Carrefour : le redressement en France se poursuit

Carrefour : le redressement en France se poursuit

Le distributeur français Carrefour a vu son chiffre d’affaires diminuer de 1 ,3% au troisième trimestre, suite à la baisse des prix du carburant et aux effets de change défavorables en Amérique latine. En revanche sur son marché intérieur français, le redressement se poursuit et ce « dans tous les formats » du groupe, y compris les hypermarchés.

Un chiffre d’affaires de 21,11 milliards d’euros

Carrefour a annoncé ce matin un chiffre d’affaires de 21,11 milliards d’euros pour la période de juillet à septembre, soit une baisse de 6,67% par rapport au même trimestre un an auparavant. A noter toutefois qu’à cette époque Carrefour est encore actif en Grèce, en Colombie, en Malaisie, à Singapour et en Turquie. Hormis le CA de ces pays la baisse se limite à 1,3%.


Hors essence et effets calendaires, la croissance du chiffre d’affaires à périmètre constant passe au vert avec +3,5% et ce grâce aux performances du marché intérieur français, qui reste le principal marché de Carrefour : le CA y a augmenté de 1,4% à 10,15 milliards d’euros. Sur base comparable les ventes progressent dans tous les formats du groupe, avec en tête les magasins de proximité (+5,9%) et les hypermarchés (+2 à 3%).


« Notre plan d’action commence à porter ses fruits », déclarait le directeur financier Pierre-Jean Sivignon ce matin lors d’une conférence téléphonique. « Surtout en France, où notre image prix s’est considérablement améliorée. Dans nos hypermarchés les ventes de produits alimentaires sont en hausse  pour le quatrième trimestre consécutif. »


Croissance internationale, y compris en Belgique

Hors France, Carrefour a vu son chiffre d’affaires augmenter de 3,6% à périmètre constant, mais des variations de change ont fortement affecté ce résultat, réduisant le chiffre d’affaires à 10,96 milliards d’euros, en recul de 3,8%.  La plus forte croissance organique a été notée en Amérique latine (Brésil +8 ,8%, Argentine +22,3%) et dans une moindre mesure en Asie (+4,7%  pour la Chine, qui progresse pour le deuxième trimestre consécutif).


Par contre les ventes en Europe (hors France) reculent de 2,7%. Malgré tout Carrefour y décèle quelques points encourageants : ainsi l’Espagne montre des « signes de stabilisation » avec une baisse limitée à -1,8% sur base comparable, alors qu’en Italie la régression ralentit (-3,9%). En ce qui concerne la Belgique, le groupe annonce une croissance à données comparables de +1,6%.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: