‘L’enregistreur vidéo online’ Bhaalu protégé contre ses créanciers

‘L’enregistreur vidéo online’ Bhaalu protégé contre ses créanciers

Right Brain Interface, l’entreprise qui a lancé l’enregistreur vidéo dans le nuage  Bhaalu, a obtenu du tribunal  de commerce une protection contre ses créanciers. Les créances seront gelées jusqu’au 22 mai 2015.

Les stations TV bloquent l’entreprise

Right Brain Interface est l’entreprise de Bart Van Coppenolle, qui a eu l’idée d’enregistrer tous les programmes télévisés pour ensuite les stocker dans un nuage durant 30 jours, permettant ainsi aux spectateurs intéressés de les télécharger pour les visionner ultérieurement.


Cependant bon nombre de chaînes télé se sont opposées à cette initiative, craignant de perdre ainsi les revenus potentiels  du visionnage en différé. Une première requête de TV Vlaanderen demandant d’interdire Bhaalu, a été rejetée. Mais après un procès (intenté par la VRT, Medialaan et SBS Belgium, jugeant que leurs droits d’auteurs avaient été enfreints), Bhaalu a finalement été interdit pour avoir proposé son service sans l’autorisation de TV Vlaanderen et Telenet.


Ce à quoi Coppennolle a rétorqué que Bhaalu n’était autre qu’un grand enregistreur vidéo et que de toute façon les utilisateurs avaient déjà payé les droits via leur abonnement télé. Une argumentation qui n’a pas été suivie par le juge. Suite à cette décision, Bhaalu s’est retrouvé sur la paille et l’entreprise n’a eu d’autre alternative que de demander au tribunal à être protégée contre ses créanciers.


Accumulation des pertes

Le tribunal a accordé à Right Brain Interface une protection de six mois contre ses créanciers le 12 novembre, mais ce jugement vient seulement d’être publié au Moniteur. Les créances seront donc gelées jusqu’au 22 mai : l’entreprise dispose de ce délai pour tenter de conclure un accord avec les stations TV et élaborer un plan de réorganisation.


Faute de revenus, Right Brain Interface, a fait état fin 2013 d’une perte cumulée de 4,728 millions d’euros. Malgré une importante augmentation du capital cette année-là, les fonds propres de l’entreprise suite à ces pertes ont été réduits à 2,097 millions d’euros. En 2014 la situation financière a continué à se dégrader.

 

Tags: