Colruyt et HUB renouvellent leur partenariat

Colruyt et HUB renouvellent leur partenariat

colruytLa faculté d’Economie & Management de la HUB (Ecole Supérieure-Université de Bruxelles) et le groupe de distribution Colruyt ont renouvelé leur partenariat pédagogique.

 

Situation gagnante pour les deux parties

Dans ce deal chacune des deux organisations y gagne : grâce à ce partenariat la faculté arrive à mieux adapter la formation de ses étudiants à la vie d’entreprise, alors que Colruyt est ainsi en première ligne pour le recrutement d’étudiants diplômés compétents. « Grâce à ce contrat nous espérons assurer le recrutement d’étudiants bien formés », explique Koen de Maesschalck, directeur des Ressources Humaines  chez Colruyt.


“Nous organisons de nombreuses initiatives afin d’entretenir et de renforcer le lien entre la faculté et la vie d’entreprise : business seminars, job faires, stages, projet d’études, etc. Grâce à cette collaboration nos étudiants se rendent mieux compte de ce qu’une entreprise de renom comme le groupe Colruyt attend d’un bon candidat et quelles sont les compétences nécessaires afin de construire une carrière solide »,  déclare Greet Raspoet, doyenne de la faculté Economie & Management. Par ailleurs des managers de Colruyt donneront des conférences à la HUB.


C’est la deuxième année consécutive que Colruyt et la HUB – fusion de l’Université Catholique de Bruxelles et un certain nombre d’écoles supérieures – s’associent. Tout comme l’année dernière Colruyt récompensera les meilleures thèses en matière d’entreprise durable des étudiants de la faculté.

 

Pour les écoliers aussi

Dans son programma de recrutement Colruyt ne vise pas uniquement les étudiants issus d’écoles supérieures ou de l’université. Durant le mois d’octobre par exemple un certain nombre d’écoliers de l’enseignement à temps partiel ont été enrôlés dans des magasins Colruyt grâce à un projet de collaboration avec l’école Don Bosco à Hal. Les jeunes peuvent y acquérir une expérience pratique et Colruyt peut ainsi tester leur capacité et leur motivation.

 
Pour les meilleurs d’entre eux, un contrat leur est généralement proposé, car Colruyt « est continuellement à la recherche de candidats compétents ayant eu une bonne formation »,  comme le formule Koen De Maesschalck. Fin de ce mois le groupe organisera deux journées de l’emploi, une à Anvers et une à Louvain.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

colruytLa faculté d’Economie & Management de la HUB (Ecole Supérieure-Université de Bruxelles) et le groupe de distribution Colruyt ont renouvelé leur partenariat pédagogique.

 

Situation gagnante pour les deux parties

Dans ce deal chacune des deux organisations y gagne : grâce à ce partenariat la faculté arrive à mieux adapter la formation de ses étudiants à la vie d’entreprise, alors que Colruyt est ainsi en première ligne pour le recrutement d’étudiants diplômés compétents. « Grâce à ce contrat nous espérons assurer le recrutement d’étudiants bien formés », explique Koen de Maesschalck, directeur des Ressources Humaines  chez Colruyt.


“Nous organisons de nombreuses initiatives afin d’entretenir et de renforcer le lien entre la faculté et la vie d’entreprise : business seminars, job faires, stages, projet d’études, etc. Grâce à cette collaboration nos étudiants se rendent mieux compte de ce qu’une entreprise de renom comme le groupe Colruyt attend d’un bon candidat et quelles sont les compétences nécessaires afin de construire une carrière solide »,  déclare Greet Raspoet, doyenne de la faculté Economie & Management. Par ailleurs des managers de Colruyt donneront des conférences à la HUB.


C’est la deuxième année consécutive que Colruyt et la HUB – fusion de l’Université Catholique de Bruxelles et un certain nombre d’écoles supérieures – s’associent. Tout comme l’année dernière Colruyt récompensera les meilleures thèses en matière d’entreprise durable des étudiants de la faculté.

 

Pour les écoliers aussi

Dans son programma de recrutement Colruyt ne vise pas uniquement les étudiants issus d’écoles supérieures ou de l’université. Durant le mois d’octobre par exemple un certain nombre d’écoliers de l’enseignement à temps partiel ont été enrôlés dans des magasins Colruyt grâce à un projet de collaboration avec l’école Don Bosco à Hal. Les jeunes peuvent y acquérir une expérience pratique et Colruyt peut ainsi tester leur capacité et leur motivation.

 
Pour les meilleurs d’entre eux, un contrat leur est généralement proposé, car Colruyt « est continuellement à la recherche de candidats compétents ayant eu une bonne formation »,  comme le formule Koen De Maesschalck. Fin de ce mois le groupe organisera deux journées de l’emploi, une à Anvers et une à Louvain.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rapport de tendances Eneco : innovation durable pour les retailers

22/06/2017

(publireportage)  Le fournisseur d'énergie verte Eneco propose un rapport de tendances gratuit et une masterclass aux retailers sur la voie de l'innovation durable.

L’industrie des jeux vidéo continue de croître

22/06/2017

Selon une analyse du bureau d’études Newzoo, l’industrie des jeux vidéo devrait encore fortement progressé en 2017 : le CA total devrait atteindre 108,9 milliards de dollars (près de 100 milliards d’euros), soit une hausse de 7,8% par rapport à 2016.

Analyse : Cinq conclusions après le deal entre Amazon et Whole Foods

19/06/2017

Qu’Amazon tôt ou tard rachète une chaîne de supermarchés, était à prévoir. Pourtant la nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Comment évaluer les conséquences de ce deal pour les retailers alimentaires ?

Un nouveau site internet pour sauver les magasins de journaux indépendants

15/06/2017

Le distributeur de presse Ubiway a lancé un site internet pour aider les magasins de journaux à survivre.  En 5 ans de temps, leur nombre a chuté de 3.200 à 2.400 : grand temps pour une opération de grande envergure ‘Sauvez le magasin de journaux’.

Nike, Universal Studios et Sanrio enfreignent-ils la libre concurrence ?

15/06/2017

Après la marque de mode américaine Guess, c’est au tour de Nike, Universal Studios et Sanrio d’être visés par Bruxelles. Il semblerait que ces trois entreprises restreignent la vente transfrontière et online de leurs produits dans l’Union européenne.

« Les casseurs de prix bousillent l’économie »

14/06/2017

Selon le politologue Jonathan Holslag de la VUB, le consommateur devrait acheter davantage dans des commerces locaux et éviter les casseurs de prix comme Action et Primark, car « ils bousillent l’économie ».

Back to top