Carrefour teste le robot Pepper dans un de ses magasins près de Paris | RetailDetail

Carrefour teste le robot Pepper dans un de ses magasins près de Paris

Carrefour teste le robot Pepper dans un de ses magasins près de Paris

Le supermarché Carrefour de Claye-Souilly (près de Paris) accueille depuis peu d’étranges individus : il s’agit de quatre exemplaires de Pepper, un robot capable de reconnaître des visages et des émotions.

D’animateur pour enfants à sommelier

Les robots se baladent dans les différents rayons du supermarché et y proposent des animations ludiques. Ils divertissent les enfants avec des jeux tels que Memory et Akinator, se prêtent volontiers à la prise d’un ‘selfie’ ou à un pas de danse, enquêtent sur la satisfaction des clients et fournissent des renseignements concernant la carte de fidélité. A terme ils pourront même être utilisés pour présenter des recettes ou suggérer du vin aux clients.


Pepper est un robot d’une nouvelle espèce, dit humanoïde, capable de reconnaître des visages et d’identifier des émotions, telles que la joie ou le chagrin. « C’est la première fois que nous faisons sortir Pepper du Japon », explique Magali Cubier, directrice marketing  du fabricant  Aldebaran Robotics. « L’objectif principal est de divertir les clients et de tester comment ils réagissent en voyant un robot dans un magasin. »


Déjà en service chez Nescafé au Japon

Dans son pays d’origine, le Japon, la présence de Pepper est déjà très appréciée, notamment dans les banques (le groupe Softbank emploie déjà quelque 300 robots) et dans les points de vente japonais de  Nestlé depuis septembre 2014. Pepper y accueille les clients, les guide au travers du magasin et leur conseille la machine Dolce Gusto la plus appropriée  sur base de leurs préférences. Nestlé Japon estime qu’il y a place pour un millier de robots.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pabo poursuit ses activités sous l’étendard ‘be you’

21/06/2018

Le groupe allemand Beate Uhse – spécialisé dans les accessoires érotiques et maison-mère de Pabo –, déclaré en faillite l’an dernier, poursuivra ses activités sous un nouveau nom. Désormais l’accent se situera sur le commerce en ligne.

Fox & Cie ouvre un 17ème magasin de jouets à Tournai

21/06/2018

La chaîne wallonne de magasins de jouets Fox & Cie a ouvert son 17ème point de vente dans le centre commercial Les Bastions à Tournai. « Quelle crise du marché du jouet ? », se demande l’enseigne.

Tom&Co vise 100 nouveaux points de vente en France

21/06/2018

L’enseigne belge d’animaleries Tom&Co poursuit son expansion sur le marché français : un 25ème magasin vient d’ouvrir ses portes à Nantes, selon le nouveau concept, et sept autres ouvertures sont prévues d’ici la fin de l’année.

La France envisage une taxe sur l’e-commerce

21/06/2018

A l’avenir les commandes en ligne pourraient devenir plus chères pour les consommateurs français : une nouvelle proposition de loi prévoit une taxe de 1 à 2% sur le prix de vente, en fonction de la distance de livraison.

L’enseigne de jouets La Grande Récré jette l’éponge en Belgique

20/06/2018

L’enseigne de jouets française La Grande Récré est en grave difficulté financière et veut dès lors se concentrer sur son marché domestique. Lundi prochain la branche belge déposera le bilan : 16 magasins fermeront, 95 personnes perdront leur emploi.

Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.