Après l’horeca, la ‘caisse blanche’ obligatoire aussi dans le commerce ? | RetailDetail

Après l’horeca, la ‘caisse blanche’ obligatoire aussi dans le commerce ?

Après l’horeca, la ‘caisse blanche’ obligatoire aussi dans le commerce ?

Le Secrétaire d’Etat à la Lutte contre la fraude sociale, Bart Tommelein (Open VLD), souhaite étendre le système des ‘caisses blanches’ – obligatoire  dans le secteur horeca – aux magasins,au grand mécontentement des organisations d’indépendants.

« Comme en Autriche »

Dans une interview accordée au journal De Tijd le Secrétaire d’Etat à la Lutte contre la fraude sociale Bart Tommelein plaide pour une généralisation de la caisse blanche dans l’ensemble du commerce.


Tommelein considère l’introduction de la caisse blanche dans le secteur horeca comme un test : « Si les choses se passent bien, nous pourrions étendre ce dispositif à d’autres secteurs », à commencer par les magasins, suggère le Secrétaire d’Etat : « En Autriche, il a déjà été décidé d’introduire la caisse blanche dans le commerce », précise-t-il.


« L’avenir est au digital », argumente Tommelein à la VRT. « Nous devons évoluer vers des systèmes de suivi digital qui rendront la concurrence plus loyale et  empêcheront les fraudes. » Outre le commerce, le Secrétaire d’Etat pense également au secteur de la construction et du transport.


Une vague de critiques

D’emblée la proposition de Tommelein s’est heurtée aux critiques des organisations d’indépendants. « Nous devons combattre toute forme de travail au noir. Tout le monde est d’accord sur ce point », explique Karel Van Eetvelt, administrateur délégué de l’Unizo. « Mais il faut commencer par combattre la cause du problème, pas les symptômes. Il faut donc d’abord une forte baisse des frais salariaux, une réduction des impôts et beaucoup plus de flexibilité. Alors seulement une caisse blanche pourrait être mise en place pour lutter contre la fraude. »


Le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) lui aussi s’oppose à ce projet :  « Cette proposition fait preuve d’un manque de confiance total envers tous ceux qui entreprennent quelque chose dans notre pays. Comme si tous les indépendants et PME étaient des fraudeurs », s’indigne Christine Mattheeuws, présidente du SNI « Tommelein tient-il absolument à saper l’entreprenariat en Belgique ? »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pabo poursuit ses activités sous l’étendard ‘be you’

21/06/2018

Le groupe allemand Beate Uhse – spécialisé dans les accessoires érotiques et maison-mère de Pabo –, déclaré en faillite l’an dernier, poursuivra ses activités sous un nouveau nom. Désormais l’accent se situera sur le commerce en ligne.

Fox & Cie ouvre un 17ème magasin de jouets à Tournai

21/06/2018

La chaîne wallonne de magasins de jouets Fox & Cie a ouvert son 17ème point de vente dans le centre commercial Les Bastions à Tournai. « Quelle crise du marché du jouet ? », se demande l’enseigne.

Tom&Co vise 100 nouveaux points de vente en France

21/06/2018

L’enseigne belge d’animaleries Tom&Co poursuit son expansion sur le marché français : un 25ème magasin vient d’ouvrir ses portes à Nantes, selon le nouveau concept, et sept autres ouvertures sont prévues d’ici la fin de l’année.

La France envisage une taxe sur l’e-commerce

21/06/2018

A l’avenir les commandes en ligne pourraient devenir plus chères pour les consommateurs français : une nouvelle proposition de loi prévoit une taxe de 1 à 2% sur le prix de vente, en fonction de la distance de livraison.

L’enseigne de jouets La Grande Récré jette l’éponge en Belgique

20/06/2018

L’enseigne de jouets française La Grande Récré est en grave difficulté financière et veut dès lors se concentrer sur son marché domestique. Lundi prochain la branche belge déposera le bilan : 16 magasins fermeront, 95 personnes perdront leur emploi.

Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.