Enfin un léger redressement dans le secteur du livre

Enfin un léger redressement dans le secteur du livre

Durant le premier semestre de 2015 le nombre de livres vendus en Flandre a augmenté de 2%. Le chiffre d’affaires est lui aussi en légère hausse de 0,5%, avec une forte croissance des ventes de bandes dessinées (+6,5%).

Les ventes online représentent 15% du CA total

Alors que les ventes de BD ont fait un bond en avant, la littérature non-fictionnelle est en recul : la  non-fiction informative est en baisse de 4% et la non-fiction relative aux loisirs de 1,4%. Les ventes en ligne de livres continuent leur ascension : le chiffre d’affaires online a grimpé de 18% par rapport à l’an dernier. Dès lors  15% du chiffre d’affaires total provient des ventes via internet.


Les e-books continuent de gagner légèrement du terrain et représentent aujourd’hui 3% de l’ensemble des ventes de livres. Il faut savoir que de plus en plus de livres sont disponibles en version électronique  (44% des livres parus). De plus, les livres numériques sont de moins en moins chers : alors qu’en 2010 un e-book coûtait en moyenne 83% du prix d’un l’exemplaire papier, actuellement ce pourcentage n’est plus que de 59,5%.


A noter que la différence entre la croissance du chiffre d’affaires et celle du nombre d’exemplaires vendus indique que les consommateurs achètent des livres moins chers. Au niveau des auteurs, Pieter Aspe reste l’auteur flamand le plus vendu, mais Griet Op De Beeck elle aussi est très populaire avec deux titres figurant au top dix des livres de fiction. Dirk De Wachter est en tête du classement de la non-fiction informative.


Aujourd’hui le secteur se dit relativement optimiste, car ces trois dernières années les ventes de livres n’avaient cessé de reculer. Les libraires espèrent que ces résultats encourageants marqueront le début d’un redressement.

 

Tags: