Artis-Historia fait son comeback

Artis-Historia fait son comeback

Les points à découper, les images à collectionner et à coller dans des livres : les fans pourront à nouveau s’y adonner à cœur joie dès la fin de cette année.  Dix ans après la faillite d’Artis-Historia, le concept renaît de ses cendres.

« Dès la période des fêtes »

« Tout ce qui est rétro et nostalgique, marche bien. Songez à l’engouement pour les albums Panini », explique Philip Gielkens de Concrea, la maison d’édition propriétaire du nom et du concept Artis Historia.


Gielkens prévoit le lancement du nouveau Artis-Historia pour la période des fêtes :  « Nous sommes en pleines négociations avec de grandes entreprises et chaînes de magasins belges. Nous sommes convaincus que d’ici peu les enfants, parents et grands-parents collectionneront à nouveau les points Artis-Historia. Nous commencerons en septembre pour être fin prêts pour la période des fêtes. »


Tout comme Panini qui adopte de nouvelles technologies – l’entreprise qui publie les autocollants de foot a lancé une application permettant aux fans de gérer leur collection –, Artis Historia aussi aura un volet  numérique, « que nous  dévoilerons d’ici quelques mois », confie Gielkens.


Comeback après 10 ans d’absence

Entre 1974 et 2004 des millions de Belges ont découpé des points dans des emballages de spaghetti, de café ou encore de produits à lessiver, afin de les échanger pour des images à coller dans des livres d’art, d’histoire, de voyages et autres. Toutefois au début des années 2000 le concept s’essouffle et fini par ne plus être rentable : en 2004 les points, images et livres  disparaîtront définitivement de la scène.


« Lorsqu’Artis-Historia a arrêté ses activités, 1,25 millions de ménages épargnaient encore des points. C’est gigantesque ! A présent nous voulons faire renaître cette époque », conclut Philippe Gielkens. Reste à voir si dix ans après, le concept connaîtra le même succès …

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Action ouvre son 1000ème magasin

20/10/2017

Le 21 octobre restera dans les annales du discounter Action : ce samedi l’enseigne ouvrira son 1000ème magasin à Gorinchem, dans un immeuble anciennement occupé par Charles Vögele et Aldi.

Ouverture des premières boutiques du centre commercial The Mint

18/10/2017

Les premiers magasins du nouveau centre commercial The Mint à Bruxelles, anciennement connu sous le nom de Centre Monnaie, ont ouvert leurs portes : Iam et Nyx ont ouvert aujourd’hui et d’autres enseignes suivront dans les prochains jours.

RetailDetail Magazine #5 staat online

18/10/2017

En vedette sur la couverture de l’édition d’octobre du Magazine RetailDetail le nouveau CEO de e5 mode, Alexander Talpe. Egalement dans ce numéro : un dossier fouillé concernant l’immobilier commercial et la mobilité dans les centres urbains.

Richemont prévoit une forte hausse de son bénéfice pour le 1er semestre

17/10/2017

Le groupe de luxe suisse Richemont, qui détient notamment la marque de montres Cartier, s’attend à une croissance de son bénéfice de pas moins de 80% pour la première moitié de son exercice. Le chiffre d’affaires a progressé de plus de 10%.

« Les cartes clients ne rapportent quasi rien »

17/10/2017

Les cartes clients ne rapportent quasi rien aux clients. Telle est la conclusion du journal Het Belang van Limburg suite à une enquête menée auprès de vingt grandes chaînes. Toutefois ces enseignes contestent les résultats de cette étude.

Back to top