Cash Converters à Ixelles rouvre ses portes après rénovation

Cash Converters à Ixelles rouvre ses portes après rénovation

Cash Converters, le numéro un de la vente de produits de seconde main, vient de rouvrir son magasin à Ixelles après l’avoir complètement réaménagé.

Une atmosphère agréable

« Ils est crucial que le client se sente à l’aise. C’est pourquoi nous avons opté pour des matériaux comme le bois, de vastes espaces avec beaucoup de lumière et un magasin fonctionnel. Bref : tout ce qui peut contribuer à une atmosphère agréable », explique Frédéric Van Hoecke de  l’agence Retail Office. Il avait pour mission de transformer les magasins existants pour qu’ils ne soient plus uniquement des endroits où se vendent des produits, mais « des lieux chaleureux où priment le ressenti, les conseils de spécialistes et le sentiment agréable d’avoir fait une bonne affaires ou une bonne trouvaille. »


Kurt Rens, directeur général de Cash Converters Belgique, estime que cette métamorphose aura également un impact positif sur ses collaborateurs : « Le nouveau ‘look & feel’ des magasins renforce encore la bonne ambiance. Pour notre personnel il est très important que le contact avec le client puisse se faire dans un environnement qui reflète la transparence et l’honnêteté. »


28 points de vente en Belgique

En 2017 Cash Converters, leader mondial sur le marché des produits de seconde main avec plus de 700 magasins dans le monde, fêtera le 20ème anniversaire de sa présence sur le territoire belge. Afin de fêter dignement cet événement, les 28 magasins que compte notre pays, subiront un face-lift radical. « Ainsi ils répondront encore mieux aux attentes des clients actuels et futurs », explique Rens, tout en précisant que le nombre de clients belges a dépassé le million.


Bien que le marché de l’occasion connaisse un grand succès sur internet,  l’intérêt pour les vrais magasins physiques demeure important : « Bon nombre de personnes souhaitent s’assurer d’une certaine sécurité et du  respect de leur vie privée. C’est pourquoi ils préfèrent négocier avec nous, dans nos magasin, avec notre personnel compétent, au lieu de négocier en direct avec un acheteur potentiel », conclut Kurt Rens.


En 2014 le chiffre d’affaires de Cash Converters Belgique a augmenté de 6%  et a atteint plus de 50 millions d’euros. Néanmoins cette croissance est inférieure à la hausse de 9,5% enregistrée par la branche belge en 2013.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Les réparateurs de vélos refusent les vélos de moindre qualité

11/08/2017

Les réparateurs de vélos sont de plus en plus nombreux à refuser de réparer les bicyclettes achetées en ligne ou au supermarché. Ils préfèrent donner priorité à leurs propres clients ou aux vélos de qualité supérieure.

Back to top