Colruyt veut obtenir une licence comme entreprise énergétique à part entière

Colruyt  veut obtenir une licence comme entreprise énergétique à part entière

Depuis un certain temps déjà Colruyt investit pleinement dans les énergies renouvelables. L’année dernière le groupe a produit davantage d’électricité qu’il n’en a consommé dans ses propres magasins. Mais cela ne suffit pas pour le discounter de Hal : à présent Colruyt souhaite obtenir une licence comme entreprise énergétique à part entière, afin de pouvoir utiliser sa propre électricité.

Discounter en passe de devenir une entreprise énergétique

La semaine dernière le financement du futur parc éolien Northwind a été clôturé. La construction du parc – qui comptera 72 éoliennes – démarrera en mars 2013 sur le banc de sable Lodewijk, à 37 km des côtes belges, à hauteur de Zeebruges. Le montant du projet s’élève à 850 millions d’euros.  Avec une participation de 66,7%, Colruyt est actionnaire majoritaire de la SA Northwind.


Dans le cadre  de la signature du financement, Wim Biesemans – CFO du Groupe Colruyt et directeur de Northwind – a laissé entendre que Colruyt souhaitait aller encore plus loin : « Nous voulons obtenir une licence comme entreprise énergétique, afin de pouvoir utiliser notre propre électricité ». Ainsi le groupe sera moins affecté par les hausses de prix sur le marché de l’énergie.


Pour l'instant l'objectif n'est pas de vendre de l’énergie aux clients : « En ce moment il n’en est nullement question. Il faut d’abord apprendre à marcher avant de pouvoir courir », explique le directeur financier Biesemans au journal Het Nieuwsblad.


Davantage d’énergie produite que consommée

La participation de Colruyt dans Northwind n’est pas le premier investissement du groupe dans l’énergie durable : de plus en plus de magasins Colruyt sont équipés de panneaux solaires et le groupe compte 4 éoliennes sur la terre ferme. D’autre part Colruyt Group participe pour 26,9% au parc éolien Belwind. Ce parc, situé en mer du Nord et opérationnel depuis fin 2010 est, avec ses 55 éoliennes, le plus grand projet d’électricité verte offshore de notre pays. En 2015, le nombre d’éoliennes sera doublé, soit 165 MW en plus.

 

En 2011, principalement par sa participation dans des projets éoliens offshore, le Groupe Colruyt a produit davantage d’électricité à partir de sources renouvelables (énergie solaire et éolienne) qu’il n’en a consommée. La semaine dernière le géant du meuble IKEA annonçait lui aussi d’importants investissements dans l’énergie éolienne en Suède.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top