Disparition des chèques-repas papier à partir d’octobre 2015

Disparition des chèques-repas papier à partir d’octobre 2015

A partir du 1er janvier 2016 seuls les chèques-repas électroniques seront encore valables en Belgique. Le Conseil des ministres vient d’approuver un arrêté royal en ce sens, basé sur l’avis commun formulé par le Conseil National du Travail.

Les chèques-repas papier encore valables jusqu’au 31 décembre 2015

Pour rappel : mi-février la Commission Finances du Sénat reportait sa décision quant à la suppression ou non des chèques-repas (tant la version papier que la version électronique) en raison des désaccords suscités par le projet. La Commission avait alors demandé aux partenaires sociaux de formuler un avis dans les plus brefs délais. Le 25 mars le Conseil National du Travail (CNT), où siègent les partenaires sociaux, a émis un avis unanime concernant la suppression des chèques-repas papier.


La proposition du CNT stipule que les employeurs à partir du 1er octobre 2015 pourront délivrer uniquement des chèques-repas électroniques. Les derniers chèques-repas papier concerneront donc des prestations fournies au mois de septembre 2015. Toutefois la variante papier restera valable comme moyen de paiement jusqu’à fin 2015. A partir du 1er janvier 2016 seule la variante électronique sera autorisée.


« Epargne de 95 millions d’euros »

Le sénateur Open VLD Rik Daems, initiateur du projet, se dit satisfait : « C’est un premier pas important et une mesure qui permettra d’épargner 95 millions d’euros, étant donné que les charges administratives avec les chèques-repas électroniques sont nettement moins élevées. Néanmoins mon parti et moi continuons à viser le remplacement du chèque-repas par un avantage net sur la feuille de salaire », affirme Daems dans un communiqué de presse.

 

Le sénateur émet pourtant certaines réserves : « Nous devons veiller à ce que les coûts administratifs pour les entrepreneurs, qui encaissent et attribuent les chèques, soient réellement inférieurs. Un avantage net sur le compte de l’employé reste la meilleure solution. Par ailleurs le fait qu’il y ait plusieurs émetteurs de chèques électroniques ne pose pas de problème, pour autant que ces chèques soient tous compatibles avec un seul système de terminal », souligne Daems.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Shoptalk Europe : dernière chance de réduction pour réservation anticipée

21/09/2017

(publireportage) Shoptalk Europe, le salon dédié à l’innovation dans le retail, se tiendra du 8 au 11 octobre 2017 à Copenhague. Au programme les tendances, technologies et business models qui déterminent le shopping à l’ère de la disruption digitale.

Costco Wholesale dévoile d’ambitieux projets en France

21/09/2017

Trois mois après l’ouverture réussie de son premier point de vente français, l’enseigne américaine ‘member only’ Costco Wholesale annonce un deuxième magasin. A terme Costco vise au moins huit magasins dans l’Hexagone.

Toys ‘R’ Us proche de la faillite

18/09/2017

Selon le journal d’affaires The Wall Street Journal, la chaîne de magasins de jouets Toys ‘R’ Us serait proche de la faillite.  La croissance des ventes online et les exigences plus strictes des fournisseurs en seraient les causes principales.

L'action de réductions pour Shoptalk Europe touche à sa fin

14/09/2017

(publireportage) Shoptalk Europe, le salon dédié à l’innovation dans le retail, se tiendra du 8 au 11 octobre 2017 à Copenhague. Au programme les tendances, technologies et business models qui déterminent le shopping à l’ère de la disruption digitale.

« L’UE doit créer un cadre plus précis pour l’e-commerce »

13/09/2017

Selon la députée européenne Marietje Schaak, la Commission européenne devrait créer un cadre plus précis pour l’e-commerce, pour éviter que de grandes entreprises internet déterminent elles-mêmes les normes du commerce digital.

L’Europe souhaite un meilleur encadrement pour les franchisés

13/09/2017

Hier, le Parlement européen a adopté le rapport ‘Sur le fonctionnement du franchisage dans le secteur du commerce de détail’.  Il reprend plusieurs points qui devraient renforcer la position du franchisé.

Back to top