Face à la chute des ventes le PDG de Mattel démissionne

Face à la chute des ventes le PDG de Mattel démissionne

Le fabricant de jouets américain Mattel s’est mis en quête d’un successeur pour Bryan Stockton. Le PDG et président du conseil d’administration a démissionné après la cinquième baisse consécutive du chiffre d’affaires trimestriel.

Nouveau recul de 6%

Au cours du quatrième trimestre 2014 Mattel a réalisé un chiffre d’affaires de 1,99 milliard de dollars (environ 1,76 milliard d’euros), soit une baisse de 6% par rapport à la même période un an plus tôt : les ventes de fin d’année surtout se sont avérées nettement inférieures aux prévisions des analystes. Sur l’ensemble de l’année 2014 le chiffre d’affaires du groupe a régressé de 7% à environ 6 milliards de dollars. Selon les attentes, le bénéfice net devrait être réduit de moitié à 498,9 millions de dollars.


L’empire de Stockton (photo), nommé CEO de Mattel en 2012 et président du conseil d’administration un an plus tard, est bel et bien révolu. En attendant de trouver un nouveau PDG, il sera remplacé à titre provisoire par Christopher Sinclair (ex-PepsiCo), qui depuis 1996 siège au conseil d’administration de Mattel.


Les poupées Barbie continuent de perdre du terrain

Jusqu’à l’année dernière Mattel était le plus grand fabricant de jouets au monde, mais mi-2014 le groupe a été détrôné par Lego. Mattel est confronté au déclin des ventes de ses jouets classiques – notamment Barbie, Fisher-Price et Hot Wheels – délaissés par les enfants au profit des jeux électroniques.


Les poupées Barbie surtout sont en perte de vitesse depuis trois années consécutives : en 2009 la ‘célèbre blonde’ représentait une part de marché de 25%, en 2013 moins de 20%. Les autres poupées du groupe, comme Monster High et American Girl, ne parviennent pas à compenser ce recul et de plus l’année prochaine Mattel devra céder sa licence pour les poupées du film Disney ‘Frozen’ à son concurrent Hasbro. Bref, un gigantesque défi à relever pour le futur PDG …

 

Tags: