Avis négatif pour Albert Heijn à Aarschot | RetailDetail

Avis négatif pour Albert Heijn à Aarschot

Avis négatif pour Albert Heijn à Aarschot

La chaîne de supermarchés néerlandaise Albert Heijn souhaite ouvrir un point de vente dans la nouvelle zone PME ‘Witte Molen’ à Aarschot. Toutefois l’Unizo s’y oppose, jugeant que l’arrivée d’AH serait néfaste pour les commerçants du centre-ville.

Un avis non contraignant

Outre l’organisation des indépendants Unizo, la Région flamande, elle aussi, est contre la venue d’Albert Heijn sur le site du Witte Molen. Cette nouvelle zone PME est destinée aux retailers de grand format, pour autant que ceux-ci ne représentent pas une concurrence directe pour les commerçants du centre-ville d’Aarschot. Pour les enseignes Action, Gamma et MaxiZoo qui souhaitent également s’implanter sur le site, il n’y aurait aucun problème.


L’avis négatif formulé par l’Unizo est la Région flamande n’est cependant pas contraignant, car c’est la ville qui prendra la décision finale.


Aussi des avantages

« Le promoteur immobilier a déjà obtenu le permis de construction », explique l’échevin de l’économie locale Mattias Paglialunga (CD&V) dans le journal HLN. « Mais avant qu’Albert Heijn puisse réellement s’installer, il faut d’abord que la ville octroie le permis socio-économique au promoteur. Le collège des échevins va dès lors se pencher sur la faisabilité du projet […] Le ville comprend l’inquiétude des commerçants du centre-ville. »

                                                                                                                    
Pourtant l’échevin estime que la venue d’Albert Heijn a également ses avantages. « Ainsi la présence d’Albert Heijn pourrait faire baisser les prix dans d’autres chaînes de supermarchés. D’autre part le supermarché attirerait non seulement des habitants de la ville, mais également des habitants des alentours. Je préfère que les gens optent pour un magasin à 2 km en dehors du centre, plutôt que de se rendre au supermarché  Albert Heijn de Saint-Trond par exemple. » Par manque de place Albert Heijn ne peut ouvrir un point de vente dans le centre d’Aarschot.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


KaDeTe, le premier ‘supermarché start-up’ au monde, s’installe à Berlin

22/02/2018

KaDeTe, le premier ‘supermarché start-up’ au monde, ouvrira ses portes le mois prochain à Berlin. Cette place de marché physique donne l’occasion à des marques et entreprises débutantes d’entrer en contact avec les consommateurs et les acheteurs.

Il ne serait « pas surprenant » qu’Unilever opte pour Rotterdam

22/02/2018

Rotterdam, et non pas Londres, aurait le plus de chances d’accueillir le siège principal du groupe anglo-néerlandais Unilever. C’est ce que révèle le journal d’affaires Financial Times qui cite des sources de milieux politiques.

Chiffres records pour Henkel

22/02/2018

Le groupe allemand Henkel a réalisé d’excellentes performances en 2017, avec des chiffres records tant au niveau des ventes que du bénéfice. Pour la première fois l’entreprise a franchi la barre des 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Consolidation des chaînes américaines pour contrecarrer Amazon

21/02/2018

Afin de faire barrage à la montée d’Amazon, les distributeurs américains se consolident. Ainsi le groupe Albertsons a racheté Rite Aid et Walmart, qui voit ralentir sa croissance en ligne, continue de renforcer ses activités online.

Walmart envisage l’ouverture d’une chaîne physique en Inde

21/02/2018

Les négociations entre la chaîne de grande distribution américaine Walmart et l’e-tailer indien Flipkart ne concernent probablement pas uniquement le retail online. Il y a de fortes chances qu’il soit également question d’une chaîne physique.

bpost étoffe son réseau de points d’enlèvement

20/02/2018

(publireportage) Le confort joue un rôle de plus en plus essentiel lors des achats effectués en ligne et le consommateur d'aujourd'hui sait exactement ce qu'il veut : déterminer lui-même où et quand sa commande lui sera livrée. bpost poursuit dès lors l'extension de son réseau de points d’enlèvement.

Back to top