Extravagances extrêmes dans un nouveau concept store anversois

Extravagances extrêmes dans un nouveau concept store anversois

Si vous aimez le luxe et l’excentricité ou par simple curiosité, n’hésitez pas à aller jeter un petit coup d’œil au Oude Vismijn à Anvers (Scheldestraat) où un nouveau concept store unique a vu le jour . X-tremeLAB, malgré la crise et la baisse de confiance des consommateurs, vous propose des « objets de luxe exclusifs » à des prix tout aussi exclusifs.

Des gadgets pour l’élite

Pour ceux qui en ont les moyens, vous y trouverez pour votre rejeton un modèle réduit d’une Porsche 550 Spyder à moteur électrique (8.000 euros), version de luxe des voitures à pédales. Pour Madame, un sac à main couleur or et argent style année ’30, permettant de ranger ses bijoux (3.000 euros), glamour & glitter oblige. Et pour vous Monsieur  le Colosimo, le plus petit coffre-fort au monde d’une hauteur de 30 cm : il vous coûtera la bagatelle de  23.990 euros … si toutefois après tous ces achats il vous reste encore un peu d’argent à y ranger.


Mais le summum absolu est un ticket destination l’espace : X-tremeLAB est le premier en Belgique à vendre des voyages dans l’espace de Space Expedition Curaçao. A partir de 2014 vous aurez droit pour la modique somme de 70.000 euros  à une petite escapade spatiale d’une heure. Offre unique, au sens propre et figuré, car vous serez le seul passager à bord.


Les idées loufoques de Gino Cukrowicz

« Nous apportons l’aventure à l’élite de la population », explique Gino Cukrowicz, initiateur et fondateur de ce concept store unique. Cukrowicz n’est pas un inconnu à Anvers. Il y exploite depuis 20 ans déjà la boutique Ginotti, vendant des montres, bijoux et accessoires exclusifs. Vere Pepa, ancienne créatrice de mode, est son bras droit dans ce nouveau projet.


« Cette boutique est la réalisation de mon rêve d’enfant », précise Cukrowicz. « Un ensemble de produits de luxe de toutes sortes et des combinaisons bizarroïdes. Je suis moi-même un peu fou ou plutôt  loufoque, » déclare-t-il au journal Gazet van Antwerpen.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La riche histoire d'un job passionnant

26/04/2017

(publi) Quelqu’un qui recherche un emploi intéressant et varié peut en trouver un dans un lieu aussi proche que surprenant : la salle de bains. Un travail dans ce secteur apporte de grandes satisfactions et vous offre toute la latitude nécessaire pour déployer vos talents. Tout dépend évidemment aussi de l’entreprise dans laquelle vous entrez…

RetailDetail accueille Kjëll Bries à son bord

25/04/2017

RetailDetail continue de s’étendre : nous venons d’engager un nouvel account manager. Désormais Kjëll Bries sera la personne de contact pour nos partenaires et annonceurs.

Le gouvernement établit un code de conduite pour les vendeurs porte-à-porte

24/04/2017

Le ministre de l’Economie Kris Peeters a établi un code de conduite pour les vendeurs porte-à-porte.  Il devrait mettre fin aux vendeurs agressifs.  L’objectif est de faire signer ce code de conduite par toutes entreprises du secteur.

A quoi s’attendre après la numérisation ? 4 tendances

24/04/2017

La numérisation du secteur retail ne représente qu’une des nombreuses conséquences de la disruption digitale. Il en existe bien d’autres, selon Annick Lemaylleux, VP Global Retail Market chez Atos. Au RetailDetail Congress, elle nous guidera à travers les principales tendances.

 

Philip Morris a vu ses ventes de cigarettes reculer de plus d’un dixième

20/04/2017

Par rapport à l’année dernière, le géant du tabac Philip Morris, qui chapeaute des marques comme Marlboro, L&M et Chesterfield, a vu ses ventes baisser de près de 11,5% lors du dernier trimestre.  Le CA a chuté de 1,4%, le bénéfice a progressé de 4%.

Colruyt investit 42 millions d’euros dans Bio-Planet et Dreambaby

20/04/2017

Colruyt Group a décidé d’injecter 42 millions d’euros de capital frais dans son enseigne de supermarchés Bio-Planet et dans sa chaîne de magasins pour bébés Dreambaby. Les deux chaînes ne sont toujours pas rentables, malgré leur forte expansion.

Back to top