Consommateurs et sites de seconde main tirent profit de cadeaux non désirés

Consommateurs et sites de seconde main tirent profit de cadeaux non désirés

La période de fin d’année est propice non seulement au retail de première main, mais les sites de seconde main eux aussi font recette cette année. A peine un jour après Noël le site de seconde main ‘2dehands.be’ a enregistré trois fois plus de nouvelles annonces par rapport à la même période l’année dernière.

25% d’annonces en plus

Les consommateurs insatisfaits de leurs cadeaux de Noël espèrent malgré tout en tirer profit en les revendant immédiatement online sur les sites d’achat-vente tels 2dehands.be ou Hebbes. Le jour même de Noël le site 2dehands.be a fait paraître 12.000 offres supplémentaires, en plus des 20.000 nouvelles annonces traitées quotidiennement par le site.


“La hausse des annonces s’élève pour certaines rubriques à plus de 25%”, explique Michiel van Deursen, directeur de 2dehands.be. Suite à la crise économique les gens se montrent peu tolérants face à des cadeaux ‘non désirés’. Par ailleurs le nombre de consommateurs souhaitant échanger leurs cadeaux dans les magasins est très élevé cette année.

 

Pour 25 millions d’euros de cadeaux non souhaités

La tendance ne s’applique pas uniquement à la Belgique. Selon eBay le montant global de cadeaux non désirés s’élève à 25 millions d’euros dans notre pays, en Australie plus de 388 millions d’euros ($500 millions) et au Royaume-Uni pas moins de 2,4 milliards de livres (€2,8 milliards).

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Tags: