Eco-chèques et chèques-repas sur une seule carte | RetailDetail

Eco-chèques et chèques-repas sur une seule carte

Eco-chèques et chèques-repas sur une seule carte

A partir du 1er janvier 2016 les éco-chèques seront également distribués sous forme électronique. Ils seront enregistrés sur la carte des chèques-repas. Pas besoin donc d’une carté séparée.

Plus de 200 millions d’euros de pouvoir d’achat

Les éco-chèques ont été introduits en 2009, en vue d’accorder aux travailleurs un avantage fiscalement intéressant et afin d’inciter les consommateurs à acheter des produits à caractère écologique.


L’année dernière 24,79 millions d’éco-chèques ont été distribués, pour une valeur totale de 202 millions d’euros. Les salariés peuvent ainsi bénéficier de maximum 250 euros par personne, à condition que cet avantage soit repris dans leur convention collective de travail.


Version papier ou électronique

Jusqu’à présent les éco-chèques étaient distribués uniquement sous forme papier, mais à partir du 1er janvier une version électronique sera également disponible. Ces éco-chèques digitaux seront enregistrés sur la carte des chèques-repas.


Toutefois l’attribution d’éco-chèques électroniques n’est pas obligatoire. Les entreprises qui le souhaitent pourront s’en tenir à la version papier. Pour les chèques-repas par contre la réglementation est différente. Depuis le 1er octobre seule la version électronique est autorisée, bien qu’une période de transition ait été prévue : les chèques-repas papier sont encore acceptés dans les magasins jusqu’à fin 2015.


La liste de produits s’allonge

Les éco-chèques permettent d’acheter un certain nombre de produits verts, mais cette année la liste s’est allongée. Ainsi il est possible par exemple d’acheter des vêtements, meubles et livres de seconde main, ainsi que des séjours dans des infrastructures touristiques avec le label La Clé Verte.


L’an dernier les éco-chèques ont été utilisés principalement pour l’achat de frigos et de congélateurs à basse consommation ou encore pour des sèche-linge, des vélos et accessoires et des meubles de jardin en bois.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pabo poursuit ses activités sous l’étendard ‘be you’

21/06/2018

Le groupe allemand Beate Uhse – spécialisé dans les accessoires érotiques et maison-mère de Pabo –, déclaré en faillite l’an dernier, poursuivra ses activités sous un nouveau nom. Désormais l’accent se situera sur le commerce en ligne.

Fox & Cie ouvre un 17ème magasin de jouets à Tournai

21/06/2018

La chaîne wallonne de magasins de jouets Fox & Cie a ouvert son 17ème point de vente dans le centre commercial Les Bastions à Tournai. « Quelle crise du marché du jouet ? », se demande l’enseigne.

Tom&Co vise 100 nouveaux points de vente en France

21/06/2018

L’enseigne belge d’animaleries Tom&Co poursuit son expansion sur le marché français : un 25ème magasin vient d’ouvrir ses portes à Nantes, selon le nouveau concept, et sept autres ouvertures sont prévues d’ici la fin de l’année.

La France envisage une taxe sur l’e-commerce

21/06/2018

A l’avenir les commandes en ligne pourraient devenir plus chères pour les consommateurs français : une nouvelle proposition de loi prévoit une taxe de 1 à 2% sur le prix de vente, en fonction de la distance de livraison.

L’enseigne de jouets La Grande Récré jette l’éponge en Belgique

20/06/2018

L’enseigne de jouets française La Grande Récré est en grave difficulté financière et veut dès lors se concentrer sur son marché domestique. Lundi prochain la branche belge déposera le bilan : 16 magasins fermeront, 95 personnes perdront leur emploi.

Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.