Des cartes de commerce ambulant anti-fraude pour les colporteurs

Des cartes de commerce ambulant anti-fraude pour les colporteurs

Les Autorités ont commencé à délivrer les nouvelles cartes de commerce ambulant aux quelque 42.000 à 43.000 colporteurs enregistrés en Belgique. La nouvelle carte, de la taille d’une carte d’identité, est sécurisée contre la fraude et devra remplacer l’ancienne carte au plus tard le 31 mars 2014.

(Plus) difficile à falsifier

L’introduction de cette nouvelle carte vise notamment à éviter les fraudes. L’autorisation actuelle se présente sous forme d’un document en papier de format A4, facile à falsifier. La nouvelle carte par contre est  munie d’un code QR (lisible, entre autres, avec un smartphone), reprenant notamment les données Banque Carrefour Entreprises (BCE) de l’entrepreneur concerné.


En Belgique quelque 42.000 à 43.000 personnes détiennent une carte de commerce ambulant, obligatoire pour la vente de biens et de services en dehors d’un établissement commercial classique. Toutefois on constate que le commerce ambulant sans autorisation légale est courant : une étude révèle que 20% des autorisations papier actuellement en circulation ne sont pas (plus) valables.


Des règles strictes

Dans notre pays la vente en porte-à-porte est soumise à une règlementation très stricte : ainsi la valeur des produits et services ne peut dépasser les 250 euros, excepté toutefois pour les appareils ménagers, l’aménagement de jardin et de la maison, l’approvisionnement énergétique et le raccordement  à internet/télédistribution, où le montant maximum est fixé à 700 euros.


Cette autorisation n’est pas nécessaire pour des ventes occasionnelles lors de brocantes ou encore pour des ventes à but philanthropique. Dans ce dernier cas, une autorisation préalable du SPF Economie est parfois requise.


La nouvelle carte coûtera treize euros pour ceux qui détiennent déjà une autorisation de commerce ambulant (l’échange peut s’effectuer à un guichet d’entreprises au choix ). Les starters qui débutent une activité ambulante paieront 150 euros pour les autorisations patronales et  100 euros pour les autorisations de préposés (à durée indéterminée).

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le nouveau numéro du Magazine RetailDetail est disponible en ligne

13/12/2017

Oui, il y a du beau monde sur la couverture de l’édition de décembre du Magazine RetailDetail, à l’occasion de la sortie de notre livre. Mais surtout feuilletez ce magazine jusqu’au bout, car il déborde d’interviews passionnantes avec de grands noms de l’univers du retail.

Colruyt Group : CA en hausse, bénéfice en baisse

12/12/2017

La pression promotionnelle accrue dans le retail alimentaire belge pèse sur les résultats de Colruyt Group, comme en témoignent les chiffres semestriels. Malgré une hausse du chiffre d'affaires et de la part de marché, les marges diminuent.

L'enseigne de vélos Fiets! pédale vers la Wallonie

12/12/2017

Après une année difficile la chaîne de magasins de vélos Fiets! se prépare à une nouvelle phase de croissance sous la direction d’un nouveau PDG. Au programme notamment une expansion vers Bruxelles et la Wallonie.

« Shop For Geek joue un rôle de pionnier »

11/12/2017

Envie d’un mug Game of Thrones, d’un parapluie Harry Potter ou d’un T-shirt Assassin’s Creed ? Dans ce cas, filez chez Shop For Geek, la première chaîne belge de magasins d’articles de merchandising.

Un Belge nommé comme CEO ad intérim d’Intertoys

07/12/2017

Stefaan Vansteenkiste a été désigné comme CEO ad intérim de l’enseigne de jouets Intertoys et ce dans le cadre de la reprise d’Intertoys par Alteri, finalisée ce lundi. Vansteenkiste dirigera l’entreprise jusqu’à la nomination d’un CEO permanent.

Hema renoue enfin avec les bénéfices

07/12/2017

Hema peut s’estimer satisfait de ses résultats : après avoir déjà réduit sa perte nette durant les précédents trimestres, la chaîne néerlandaise est enfin parvenue à générer un bénéfice net au troisième trimestre.

Back to top