Baisse des faillites, même chez les grossistes

Baisse des faillites, même chez les grossistes

Au mois de septembre le nombre de faillites a diminué de 11,9% et sur les neuf derniers mois les dépôts de bilan ont baissé de 7,12%. Pour la première fois depuis longtemps cette tendance à la baisse se manifeste dans tous les secteurs.

Moins de faillites pour le 3ème mois consécutif

De janvier à septembre inclus 8.305 entreprises ont fait faillite cette année, soit une baisse de 7,12% par rapport à la même période un an plus tôt. « Pour le troisième consécutif nous observons une forte baisse du nombre de faillites », indique Filip Hendrickx, expert en informations commerciales chez Graydon.


« Il s’agit d’une évolution positive, qu’il faut tout de même nuancer :  avec 8.305 faillites de janvier à septembre, nous nous situons toujours au deuxième plus haut niveau depuis 2005. » A titre comparatif :  avant la crise économique, en 2006 et 2007, le nombre de faillites de janvier à septembre était de 5.613 et 5.575 respectivement » précise-t-il.


Amélioration aussi dans le commerce de gros

A noter que pour la première fois depuis longtemps le nombre de faillites est en baisse dans tous les secteurs, même dans le commerce de gros. Un redressement timide toutefois pour les grossistes : dix faillites en moins, soit une baisse de 1,37%. Il faudra donc attendre le mois d’octobre pour voir si cette tendance se poursuivra.


Quasi tous les autres secteurs enregistrent une baisse du nombre de faillites à deux chiffres : horeca (-10,58%), commerce de détail (-11,28%), service aux entreprises (-11 ,54%), transport (-24,27%) et voitures/garages (-16,85%). Seul le secteur du bâtiment doit se contenter d’une baisse de 2,85%.


Au niveau régional Bruxelles compte un cinquième de faillites en moins (-20,65%), suivi de la Flandre (-6,3%), alors qu’en Wallonie le nombre dépôts de bilan est en hausse (+2,31%°). Au niveau provincial les extrêmes sont la province de Flandre orientale (14,2% de faillites en moins) et la province de Namur (19,22% de faillites en plus).


Last but not least : avec 19.103 jobs menacés, la perte d’emploi a diminué de 5,4% par rapport aux neuf premiers mois de 2013. La fin de la crise serait-elle en vue ?

 

Tags: