Disparition des chèques-repas papier à partir d’octobre 2015 | RetailDetail

Disparition des chèques-repas papier à partir d’octobre 2015

Disparition des chèques-repas papier à partir d’octobre 2015

A partir du 1er janvier 2016 seuls les chèques-repas électroniques seront encore valables en Belgique. Le Conseil des ministres vient d’approuver un arrêté royal en ce sens, basé sur l’avis commun formulé par le Conseil National du Travail.

Les chèques-repas papier encore valables jusqu’au 31 décembre 2015

Pour rappel : mi-février la Commission Finances du Sénat reportait sa décision quant à la suppression ou non des chèques-repas (tant la version papier que la version électronique) en raison des désaccords suscités par le projet. La Commission avait alors demandé aux partenaires sociaux de formuler un avis dans les plus brefs délais. Le 25 mars le Conseil National du Travail (CNT), où siègent les partenaires sociaux, a émis un avis unanime concernant la suppression des chèques-repas papier.


La proposition du CNT stipule que les employeurs à partir du 1er octobre 2015 pourront délivrer uniquement des chèques-repas électroniques. Les derniers chèques-repas papier concerneront donc des prestations fournies au mois de septembre 2015. Toutefois la variante papier restera valable comme moyen de paiement jusqu’à fin 2015. A partir du 1er janvier 2016 seule la variante électronique sera autorisée.


« Epargne de 95 millions d’euros »

Le sénateur Open VLD Rik Daems, initiateur du projet, se dit satisfait : « C’est un premier pas important et une mesure qui permettra d’épargner 95 millions d’euros, étant donné que les charges administratives avec les chèques-repas électroniques sont nettement moins élevées. Néanmoins mon parti et moi continuons à viser le remplacement du chèque-repas par un avantage net sur la feuille de salaire », affirme Daems dans un communiqué de presse.

 

Le sénateur émet pourtant certaines réserves : « Nous devons veiller à ce que les coûts administratifs pour les entrepreneurs, qui encaissent et attribuent les chèques, soient réellement inférieurs. Un avantage net sur le compte de l’employé reste la meilleure solution. Par ailleurs le fait qu’il y ait plusieurs émetteurs de chèques électroniques ne pose pas de problème, pour autant que ces chèques soient tous compatibles avec un seul système de terminal », souligne Daems.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Decathlon ouvre son 30ème magasin à Nivelles

23/05/2018

En septembre prochain Decathlon ouvrira son 30ème magasin belge dans le centre commercial Shopping Nivelles. En attendant un Connect-shop temporaire est mis à disposition des clients pour les commandes en ligne.

« Les données redonnent le contrôle aux trade marketeers »

23/05/2018

Pour les fabricants de marques le monitoring des assortiments, des prix, des promotions dans leur catégorie chez les retailers n’est pas une mince affaire. La start-up belge Daltix collecte automatiquement ces données vitales dans des dashboards.

Shop for Geek vise le cap des 25 magasins

22/05/2018

Après de récentes ouvertures à Alost et Namur, Shop for Geek, chaîne spécialisée dans les gadgets et articles de merchandising, compte désormais 13 magasins. Mais le retailer  vise le cap des 25 magasins et compte s’attaquer à la France.

Le propriétaire 3i souhaite quand même conserver Action

22/05/2018

L’investisseur 3i souhaite quand même garder l’entièreté d’Action. Bien que le propriétaire de la chaîne discount ait annoncé la semaine dernière qu’il cherchait un repreneur pour une partie de sa participation dans Action, 3i nie tout en bloc.

Marks & Spencer sort son couteau : 100 magasins doivent fermer

22/05/2018

Le retailer britannique envisage une restructuration radicale.  Au cours des quatre prochaines années, ce ne sont pas 60 mais 100 magasins britanniques qui devront fermer leurs portes.  « Indispensable pour assurer l’avenir », semble-t-il.

Le propriétaire souhaite se défaire d’une part importante d’Action

18/05/2018

La société d’investissement 3i, propriétaire des magasins Action, envisage de vendre une partie de la chaîne discount l’année prochaine.  Les Britanniques seraient à la recherche de partis intéressés par l’acquisition de près de 35% de la chaîne.