Démarrage en douceur des soldes d’hiver

Démarrage en douceur des soldes d’hiver

Hier démarrait officiellement les soldes d’hiver. Bilan de ce premier jour de soldes, d’après les échos recueillis par les diverses organisations sectorielles : Comeos parle d’une véritable ruée dès l’après-midi et estime que les ventes seront de 5% supérieures par rapport au premier jour de soldes  l’année dernière. Selon le SNI  par contre il faudra se satisfaire d’un statu quo, alors qu’Unizo  est un rien plus optimiste.

Comeos : Véritable ruée après un départ relativement lent

« Bien que ce ne fut pas directement la grande affluence, les commerçants parlent d’un véritable ‘raz-de-marée’ dès l’ après-midi », affirme Comeos.


Rien d’étonnant à cela, car « les magasins disposent encore d’une large collection de vêtements d’hiver. 2012 a été une année difficile pour les commerçants, malgré le succès des dimanches d’ouverture fin décembre », indique Peter Vandenberghe. « Suite à l’hiver doux, les clients ont pu postposer les achats plus chers jusqu’à aujourd’hui. Les gros manteaux d’hiver, les tenues de ski et les bottes d’hiver sont vendus à des prix fortement réduits, allant de 40, 50 jusqu’à 70% sous le prix normal. »


Selon Comeos ce premier jour de soldes s’est bien déroulé pratiquement partout, tant dans les rues commerçantes très fréquentées des grandes villes que dans les magasins en périphérie, ainsi que dans les centres commerciaux. Les résultats sont un rien meilleurs en Flandre et à Bruxelles par rapport à la Wallonie. Comparé à l’année dernière les chaînes de magasins estiment que leurs ventes seront de 5%  supérieures pour ce premier jour de soldes. « Mais ce ne sont là que des prévisions », précise Peter Vandenberghe.


D’autre part hier de nombreux magasins organisaient une nocturne pour permettre aux gens d’aller à la chasse aux bonnes affaires même après leur journée de travail. Ces nocturnes expliquent probablement pourquoi la grande affluence n’a débuté que tardivement.


SNI :  Un premier jour de soldes modéré

Le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) pour sa part parle « d’un premier jour de soldes modéré et d’un statu quo par rapport au premier jour des soldes d’hiver en 2012. » L’année dernière le chiffre d’affaires avait augmenté de 3%. « Le résultat de ce premier jour de soldes n’incite pas à jubiler, ni à paniquer non plus », estime Christine Mattheeuws, présidente du SNI.


« Un jeudi comme premier jour de soldes ne provoque jamais un vrai rush. De plus, les trois jours qui viennent (vendredi, samedi, dimanche) connaîtront plus de succès. Ce n’est que dimanche soir que nous pourrons vraiment dresser un bilan de ce début des soldes », ajoute la présidente.


Selon une enquête du SNI les consommateurs peuvent s’attendre à des réductions d’en moyenne 30%. « Après dimanche, les commerçants examineront s’il faut revoir ces pourcentages de réduction à la hausse. Ils le feront en fonction des ventes réalisées durant les premiers jours de soldes », précise le SNI. Fin décembre l’organisation des indépendants indiquait que « 79% des magasins de mode avaient encore en ce moment autant, voire même davantage de  stock par rapport à l’année dernière. »


Unizo: Le consommateur achète moins impulsivement

En ce premier jour de soldes ,  « les achats sont ciblés et moins impulsifs que les autres années », selon Luc Ardies de l’organisation des indépendants Unizo. « Les consommateurs semblent avoir déterminé à l’avance ce dont ils avaient besoin et ne se laissent pas aveugler par de fortes réductions. »


Ardies évoque également le succès des articles durables, comme les costumes pour les hommes et les sacs à main pour les dames : des achats que le consommateur a tendance à reporter jusqu’au moment des soldes. « Le mois de décembre en particulier a été difficile pour les magasins de mode », affirme Ardies, qui pense néanmoins que les ventes en comparaison avec l’année dernière « pourraient s’avérer meilleures. En 2012 lors du premier jour de soldes il y a eu une tempête dans l’après-midi. Hier aux alentours de midi nous étions environ au même niveau que l’année dernière », ajoute Ardies.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Nouvelle progression de 10% des dépenses online en Belgique

14/12/2017

Au cours des trois derniers trimestres les Belges ont dépensé 7,35 milliards d’euros online, soit 10% de plus comparé à la même période l’an dernier. Le cap prévu des 10 milliards d’euros de dépenses reste donc atteignable, estime GfK.

Le nouveau numéro du Magazine RetailDetail est disponible en ligne

13/12/2017

Oui, il y a du beau monde sur la couverture de l’édition de décembre du Magazine RetailDetail, à l’occasion de la sortie de notre livre. Mais surtout feuilletez ce magazine jusqu’au bout, car il déborde d’interviews passionnantes avec de grands noms de l’univers du retail.

Colruyt Group : CA en hausse, bénéfice en baisse

12/12/2017

La pression promotionnelle accrue dans le retail alimentaire belge pèse sur les résultats de Colruyt Group, comme en témoignent les chiffres semestriels. Malgré une hausse du chiffre d'affaires et de la part de marché, les marges diminuent.

L'enseigne de vélos Fiets! pédale vers la Wallonie

12/12/2017

Après une année difficile la chaîne de magasins de vélos Fiets! se prépare à une nouvelle phase de croissance sous la direction d’un nouveau PDG. Au programme notamment une expansion vers Bruxelles et la Wallonie.

« Shop For Geek joue un rôle de pionnier »

11/12/2017

Envie d’un mug Game of Thrones, d’un parapluie Harry Potter ou d’un T-shirt Assassin’s Creed ? Dans ce cas, filez chez Shop For Geek, la première chaîne belge de magasins d’articles de merchandising.

Un Belge nommé comme CEO ad intérim d’Intertoys

07/12/2017

Stefaan Vansteenkiste a été désigné comme CEO ad intérim de l’enseigne de jouets Intertoys et ce dans le cadre de la reprise d’Intertoys par Alteri, finalisée ce lundi. Vansteenkiste dirigera l’entreprise jusqu’à la nomination d’un CEO permanent.

Back to top