Comeos se réjouit des chambres de procédure accélérée

Comeos se réjouit des chambres de procédure accélérée

Comeos, la fédération du commerce, se réjouit des projets du ministre de la Justice Annemie Turtelboom (Open Vld) visant à introduire une chambre de procédure accélérée dans chaque arrondissement judiciaire en 2013. Cela devra permettre une sanction plus rapide de la criminalité en magasins.

Les dommages annuels s’élèvent à un milliard d'euros

Comeos exige une tolérance zéro en ce qui concerne la criminalité en magasins. Selon la fédération du commerce, cette criminalité coûterait chaque année aux commerçants plus d’un milliard d’euros en frais de compensation des articles dérobés et de sécurisation des marchandises et des magasins. En plus le coût de ces mesures ne cesse d’augmenter, parce que les voleurs sont de plus en plus compétents.


La bataille contre les vols en magasins est loin d’être gagnée : « Dans les supermarchés, nous constatons une légère diminution des vols de produits les mieux sécurisés comme les parfums et les boissons alcoolisées, alors que soudainement les viandes onéreuses connaissent une grande popularité auprès des voleurs », explique l’Administrateur délégué de Comeos Dominique Michel.


Comeos espère que les chambres de procédure accélérée conduiront également à un changement des mentalités. Aujourd’hui, à peine la moitié des vols constatés sont signalés, car les commerçants et même les policiers sont découragés par l’impunité des coupables, même en cas d'aveu.

 

 

Traduction: Laure Jacobs

Tags: