Des perspectives d’emploi optimistes dans le retail

Des perspectives d’emploi optimistes dans le retail

Un quart des retailers belges s’attend à recruter davantage de  personnel que d’en licencier dans les six mois à venir. Les perspectives d’emploi sont les plus optimistes  en Flandre et dans les grandes entreprises. C’est ce que révèle une étude de C&S Research réalisée à la demande de Retail Angels (bureau de conseil en Ressources Humaines focalisé sur le secteur du retail).

Les grandes entreprises recrutent davantage

Cette étude menée auprès de 256 entreprises révèle entre autres que dans le secteur des grands et petits commerces belges, 26 % des entreprises prévoient une augmentation de l’embauche durant le deuxième semestre 2012, tandis que 11% seulement envisagent un recul.


C’est en Flandre que les perspectives sont les meilleures : un employeur sur trois y envisage une augmentation du recrutement, contre un sur huit en Wallonie. Pour Bruxelles l’étude ne communique pas de chiffres.


Autre constat de l’étude : au plus grande l’entreprise, au plus optimistes les perspectives d’embauche : pour les entreprises de deux à neuf salariés, 21,7 % des employeurs prévoient une augmentation du nombre d’employés. Dans les entreprises de 50 à 249 salariés, ils sont 43,9% à envisager d’engager de nouveaux employés.


La distribution DIY et automobile en tête

Les opportunités d’emploi sont les plus élevées dans le secteur du bricolage, où 23,1 % des entreprises ont l’intention de recruter du personnel. Autres secteurs offrant de fortes perspectives d’emploi : le secteur de l’ automobile (22%), l’habillement (20,1%) et l’alimentation (18,2%). En revanche dans le secteur de l’électronique, une branche en pleine crise, les entrepreneurs s’attendent plutôt à une baisse de l’embauche.


Les grands et petits commerces sont les plus grands employeurs privés en Belgique, avec 434.000 emplois. Environ un emploi sur six en Flandre serait lié au secteur du retail.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: