‘Walking Madou’ attire davantage de passants dans le quartier commerçant

‘Walking Madou’ attire davantage de passants dans le quartier commerçant

Depuis le réaménagement provisoire de la chaussée de Louvain à Bruxelles en zone piétonne, le nombre de passants dans le quartier commerçant aux alentours de la place Madou a légèrement augmenté. Ainsi l’exode des dernières années semble freiné. C’est ce qui ressort des chiffres publiés par Atrium, l’agence visant à promouvoir les quartiers commerçants bruxellois.

‘Walking Madou’: moins de voitures, plus de passants

Atrium a compté ce mois-ci une moyenne de 10.314 piétons par jour sur la chaussée de Louvain entre Madou et la place Saint-Josse, soit une hausse de 150 passants comparé au même mois l’année dernière. Cela paraît minime, mais sachant qu’entre 2009 et 2011 le nombre de passants a diminué de 12.958 à 10.170 – une baisse de plus de 20% - c’est enfin une bonne nouvelle pour les commerçants.


Depuis le mois d’avril la chaussée de Louvain (dans l’attente du réaménagement définitif en rue commerçante piétonne avec une ligne de bus dans le courant de l’année 2013) a été temporairement réaménagée en zone piétonne, baptisée ‘Walking Madou’. Un tronçon de route pour le moins tape-à-l’œil , car entièrement repeint en jaune, ainsi que le mobilier extérieur.


Atrium estime qu’il y a un rapport de cause à effet entre l’interdiction de circuler en voiture et la légère hausse du nombre de passants et s’attend à ce que le nombre de visiteurs augmente fortement une fois la chaussée définitivement réaménagée avec des arrêts de bus.


La rue Neuve maintient sa place de rue commerçante la plus fréquentée

Une semaine auparavant l’agence Atrium avait publié les chiffres du nombre de passants dans les rues commerçantes bruxelloises. Une fois de plus la rue Neuve se classe en tête avec 50.400 visiteurs par jour, soit une hausse de 14,5%. La rue des Fripiers rénovée suit de loin avec 25.800 passants par jour, mais marque la plus forte hausse + 28,2%. Preuve tangible que les rénovations urbaines et la promotion du commerce vont de pair.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: