Atos réduit les tarifs de paiements électroniques pour petits montants

Atos réduit les tarifs de paiements électroniques pour petits montants

bancontactA partir de l’année prochaine, les commerçants payeront moins lorsque leurs clients effectueront un paiement inférieur à 10 euros avec Bancontact/Mistercash.


Unizo, l’union des entrepreneurs indépendants, se réjouit de cette réduction des tarifs d’Atos Worldline. 

Abaissement de l’indemnité aux banques

A partir du 1er janvier 2012 Atos Wordline facturera pour tout paiement inférieur à 10 euros un coût fixe de 2,5 centimes d’euros, ainsi qu’un coût variable de 0,5% sur le montant de la transaction. A titre d’exemple : lorsqu’un client paie un pain de 2,5 euros avec sa carte, cela coûtera 3,5 centimes d’euros au commerçant.

 

Cette réduction est valable pour les trois formules tarifaires standards d’Atos Worldline et est possible  grâce à l’abaissement de l’ « interchange »  pour les montants inférieurs à 10 euros. L’interchange est l’indemnité payée par transaction à la banque émettrice de la carte. Cette diminution tarifaire a été décidée après concertation entre les banques et les commerçants.

Le consommateur préfère le payement par carte, même pour les petits montants

Grâce à cette réduction tarifaire, Atos Worldline espère stimuler davantage encore les payements électroniques, offrant plus de confort tant pour le commerçant que pour le consommateur. « Nous constatons que les porteurs de carte sont demandeurs du payement par carte tant pour les gros que pour les petits montants et cette diminution des tarifs répond à cette demande du consommateur », explique Hugo Tembuyser, General Manager Sales & Marketing chez Atos Worldline.

« Coût actuel disproportionné »

Unizo réagit avec satisfaction à cette réduction tarifaire; Le coût actuel (pour le commerçant) d’une transaction-Bancontact était disproportionné par rapport au petit montant. « Etant donné que la fréquence des payements électroniques ne cesse d’augmenter, nous sommes très satisfaits de cette diminution des tarifs. » déclare Unizo Jusqu’à présent les petits commerçants principalement n’acceptaient de payement par Bancontact qu’à partir d’un montant minimum.

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

 

bancontactA partir de l’année prochaine, les commerçants payeront moins lorsque leurs clients effectueront un paiement inférieur à 10 euros avec Bancontact/Mistercash.


Unizo, l’union des entrepreneurs indépendants, se réjouit de cette réduction des tarifs d’Atos Worldline. 

Abaissement de l’indemnité aux banques

A partir du 1er janvier 2012 Atos Wordline facturera pour tout paiement inférieur à 10 euros un coût fixe de 2,5 centimes d’euros, ainsi qu’un coût variable de 0,5% sur le montant de la transaction. A titre d’exemple : lorsqu’un client paie un pain de 2,5 euros avec sa carte, cela coûtera 3,5 centimes d’euros au commerçant.

 

Cette réduction est valable pour les trois formules tarifaires standards d’Atos Worldline et est possible  grâce à l’abaissement de l’ « interchange »  pour les montants inférieurs à 10 euros. L’interchange est l’indemnité payée par transaction à la banque émettrice de la carte. Cette diminution tarifaire a été décidée après concertation entre les banques et les commerçants.

Le consommateur préfère le payement par carte, même pour les petits montants

Grâce à cette réduction tarifaire, Atos Worldline espère stimuler davantage encore les payements électroniques, offrant plus de confort tant pour le commerçant que pour le consommateur. « Nous constatons que les porteurs de carte sont demandeurs du payement par carte tant pour les gros que pour les petits montants et cette diminution des tarifs répond à cette demande du consommateur », explique Hugo Tembuyser, General Manager Sales & Marketing chez Atos Worldline.

« Coût actuel disproportionné »

Unizo réagit avec satisfaction à cette réduction tarifaire; Le coût actuel (pour le commerçant) d’une transaction-Bancontact était disproportionné par rapport au petit montant. « Etant donné que la fréquence des payements électroniques ne cesse d’augmenter, nous sommes très satisfaits de cette diminution des tarifs. » déclare Unizo Jusqu’à présent les petits commerçants principalement n’acceptaient de payement par Bancontact qu’à partir d’un montant minimum.

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon est presque prêt à lancer son Go sans caisse

20/11/2017

Selon certaines sources, Amazon recrute actuellement des gestionnaires de construction et des marketeurs pour son équipe Amazon Go. Cela pourrait indiquer que le supermarché sans caisse est paré au décollage, pour du vrai cette fois-ci.

Qrf Meilleure chaîne de magasins de Belgique et Qrf Webshop Awards : la tension monte !

16/11/2017

Le 23 novembre prochain approche ! Ce soir-là seront remis les titres de ‘Qrf Meilleure chaîne de magasins de Belgique’ et ‘Qrf Webshop Awards’ au cours de la soirée organisée par RetailDetail. 

Le CA des 100 plus grands webshops en Belgique en hausse de 13,5%

16/11/2017

Le chiffre d’affaires du top 100 des webshops en Belgique a augmenté de 3,7 milliards d’euros à 4,2 milliards d’euros, soit une hausse de 13,5%. A noter que les ventes en ligne de produits alimentaires et d’articles pour la maison gagnent du terrain.

L’avenue des Champs-Elysées détrônée en tant que rue commerçante la plus chère d’Europe

15/11/2017

Cette année l’avenue des Champs-Elysées à Paris se voit devancer par des  rues à Londres et Milan dans le classement de Cushman & Wakefield des rues commerçantes les plus chères d’Europe. En Belgique le Meir à Anvers arrive en tête.

Henkel relève ses prévisions pour 2017

15/11/2017

Pour la première fois de son histoire Henkel a dépassé la barre des 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur neuf mois. Vu ces excellentes performances le groupe allemand revoit à la hausses ses prévisions de chiffre d’affaires et de bénéfice.

Singles’ Day chamboule le calendrier commercial mondial, même ici

14/11/2017

Singles’Day est la plus grande fête commerciale au monde, dépassant de loin la période de Noël. Alibaba à lui seul a réalisé un CA de 22 milliards d’euros en 24h. Bol.com aussi en a tiré profit. Un nouveau calendrier retail s’annonce-t-il ?

Back to top