1,39 milliards de paiements électroniques en 2011

1,39 milliards de paiements électroniques en 2011

En 2011 Atos Worldline a traité dans notre pays un nombre record de 1,39 milliards de paiements, soit une hausse de 7,1% par rapport à 2010. Alors que les cartes de débit Bancontact/MisterCash et les cartes de crédit Visa et MasterCard continuent leur progression,  le porte-monnaie électronique Proton ne cesse de perdre du terrain.

2.638 transactions par minute

Chiffres annuels 2011Transactions+/-
Bancontact/MisterCash 973.376.007 (+6,5%)
Visa & MasterCard 148.379.925 (+12,2%)
Proton "± 60 million" (-16%)
Autres (Pay2me, M-banxafe, ...) "± 200 million" (-16%)
TOTAL 1.387.623.864 (+7,1%)

Atos Wordline a donc traité en 2011 le nombre impressionnant de 2.638 transactions par minute. Jamais dans son histoire l’entreprise n’a traité autant de transactions qu’en 2011. « Payer par carte est devenu un réflexe naturel. Je pense que la  disparition de l’argent liquide sera une évolution majeure du XXIe siècle », affirme Dirk De Cock, CEO d’Atos Worldline Benelux.


Le mois le plus chargé de 2011 a été le mois décembre, où Atos a battu un double record : celui du plus grand nombre de transactions en une journée (5 millions  le 23 décembre, meilleure journée de ventes de la période de fin d’année) et le record de vitesse par minute (11.072 par minute le 24 décembre).

 

Montant moyen : 48,80 euros

En 2011 le montant moyen des paiements effectués avec Bancontact/Mistercash s’élevait à 48,80 euros, soit une légère baisse de 0,6% par rapport à 2010. Par ailleurs 14,4% de ces transactions sont inférieures à 10 euros.


 « La diminution du montant moyen et le pourcentage plus élevé de paiements électroniques inférieurs à 10 euros démontrent que les consommateurs optent pour le paiement par carte dans des situations de plus en plus diverses et dans une gamme de prix de plus en plus étendue », estime-t-on chez Atos.


Proton ne cesse de reculer

Le fait que le consommateur utilise de plus en plus sa carte Bancontact même pour les montants inférieurs à 10 euros, explique le recul de 16% des transactions via Proton par rapport à 2010.


Le porte-monnaie électronique est en régression constante depuis plusieurs années : en 2008 Atos traitait encore plus de 94 millions de transactions Proton, en 2011 ce nombre s’est réduit à 60 millions. En outre  l’abaissement des tarifs pour   Bancontact/Mistercash applicable aux paiements de moins de 10 euros, en vigueur depuis le 1er janvier, ne fera qu’accentuer cette tendance à la baisse.

 

Plus d’un million d’adhérents aux programme Epargnez&Cueillez

Outre le traitement de paiements électroniques, Atos Worldline gère également le programme de fidélité Epargnez&Cueillez, qui l’année dernière a dépassé le cap du  million de membres.


En 2011 Atos Worldline a réalisé un chiffre d’affaires de 867 millions d’euros et compte 5.400 collaborateurs de par le monde. L’entreprise a l’intention cette année de s’investir dans d’autres domaines que les paiements électroniques, notamment l’offre de services de transactions aux entreprises et au secteur public dans divers domaines tels que l’archivage électronique, le relevé de consommation énergétique, les applications relatives au télépéage…

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Analyse : Cinq conclusions après le deal entre Amazon et Whole Foods

19/06/2017

Qu’Amazon tôt ou tard rachète une chaîne de supermarchés, était à prévoir. Pourtant la nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Comment évaluer les conséquences de ce deal pour les retailers alimentaires ?

Un nouveau site internet pour sauver les magasins de journaux indépendants

15/06/2017

Le distributeur de presse Ubiway a lancé un site internet pour aider les magasins de journaux à survivre.  En 5 ans de temps, leur nombre a chuté de 3.200 à 2.400 : grand temps pour une opération de grande envergure ‘Sauvez le magasin de journaux’.

Nike, Universal Studios et Sanrio enfreignent-ils la libre concurrence ?

15/06/2017

Après la marque de mode américaine Guess, c’est au tour de Nike, Universal Studios et Sanrio d’être visés par Bruxelles. Il semblerait que ces trois entreprises restreignent la vente transfrontière et online de leurs produits dans l’Union européenne.

« Les casseurs de prix bousillent l’économie »

14/06/2017

Selon le politologue Jonathan Holslag de la VUB, le consommateur devrait acheter davantage dans des commerces locaux et éviter les casseurs de prix comme Action et Primark, car « ils bousillent l’économie ».

Fnac et Carrefour : le nouveau couple choc en France ?

14/06/2017

Un mariage entre Carrefour et Fnac Darty s’annonce-t-il, maintenant que le PDG de la Fnac, Alexandre Bompard, s’apprête à prendre les commandes chez Carrefour ? Une chaîne de supermarchés qui se cherche, un retailer de produits culturels en relance et un spécialiste de l’électro peuvent-ils revitaliser le retail français ?

Aujourd’hui Coolblue lance la version française de son webshop

14/06/2017

Aujourd’hui Coolblue ouvre son webshop en version française, qui dans un premier temps proposera uniquement les produits d’informatique. Le reste de l’assortiment sera ajouté progressivement. D’ici la fin de l’année toute la gamme sera disponible.

Back to top