Colruyt vend sa filiale d’automatisation Intrion | RetailDetail

Colruyt vend sa filiale d’automatisation Intrion

Colruyt vend sa filiale d’automatisation Intrion

Le groupe Colruyt a vendu  sa filiale d’automatisation industrielle Intrion - née da la fusion de l’ex Createch Engineering et Dolmen Industriel Projects - à la direction en place actuellement via un « management buy-out ». Les activités d‘Intrion s’éloignant trop du core business de Colruyt, l’entreprise sera dorénavant indépendante. Comme à son accoutumée le discounter de Hal n’a communiqué aucuns détails financiers.

Fondé par nécessité

Le groupe Colruyt a fondé Intrion au moment où il avait grand besoin de solutions, afin d’automatiser certaines tâches et de simplifier le travail de son personnel. Ainsi l’entreprise a développé l’orderpicker, un robot unique préparant les commandes de fruits et légumes pour les magasins. Le lavage automatique de bacs, nettoyant des milliers de bacs bleus et oranges par jour, est également une invention et une réalisation d’Intrion.


« Mais les activités d’Intrion sont loin de notre activité principale, le retail », explique le CEO Jef Colruyt. D’où la vente à l’actuel management, Gerard Paulussen et Chris Vleeschouwers.


Colruyt  reste client

La nouvelle SA  Intrion peut d’ores de déjà compter sur un gros client. « Ce n’est pas parce qu’Intrion devient indépendant, que nous n’allons plus collaborer », précise Jef Colruyt. « Nous avons toujours été satisfaits de cette collaboration. Nous sommes fiers du développement qu’a connu Intrion au fil des années. »


Ces dernières années Intrion a intensifié son travail avec d’autres clients belges et internationaux. Ils créent pour leurs clients des solutions d’automatisation industrielle et veillent à ce que les différentes applications soient compatibles et forment une solution globale. Ainsi Intrion a inventé des machines qui trient du courrier, des colis ou des bagages à l’aéroport.


L’entreprise est active principalement dans la production et la logistique des secteurs food, retail, pharmaceutique et aéronautique. 150 ingénieurs travaillent pour l’entreprise. Intrion est basé à Huizingen, mais a des bureaux satellites à Hillegom (Pays-Bas), Bedford (Grand-Bretagne) et Roissy Charles De Gaulle (France).

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Huit pistes à retenir du Trade & Shopper Marketing Congress

14/06/2018

Que de réactions enthousiastes à l’issue du Trade & Shopper Marketing Congress de RetailDetail et LD&Co ! Orateurs et participants y ont partagé leurs visions avec entrain. Qu’avons-nous retenu ?

Ludo Bijvoet est le nouveau directeur de Blokker

14/06/2018

Le management de Blokker est à nouveau complet: Ludo Bijvoet – actuel CEO de Xenos – prendra les commandes de l’enseigne en difficulté à partir du 1er juillet, tandis que Frank Cocx a été nommé directeur financier. Linda Keijzer dirigera Xenos.

Karstadt réinvente le concept du grand magasin à Berlin-Tegel

12/06/2018

Pour la première fois en trente ans Karstadt ouvre un nouveau grand magasin à Berlin, à l’aéroport de Berlin-Tegel plus précisément. Celui-ci sera un exemple de nouveauté, avec une offre unique entièrement adaptée aux besoins locaux.

Opinion : La blockchain augure la fin des plateformes

11/06/2018

La blockchain renferme des solutions particulièrement intéressantes pour le commerce. Présentant un outil pour le distributeur, elle risque aussi de le conduire à la disparition.

Déjà 7,4 millions d’acheteurs en ligne en Belgique

08/06/2018

Au premier trimestre de cette année les Belges ont dépensé au total 2,73 milliards d’euros en ligne. Quelque 7,4 millions de personnes ont effectué 23 millions d’achats en ligne, ce qui représente à nouveau une forte croissance.

Des milliers de jobs menacés chez House of Fraser et Poundworld

07/06/2018

Un nouveau bain de sang social menace le retail britannique. La chaîne de grands magasins House of Fraser ferme 31 magasins et supprime plus de 6.000 jobs. Le discounter Poundworld risque de faire faillite s’il ne trouve pas d’urgence un repreneur.