Circulaire quant à l’implantation du commerce de détail de grande envergure

Circulaire quant à l’implantation du commerce de détail de grande envergure

Le gouvernement flamand a approuvé une circulaire du ministre Philippe Muyters, proposant aux villes et communes un cadre d’évaluation concernant l’implantation de nouveaux magasins et centres commerciaux de grande envergure. Dans sa démarche le région flamande continue à soutenir « sa politique de renforcement du centre-ville » d’une part et « une politique active d’offres à l’égard des commerces de grande envergure » d’autre part.

Tableau d’évaluation

La circulaire propose aux instances locales un tableau permettant d’évaluer si l’implantation d’ un nouveau magasin est oui ou non appropriée sur le site recherché. La circulaire contient également des éléments positifs et négatifs permettant d’orienter la décision. Les éléments positifs sont entre autres la concentration de l’occupation de l’espace, la réhabilitation d’un site ou le renforcement du centre-ville. Parmi les facteurs négatifs déterminants la circulaire cite notamment la situation en zone naturelle ou agricole ou en zoning industriel. L’impact sur la mobilité est également un élément crucial.

 

Unizo et SNI satisfaits

Unizo se dit satisfait de la politique dissuasive du gouvernement flamand à l’égard des magasins le long des axes routiers en dehors de la ville. « La circulaire est un instrument important, vu la croissance constante des commerces de grande ampleur », explique Unizo, l’organisation des indépendants. Ainsi en 2010 il y a eu 300.000 m² de surface commerciale supplémentaire, un peu plus que la moyenne annuelle des cinq dernières années. «Environ 40% des demandes concernent des magasins le long des axes routiers. Cette circulaire constitue un cadre de référence équilibré et nécessaire. », selon Unizo.


Le Syndicat Neutre pour Indépendants pour sa part estime que la circulaire “est une première étape dans la protection des petits magasins locaux dans les villes et communes. Malheureusement cette approche arrive un peu tard. Le nombre de magasins alimentaires locaux a été réduit de moitié au cours des dix dernières années. (de 8.000 à 4.200). Le nombre de bouchers durant la même période lui aussi a chuté de moitié (2.500 actuellement). Le nombre de boulangers durant les dix dernières années a diminué de 5.500 à 4.000. D’autres types de commerces de détail ont également du mal à survivre face à la prolifération des projets commerciaux gigantesques aux abords des villes et des communes . »

Quid Uplace?

A signaler que tant Unizo que le SNI dans leur réaction font allusion au méga-projet Uplace à Machelen. Selon Unizo « l’implantation de shoppingcenters en périphérie, tel le complexe commercial Uplace, subirait difficilement l’épreuve du cadre d’évaluation. »


Le SNI va plus loin encore en disant  que cette circulaire est en contradiction avec le soutien du gouvernement flamand au projet Uplace :  « Etrange est de constater que ce même gouvernement soutient pleinement un projet mégalomane comme Uplace, qui  tuera les commerces indépendants de la région. Cette politique est tout à fait inconséquente. »

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure



Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La riche histoire d'un job passionnant

26/04/2017

(publi) Quelqu’un qui recherche un emploi intéressant et varié peut en trouver un dans un lieu aussi proche que surprenant : la salle de bains. Un travail dans ce secteur apporte de grandes satisfactions et vous offre toute la latitude nécessaire pour déployer vos talents. Tout dépend évidemment aussi de l’entreprise dans laquelle vous entrez…

RetailDetail accueille Kjëll Bries à son bord

25/04/2017

RetailDetail continue de s’étendre : nous venons d’engager un nouvel account manager. Désormais Kjëll Bries sera la personne de contact pour nos partenaires et annonceurs.

Le gouvernement établit un code de conduite pour les vendeurs porte-à-porte

24/04/2017

Le ministre de l’Economie Kris Peeters a établi un code de conduite pour les vendeurs porte-à-porte.  Il devrait mettre fin aux vendeurs agressifs.  L’objectif est de faire signer ce code de conduite par toutes entreprises du secteur.

A quoi s’attendre après la numérisation ? 4 tendances

24/04/2017

La numérisation du secteur retail ne représente qu’une des nombreuses conséquences de la disruption digitale. Il en existe bien d’autres, selon Annick Lemaylleux, VP Global Retail Market chez Atos. Au RetailDetail Congress, elle nous guidera à travers les principales tendances.

 

Philip Morris a vu ses ventes de cigarettes reculer de plus d’un dixième

20/04/2017

Par rapport à l’année dernière, le géant du tabac Philip Morris, qui chapeaute des marques comme Marlboro, L&M et Chesterfield, a vu ses ventes baisser de près de 11,5% lors du dernier trimestre.  Le CA a chuté de 1,4%, le bénéfice a progressé de 4%.

Colruyt investit 42 millions d’euros dans Bio-Planet et Dreambaby

20/04/2017

Colruyt Group a décidé d’injecter 42 millions d’euros de capital frais dans son enseigne de supermarchés Bio-Planet et dans sa chaîne de magasins pour bébés Dreambaby. Les deux chaînes ne sont toujours pas rentables, malgré leur forte expansion.

Back to top