De Slegte à nouveau aux mains de son ancien propriétaire | RetailDetail

De Slegte à nouveau aux mains de son ancien propriétaire

De Slegte à nouveau aux mains de son ancien propriétaire

Les huit magasins belges du groupe néerlandais en faillite Polare poursuivront leurs activités sous leur nom initial De Slegte. L’ancien propriétaire, Jan Bernard de Slegte, a racheté les librairies.

De Slegte fait son comeback

L’information concernant la relance des librairies belges sous leur pavillon d’origine a été communiquée par l’agence de presse néerlandaise ANP et a été confirmée à l’agence de presse Belga par Kris Landuyt, manager de De Slegte Wapper à Anvers.


Après sa reprise par ProCures et après avoir été rebaptisée Polare, l’enseigne De Slegte risquait de disparaître. A présent la chaîne belge fait son comeback : les magasins d’Alost, Anvers Bruges, Gand, Hasselt, Louvain et Malines poursuivront leurs activités et opéreront à nouveau sous leur ancien nom, De Slegte.


Maintien de l’assortiment de livres neufs

Les amateurs de livres pourront se rendre chez De Slegte pour l’achat et la vente de livres de seconde main, de livres d’études et de livres à prix réduits. « Etant donné que nous ne dépendons plus du siège principale néerlandais et d’un département d’achat centralisé, nous pourrons répondre plus rapidement aux désirs des clients en ce qui concerne les livres à prix réduits », explique Kris Landuyt.

 

« La gamme de livres neufs sera elle aussi maintenue », confirme Jan Bernard de Slegte : « Pour l’instant nous examinons comment organiser l’approvisionnement aussi efficacement que possible », car en l’absence d’un siège central il faudra encore un certain temps avant que les livraisons aux librairies s’effectuent de manière optimale. Par ailleurs la chaîne développe un nouveau site web, car De Slegte entend renforcer sa présence en ligne.


Echec de l’aventure néerlandaise

Ainsi cette relance met un terme à une aventure néerlandaise ‘ratée’. Pour rappel : fin 2011 l’investisseur néerlandais ProCures rachète la chaîne de librairies belge, qui plus tard fusionnera avec les magasins de livres néerlandais Selexyz, sous le nouveau nom Polare.


Le nouveau propriétaire avait pourtant de grandes ambitions pour ce tandem du livre belgo-néerlandais, mais il n’a pu mener à bien son projet. Finalement Polare s’est vu contraint de déposer le bilan.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Il ne serait « pas surprenant » qu’Unilever opte pour Rotterdam

22/02/2018

Rotterdam, et non pas Londres, aurait le plus de chances d’accueillir le siège principal du groupe anglo-néerlandais Unilever. C’est ce que révèle le journal d’affaires Financial Times qui cite des sources de milieux politiques.

Consolidation des chaînes américaines pour contrecarrer Amazon

21/02/2018

Afin de faire barrage à la montée d’Amazon, les distributeurs américains se consolident. Ainsi le groupe Albertsons a racheté Rite Aid et Walmart, qui voit ralentir sa croissance en ligne, continue de renforcer ses activités online.

Walmart envisage l’ouverture d’une chaîne physique en Inde

21/02/2018

Les négociations entre la chaîne de grande distribution américaine Walmart et l’e-tailer indien Flipkart ne concernent probablement pas uniquement le retail online. Il y a de fortes chances qu’il soit également question d’une chaîne physique.

bpost étoffe son réseau de points d’enlèvement

20/02/2018

(publireportage) Le confort joue un rôle de plus en plus essentiel lors des achats effectués en ligne et le consommateur d'aujourd'hui sait exactement ce qu'il veut : déterminer lui-même où et quand sa commande lui sera livrée. bpost poursuit dès lors l'extension de son réseau de points d’enlèvement.

Voici les nominés pour le ‘bpost Omnichannel Award 2018’

20/02/2018

Le jury a fait son choix parmi la long list de candidats : JBC, Sissy-Boy et ZEB concourront pour le ‘bpost Omnichannel Award 2018’, qui sera décerné le 1er mars. A vos votes !

Amazon recrute 2.000 travailleurs en France

15/02/2018

La branche française du géant américain du e-commerce Amazon cherche à embaucher 2.000 personnes afin de soutenir sa croissance. Amazon.fr est le webshop le plus populaire non seulement en France, mais également dans notre pays.

Back to top