C&A rue Neuve soutenu par Comeos

C&A rue Neuve soutenu par Comeos

La fédération du commerce Comeos soutient l’action organisée par C&A, rue Neuve à Bruxelles, en pleine période d’attente avant les soldes. Le week-end dernier le magasin avait subi des dégâts suite à un incendie, raison pour laquelle C&A avait décidé de vendre tous les articles sentant la fumée à la moitié du prix.

Infraction ou cas de force majeure ?

Unizo, l’organisation flamande d’ indépendants, très mécontent de ces pré-soldes et de la ruée qu’elles avaient provoquée, a déposé une plainte pour infraction à la période d’attente avant les soldes, estimant que les réductions étaient illégales. Comeos pour sa part voit les choses différemment et rejoint l’argument de C&A (qui par ailleurs est affilié à la fédération) comme quoi il s’agit clairement ici « d’un cas de force majeure qui justifie la liquidation »

Plainte d’Unizo jugée “déplacée”

Selon Comeos, C&A avait peu d’autres options : “Soit le commerçant vend les vêtements comme si de rien n’était, mais alors ce serait une pure escroquerie ». Soit tout le stock est détruit, « mais financièrement ce serait désastreux et difficile à défendre d’un point de vue éthique ». Soit la chaîne fait appel à son assureur, mais dans ce cas le magasin devrait fermer ses portes tout au long de l’expertise ce qui « pour un  magasin rue Neuve, surtout en période de fin d’année, est quasi impossible. »


La fédération compte sur la compréhension de l’Inspection économique et qualifie la plainte d’Unizo de déplacée : « Je ne comprends pas que des organisations qui prétendent représenter les commerçants, attaquent un commerçant qui essaye de surmonter un tel désastre. C’est inadmissible. », selon Comeos.

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

 

Tags: