tirer les leçons des problèmes du passé et pouvoir ensuite éviter des interruptions dans le futur. Les entreprises devront mettre sur pied des stratégies pour parer à certains risques et ce en collaboration avec les autres parties concernées de la chaîne. Le VIL recommande également les programmes de certification : ainsi certaines garanties pourront être insérées formellement dans la chaîne.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pieter Malfliet vient renforcer l’équipe RetailDetail

23/05/2017

L’équipe de RetailDetail ne cesse de s’agrandir et vient d’accueillir une nouvelle recrue à son bord. Depuis lundi 22 mai Pieter Malfliet travaille chez RetailDetail en tant que Event & Partnerships Manager.

Rentabilisez vos promotions grâce aux jeux

19/05/2017

(Publireportage) La conception d’un jeu peut donner un sérieux coup de pouce à n’importe quelle marque sans gros efforts ni investissements. HighCo DATA dispose de l’expertise nécessaire pour mener ce projet à bien pour vous de A à Z.

La stratégie durable d’Unilever porte ses fruits

19/05/2017

Même si elle ne fait pas l’unanimité au sein du groupe, la stratégie d’Unilever axée sur la durabilité semble fructueuse : en 2016 les marques durables ont généré 60% de la croissance du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Analyse : Blokker se suffit-il à lui-même pour survivre ?

16/05/2017

Le démantèlement radical auquel procède Blokker Holding marque la fin d’un groupe retail iconique. Mais cette restructuration peut-elle également signifier le début d’une nouvelle étape, ou est-ce tout simplement trop tard ?

Breaking : Blokker Holding choisit de se focaliser entièrement sur Blokker

16/05/2017

Blokker Holding a décidé de se concentrer entièrement sur Blokker, l’enseigne avec laquelle tout a commencé en 1896. Les autres chaînes du groupe (Intertoys, Maxi Toys, Xenos, Big Bazar et Leen Bakker) seront mises en vente.

Plus besoin de l’intervention de la police en cas de vol à l’étalage

16/05/2017

D’ici peu l'intervention de la police en cas de vol à l’étalage ne sera plus requise. Les commerçants pourront eux-mêmes sanctionner l’auteur du vol au moyen d’une d’indemnisation. L’Unizo se réjouit de ce nouvel accord.

Back to top