Démarrage en douceur des soldes d’hiver | RetailDetail

Démarrage en douceur des soldes d’hiver

Démarrage en douceur des soldes d’hiver

Hier démarrait officiellement les soldes d’hiver. Bilan de ce premier jour de soldes, d’après les échos recueillis par les diverses organisations sectorielles : Comeos parle d’une véritable ruée dès l’après-midi et estime que les ventes seront de 5% supérieures par rapport au premier jour de soldes  l’année dernière. Selon le SNI  par contre il faudra se satisfaire d’un statu quo, alors qu’Unizo  est un rien plus optimiste.

Comeos : Véritable ruée après un départ relativement lent

« Bien que ce ne fut pas directement la grande affluence, les commerçants parlent d’un véritable ‘raz-de-marée’ dès l’ après-midi », affirme Comeos.


Rien d’étonnant à cela, car « les magasins disposent encore d’une large collection de vêtements d’hiver. 2012 a été une année difficile pour les commerçants, malgré le succès des dimanches d’ouverture fin décembre », indique Peter Vandenberghe. « Suite à l’hiver doux, les clients ont pu postposer les achats plus chers jusqu’à aujourd’hui. Les gros manteaux d’hiver, les tenues de ski et les bottes d’hiver sont vendus à des prix fortement réduits, allant de 40, 50 jusqu’à 70% sous le prix normal. »


Selon Comeos ce premier jour de soldes s’est bien déroulé pratiquement partout, tant dans les rues commerçantes très fréquentées des grandes villes que dans les magasins en périphérie, ainsi que dans les centres commerciaux. Les résultats sont un rien meilleurs en Flandre et à Bruxelles par rapport à la Wallonie. Comparé à l’année dernière les chaînes de magasins estiment que leurs ventes seront de 5%  supérieures pour ce premier jour de soldes. « Mais ce ne sont là que des prévisions », précise Peter Vandenberghe.


D’autre part hier de nombreux magasins organisaient une nocturne pour permettre aux gens d’aller à la chasse aux bonnes affaires même après leur journée de travail. Ces nocturnes expliquent probablement pourquoi la grande affluence n’a débuté que tardivement.


SNI :  Un premier jour de soldes modéré

Le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) pour sa part parle « d’un premier jour de soldes modéré et d’un statu quo par rapport au premier jour des soldes d’hiver en 2012. » L’année dernière le chiffre d’affaires avait augmenté de 3%. « Le résultat de ce premier jour de soldes n’incite pas à jubiler, ni à paniquer non plus », estime Christine Mattheeuws, présidente du SNI.


« Un jeudi comme premier jour de soldes ne provoque jamais un vrai rush. De plus, les trois jours qui viennent (vendredi, samedi, dimanche) connaîtront plus de succès. Ce n’est que dimanche soir que nous pourrons vraiment dresser un bilan de ce début des soldes », ajoute la présidente.


Selon une enquête du SNI les consommateurs peuvent s’attendre à des réductions d’en moyenne 30%. « Après dimanche, les commerçants examineront s’il faut revoir ces pourcentages de réduction à la hausse. Ils le feront en fonction des ventes réalisées durant les premiers jours de soldes », précise le SNI. Fin décembre l’organisation des indépendants indiquait que « 79% des magasins de mode avaient encore en ce moment autant, voire même davantage de  stock par rapport à l’année dernière. »


Unizo: Le consommateur achète moins impulsivement

En ce premier jour de soldes ,  « les achats sont ciblés et moins impulsifs que les autres années », selon Luc Ardies de l’organisation des indépendants Unizo. « Les consommateurs semblent avoir déterminé à l’avance ce dont ils avaient besoin et ne se laissent pas aveugler par de fortes réductions. »


Ardies évoque également le succès des articles durables, comme les costumes pour les hommes et les sacs à main pour les dames : des achats que le consommateur a tendance à reporter jusqu’au moment des soldes. « Le mois de décembre en particulier a été difficile pour les magasins de mode », affirme Ardies, qui pense néanmoins que les ventes en comparaison avec l’année dernière « pourraient s’avérer meilleures. En 2012 lors du premier jour de soldes il y a eu une tempête dans l’après-midi. Hier aux alentours de midi nous étions environ au même niveau que l’année dernière », ajoute Ardies.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt Group franchit une nouvelle étape sur le marché de l’occasion

20/04/2018

 

Avec sa plate-forme en ligne NewStory, Colruyt poursuit sa conquête du marché d’articles pour bébés de seconde main.  La nouvelle plate-forme se base sur l’ancien Dreambaby Tweedehands, un webshop avec deux points de collecte et de retrait axé sur les articles pour bébés d’occasion.

The Future Of Shopping remporte le prix de Managementboek van het Jaar

20/04/2018

RetailDetail est fier d’annoncer que le prix de Managementboek van het Jaar 2018 a été attribué au livre The Future of Shopping : Waar iedereen retailer is de Pauline Neerman et Jorg Snoeck.

Le cap des 100 millions d’abonnés Amazon Prime a été franchi

19/04/2018

Amazon, le géant du e-commerce, a franchi le cap des 100 millions d’abonnés Prime.  Et ce n’est là qu’un des nombreux jalons que le PDG Jeff Bezos mentionne dans sa lettre annuelle adressée aux actionnaires.

Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants

19/04/2018

35 entreprises, dont Colruyt, Carrefour et Ikea, appellent l’Europe à obliger les constructeurs de poids lourds à réduire leurs émissions de CO2 d’un quart d’ici 2025.  « Totalement irréaliste », réagit le porte-parole des constructeurs.

JD.com va ouvrir 1000 magasins par jour

17/04/2018

JD.com envisage l’ouverture de pas moins de 1000 supermarchés par jour en Chine. Avec cet objectif impressionnant, le numéro deux du e-commerce chinois confirme son ambition de conquérir aussi le marché offline.

Hans Anders franchit le cap des 200 millions d'euros de CA

12/04/2018

 En 2017 la chaîne d'optique néerlandaise Hans Anders a vu son chiffre d'affaires progresser de 6% à 203,7 millions d'euros. Parallèlement le lunetier annonce son retrait du marché français.