Billabong refait surface

Billabong refait surface

Durant la 1ère moitié de son exercice 2014/2015 Billabong a réalisé un bénéfice net de 25,7 millions de dollars australiens (18 millions d’euros). C’est la première fois depuis 3 ans que la marque de surf australienne affiche des résultats positifs.

Billabong renaît de ses cendres

Ces dernières années Billabong a traversé des eaux houleuses : l’entreprise avait perdu le contact avec ses clients, d’où une baisse du chiffre d’affaires et l’accumulation de pertes. Une situation qui a entraîné plusieurs changements au niveau du management et quelques reprises ratées.


Après une profonde réorganisation, Billabong semble à nouveau remonter la pente : durant la première moitié de l’exercice en cours Billabong est parvenu a généré un petit bénéfice, alors qu’au cours de cette même période un an plus tôt la marque essuyait une perte de 126,3 millions de dollars (environ 90 millions d’euros).


De plus grâce à une recapitalisation, l’endettement net a pu être réduit de 175 millions de dollars fin 2013 à 56,7 millions de dollars fin 2014 (de 120 à 40 millions d’euros).


Au niveau commercial il reste des progrès à faire

Toutefois il reste du pain sur la planche, admet le CEO Neil Fiske, car le bénéfice s’explique en grande partie par la baisse des coûts. Mais commercialement parlant il y a encore des progrès à faire, car le chiffre d’affaires au cours de la première moitié de l’exercice a chuté de 667 à 537,5 millions de dollars (465 à 375 millions d’euros). Pour les activités poursuivies on observe un recul de 524,6 à 522,1 millions de dollars (365 à 363 millions d’euros).


L’un des objectifs de la chaîne est d’améliorer sa stratégie online : « Ces dernières années nous avons trop peu investi dans ce domaine », estime Fiske. Aujourd’hui la plate-forme online de Billabong est entièrement sous son contrôle. « Cela nous permettra de miser pleinement sur l’omnichannel, à commencer par l’Australie. »


Par ailleurs six marques en vente via des magasins multimarques australiens seront remplacées par une marque unique, de façon à renforcer l’impact commercial.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Decathlon va à la conquête des Etats-Unis et du Canada

23/08/2017

La chaîne de sport française Decathlon retourne en Amérique du Nord.  Elle prévoit d’ouvrir un magasin à San Francisco encore cette année et l’ouverture d’un autre point de vente à Montréal au Canada est prévue pour l’année prochaine.

Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Back to top