Hema : baisse du chiffre d’affaires belge au 1er trimestre | RetailDetail

Hema : baisse du chiffre d’affaires belge au 1er trimestre

Hema : baisse du chiffre d’affaires belge au 1er trimestre

Au cours du 1er trimestre le chiffre d’affaires de Hema en Belgique et au Luxembourg a diminué de près de 3% par rapport à l’année précédente. En revanche le chiffre d’affaires de l’ensemble du groupe est en hausse, alors que le résultat net est en baisse. 

Légère baisse de la perte nette

En Belgique et au Luxembourg le chiffre d’affaires net de la chaîne de magasins néerlandaise Hema a reculé de 2,8% à 33,1 millions d’euros, alors que le chiffre d’affaires total de Hema a progressé de 3,2% à 264,4 millions d’euros. Le chiffre d’affaires comparable a augmenté de 1,5%, grâce aux meilleures performances des Pays-Bas.  L’année auparavant le chiffre d’affaires comparable avait chuté de 1,9%.


Néanmoins Hema se dit déçu : en raison des coûts opérationnels plus importants et des marges brutes moins élevées, l’EBITDA au cours du premier trimestre 2015 a été réduit de moitié à  13,2 millions d’euros , contre 23,7 millions d’euros l’année précédente. Ces coûts plus élevés sont liés aux dépenses promotionnelles plus importantes,  au recrutement de personnel intérimaire dans le cadre de l’implémentation d’initiatives commerciales et aux frais logistiques en raison du volume accru d’articles à bas prix dans la chaîne d’approvisionnement. Néanmoins la perte nette a été réduite, passant de 22,2 millions d’euros à 19,5 millions d’euros.


Résultats mitigés à l’étranger

« Bien que l’évolution positive du chiffre d’affaires like-for-like soit encourageante, nous avons enregistré un EBITDA normalisé décevant au premier trimestre. Nous nous sommes fixé certaines priorités afin d’améliorer nos performances, en nous focalisant en particulier sur la logistique. Il faudra du temps avant que nous en récoltions les fruits. Même si le redressement économique semble se poursuivre, nous restons prudents quant à nos perspectives », explique le CEO Tjeerd Jegen.


En France la chaîne a enregistré une hausse de son chiffre d’affaires de 26,4% à 14,6 millions d’euros. Par ailleurs les premiers résultats des magasins en Espagne et au Royaume-Uni sont « encourageants ».

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Blokker décapité : le CEO du Holding et le CEO de Belgique quittent le navire

24/04/2018

La fin semble proche pour l’enseigne et le holding néerlandais Blokker. Ce mardi le CEO Casper Meijer a annoncé qu’il quitterait Blokker Holding fin juin. Quant au CEO du Belux, Bernd Bosch, il démissionne dans l’immédiat.

Colruyt Group franchit une nouvelle étape sur le marché de l’occasion

20/04/2018

 

Avec sa plate-forme en ligne NewStory, Colruyt poursuit sa conquête du marché d’articles pour bébés de seconde main.  La nouvelle plate-forme se base sur l’ancien Dreambaby Tweedehands, un webshop avec deux points de collecte et de retrait axé sur les articles pour bébés d’occasion.

The Future Of Shopping remporte le prix de Managementboek van het Jaar

20/04/2018

RetailDetail est fier d’annoncer que le prix de Managementboek van het Jaar 2018 a été attribué au livre The Future of Shopping : Waar iedereen retailer is de Pauline Neerman et Jorg Snoeck.

Le cap des 100 millions d’abonnés Amazon Prime a été franchi

19/04/2018

Amazon, le géant du e-commerce, a franchi le cap des 100 millions d’abonnés Prime.  Et ce n’est là qu’un des nombreux jalons que le PDG Jeff Bezos mentionne dans sa lettre annuelle adressée aux actionnaires.

Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants

19/04/2018

35 entreprises, dont Colruyt, Carrefour et Ikea, appellent l’Europe à obliger les constructeurs de poids lourds à réduire leurs émissions de CO2 d’un quart d’ici 2025.  « Totalement irréaliste », réagit le porte-parole des constructeurs.

JD.com va ouvrir 1000 magasins par jour

17/04/2018

JD.com envisage l’ouverture de pas moins de 1000 supermarchés par jour en Chine. Avec cet objectif impressionnant, le numéro deux du e-commerce chinois confirme son ambition de conquérir aussi le marché offline.