Colruyt contrôle les producteurs de ses marques propres | RetailDetail

Colruyt contrôle les producteurs de ses marques propres

Colruyt contrôle les producteurs de ses marques propres

Depuis mai 2013 Colruyt Group a fait contrôler les conditions de travail chez 34 producteurs de ses marques propres. Parmi ceux-ci seuls quatre se sont avérés entièrement conformes aux exigences requises.

Evaluation positive pour 90% des producteurs d’ici 2018

Seuls quatre des 34 producteurs contrôlés satisfaisaient aux exigences et ont obtenu une évaluation positive. Chez les 30 autres producteurs par contre des irrégularités ont été constatées. Ces derniers ont reçu un plan d’amélioration et seront à nouveau audités au cours de cette année.


Des irrégularités ont été constatées principalement au niveau de la sécurité, de la santé, des horaires de travail et des salaires. « Pour nous, les résultats de ce premier tour d’audits ne justifient pas encore l’arrêt de la collaboration avec les producteurs non-conformes. Ils se sont engagés à apporter les améliorations demandées, et nous sommes disposés à leur accorder le temps nécessaire pour le faire. Ce n’est qu’en cas de réticences fortes ou de violations graves que nous prenons des sanctions, dont un éventuel terme à la collaboration », explique le responsable des audits Daniel Bral.


Uniquement dans les pays à risques

Colruyt Group effectue déjà des audits dans des usines non-européennes depuis 2002. Les résultats de cet audit sont comparables à ceux des audits effectués en 2002 : « Depuis, beaucoup de choses se sont passées et nous avons pu voir dans le même temps les conditions de travail s’améliorer. Et pour être tout à fait clair : nous n’auditons que les producteurs dans les pays à risques. Les dizaines d’autres fournisseurs de produits alimentaires en Belgique ou en Europe ne sont donc pas concernés », précise Bral.


D’ici la fin de l’année Colruyt compte auditer 70 autres producteurs. D’ici 2016 Colruyt veut  avoir contrôlé tous les producteurs dans les pays à risques et d’ici juin 2018  90% d’entre eux devront obtenir une évaluation positive.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L’ex-patron de Delhaize Denis Knoops devient actionnaire principal de 1PopUpStore

24/05/2018

Après Delhaize, la vie continue. Denis Knoops, qui l’an dernier a dû céder sa place de CEO chez Delhaize Belgique, est devenu actionnaire principal de 1PopUpStore, l’entreprise derrière Chronostock, le spécialiste des magasins éphémères.

Decathlon ouvre son 30ème magasin à Nivelles

23/05/2018

En septembre prochain Decathlon ouvrira son 30ème magasin belge dans le centre commercial Shopping Nivelles. En attendant un Connect-shop temporaire est mis à disposition des clients pour les commandes en ligne.

« Les données redonnent le contrôle aux trade marketeers »

23/05/2018

Pour les fabricants de marques le monitoring des assortiments, des prix, des promotions dans leur catégorie chez les retailers n’est pas une mince affaire. La start-up belge Daltix collecte automatiquement ces données vitales dans des dashboards.

Shop for Geek vise le cap des 25 magasins

22/05/2018

Après de récentes ouvertures à Alost et Namur, Shop for Geek, chaîne spécialisée dans les gadgets et articles de merchandising, compte désormais 13 magasins. Mais le retailer  vise le cap des 25 magasins et compte s’attaquer à la France.

Le propriétaire 3i souhaite quand même conserver Action

22/05/2018

L’investisseur 3i souhaite quand même garder l’entièreté d’Action. Bien que le propriétaire de la chaîne discount ait annoncé la semaine dernière qu’il cherchait un repreneur pour une partie de sa participation dans Action, 3i nie tout en bloc.

Marks & Spencer sort son couteau : 100 magasins doivent fermer

22/05/2018

Le retailer britannique envisage une restructuration radicale.  Au cours des quatre prochaines années, ce ne sont pas 60 mais 100 magasins britanniques qui devront fermer leurs portes.  « Indispensable pour assurer l’avenir », semble-t-il.