88% des commerçants souhaitent l’abolition des pièces de 1 et 2 cents

88% des commerçants souhaitent l’abolition des pièces de 1 et  2 cents

Pas moins de 88% des commerçants belges sont favorables à l’abolition des pièces de 1 et 2 cents. C’est ce qui ressort d’une enquête du SNI menée auprès de 714 commerçants. Selon l’organisation des indépendants cela n’entraînera pas d’augmentation de prix.

Abolir et arrondir

« La plupart des commerçants n’aiment pas les pièces de 1 et 2 cents », explique Christine Mattheeuws, présidente du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI). « 27% n’ont souvent pas assez ou plus de pièces de ce montant, car les Belges préfèrent les garder. Par conséquent, la Monnaie Royale de Belgique frappera encore cette année 34 millions de pièces de 1 cent et 22 millions de pièces de 2 cents. »


« Le fait de frapper de nouvelles pièces de 1 et de 2 cents peut aider les commerçants, qui sont souvent en pénurie de ces pièces, mais cela ne solutionne pas le cœur du problème », estime le SNI, qui se demande s’il ne serait pas préférable tout simplement de supprimer les pièces de 1 et 2 cents.


La crainte de hausses des prix n’est pas fondée

La crainte que les commerçants profitent de la suppression de ces piécettes pour arrondir leurs prix vers le haut, n’est pas fondée selon le SNI. « 53% des commerces arrondiront leurs prix de façon logique, tandis que 27% le font déjà actuellement : leurs prix se terminent par un 0 ou un 5 comme deuxième chiffre après la virgule. »


Selon l’organisation des indépendants, 85% des commerçants sont même partisans de « l’introduction de règles légales pour arrondir les prix vers le multiple le plus proche de 5 cents. La Finlande a introduit ce principe en 2002. D’autres expériences, comme aux Pays-Bas, ont également démontré que l’abolition des pièces de 1 et de 2 cents, et donc le fait d’arrondir les prix, n’ont pas entraîné d’augmentation des prix », souligne Christine Mattheeuws.


Le SNI va soumettre cette proposition  au  nouveau ministre des Finances, Koen Geens (CD&V).

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Toys ‘R’ Us proche de la faillite

18/09/2017

Selon le journal d’affaires The Wall Street Journal, la chaîne de magasins de jouets Toys ‘R’ Us serait proche de la faillite.  La croissance des ventes online et les exigences plus strictes des fournisseurs en seraient les causes principales.

L'action de réductions pour Shoptalk Europe touche à sa fin

14/09/2017

(publireportage) Shoptalk Europe, le salon dédié à l’innovation dans le retail, se tiendra du 8 au 11 octobre 2017 à Copenhague. Au programme les tendances, technologies et business models qui déterminent le shopping à l’ère de la disruption digitale.

« L’UE doit créer un cadre plus précis pour l’e-commerce »

13/09/2017

Selon la députée européenne Marietje Schaak, la Commission européenne devrait créer un cadre plus précis pour l’e-commerce, pour éviter que de grandes entreprises internet déterminent elles-mêmes les normes du commerce digital.

L’Europe souhaite un meilleur encadrement pour les franchisés

13/09/2017

Hier, le Parlement européen a adopté le rapport ‘Sur le fonctionnement du franchisage dans le secteur du commerce de détail’.  Il reprend plusieurs points qui devraient renforcer la position du franchisé.

Google conteste l’amende record infligée par l’UE

12/09/2017

Alors que Google semblait prêt à procéder aux adaptations nécessaires afin de conformer son service Google Shopping à la législation européenne, le géant américain a finalement décidé de déposer un recours contre l’amende record infligée par l’UE.

Vivez l’avenir du retail au ‘Paris Retail Week’

12/09/2017

(Publireportage) Venez découvrir les nouvelles tendances du retail au Paris Retail Week du 19 au 21 septembre. Un salon professionnel, un événement de réseautage et surtout une plate-forme de connaissances avec plus de 200 conférences en accès libre.

Back to top