Gigantesque centre commercial londonien aux abords du site olympique

Gigantesque centre commercial londonien aux abords du site olympique

Ils étaient plus de 100.000 Londoniens à assister ce mardi à l’ouverture  de l’un des plus grands centres commerciaux en Europe. Westfield Stratford City, avec sa superficie de 180.000 m², se situe aux abords du site olympique, où se dérouleront l’an prochain les jeux olympiques d’été. « Forget the games, let the shopping begin ! » était donc le slogan du jour.

20 millions de visiteurs par an

Les chiffres sont impressionnants : 300 magasins, 50 bars et restaurants forment le  noyau-retail  du nouveau complexe, où l’on trouvera également un casino, une salle de bowling, un cinéma avec 17 salles 3D, des hôtels et des bureaux. Toutefois ce n’est pas le plus grand centre commercial en Europe, comme aime le prétendre le propriétaire, Westfield. Mais à un seul près, ce nouveau complexe est le plus grand centre commercial en Angleterre et le plus grand shopping center en centre-ville en Europe. Avec le village olympique, le parc et le tout nouveau quartier Stratford City, cet ancien terrain industriel est un exemple réussi d’aménagement urbain.

 

Le promoteur australien Westfield, propriétaire de plus de 120 centres commerciaux en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande et en Australie, compte sur plus de 20 millions de visiteurs par an. Tout est mis en œuvre afin d’acheminer les visiteurs vers Stratford via les transports publics : le centre commercial se situe près de Stratford International (avec peut-être après les JO des trains directs partant de Bruxelles), mais également près de Stratford Regional (une gare importante pour les trains régionaux et locaux).  D’autre part le métro londonien, le Docklands light railway et une gare importante de bus régionaux se situent à proximité. Au total Westfield a investi 170 millions d’euros de sa propre poche dans les transports publics.


« Il manquait à l’est de Londres ce genre d’activité à grande échelle », déclare Frank Lowy, fondateur et président de Westfield. Il est persuadé que les ¾ des 10 millions de spectateurs des JO, viendront visiter le centre commercial. D’autre part Westfield ne craint pas que le projet se meure après les JO. « Avec 4 millions de consommateurs dans les environs directs, l’absence de concurrence et l’accessibilité idéale via les transports publics, ce scénario est impensable. Nous nous sommes implantés sur ce site, après une étude de marché très approfondie ».

 

Taux d’occupation de 95%

En cette période de crise, nombreux sont ceux qui se sont posés des questions quant à l’ampleur de ce complexe commercial. Toutefois le shopping center affiche aujourd’hui un taux d’occupation de 95%. Mis à part les grands retailers, comme John Lewis et Marks & Spencer  (Marc Bolland, n°1 chez Marks & Spencer était présent à l’ouverture), les ‘usual suspects’ d’Europe et des Etats-Unis sont présents : Forever 21, Hollister, Zara, H&M, …entre autres.

 

Toutefois tous les magasins n’ont pas encore ouvert leurs portes, préférant apparemment se tenir sur la réserve en attendant de voir affluer les grands noms. Selon Westfield tous les magasins seront opérationnels d’ici fin décembre, dans les temps donc pour les ventes de fin d’année.
 

Reconversion de l’est de Londres

Westfield Stratford City offre également des possibilités d’emplois dans cette partie moins favorisée de la capitale britannique. Tant Westfield que Boris Johnson, bourgmestre de Londres dans son discours d’inauguration, parlent de 18.000 nouveaux jobs – dont 2000 pour des chômeurs de longue durée du quartier. Ils affirment que ce projet, avec les Jeux Olympiques, ont permis une reconversion de cette partie de Londres à une échelle inégalée depuis le Moyen Age. Pour le centre commercial à lui seul un budget de 1,7 milliards d’euros a été investi.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Les réparateurs de vélos refusent les vélos de moindre qualité

11/08/2017

Les réparateurs de vélos sont de plus en plus nombreux à refuser de réparer les bicyclettes achetées en ligne ou au supermarché. Ils préfèrent donner priorité à leurs propres clients ou aux vélos de qualité supérieure.

Chiffre d’affaires record pour Henkel

10/08/2017

Au 2ème trimestre le CA de Henkel a atteint un niveau record de près de 5,1 milliards d’euros, grâce à la reprise du groupe de produits de lessive Sun. Pour la première fois de son histoire le CA semestriel de Henkel dépasse les 10 milliards d’euros.

Pourquoi les retailers doivent-ils prendre les réseaux sociaux au sérieux ?

08/08/2017

Le ‘content marketing’ est bien plus qu’une expression à la mode : les retailers, eux aussi, peuvent tirer profit de la puissance des histoires. C’est ce qu’a démontré Snackbytes, notamment par une campagne conçue pour l’enseigne de chaussures Torfs.

Lion Capital cherche à nouveau à céder Hema

08/08/2017

Le fonds d’investissement Lion Capital, propriétaire de Hema, a mandaté la banque Credit Suisse afin d’examiner les ‘options stratégiques’ pour l'enseigne, ce qui signifie donc qu’il recherche un repreneur potentiel pour la chaîne néerlandaise.

Back to top