Hema condamné pour licenciement injustifié d’une employée musulmane | RetailDetail

Hema condamné pour licenciement injustifié d’une employée musulmane

Hema condamné pour licenciement injustifié d’une employée musulmane

La chaîne de magasins Hema est condamnée à payer six mois de salaire à son ancienne caissière Joyce Van Op den Bosch. Celle-ci avait été injustement licenciée pour port du voile. C’est ce qu’a décidé le tribunal du travail de Tongres.

Pas de politique de neutralité claire

Initialement le port du voile de Joyce ne posait aucun problèmes. C’est seulement après que quelques clients se soient plaints que la direction lui a demandé de s’adapter. La caissière ayant refusé de retirer son foulard, elle a été renvoyée.


A présent le tribunal a donné raison à l’employée : à l’époque Hema ne disposait pas d’une politique claire en matière de neutralité sur le lieu de travail et n’avait donc aucune raison valable de licencier la jeune femme sur base de ses convictions religieuses. Joyce Van Op den Bosch, qui depuis sa conversion à l’islam s’appelle Lemia, s’est vu octroyer six mois de salaire (soit un montant de quelque 9000 euros). Depuis Hema a établi une règlementation officielle en matière de neutralité.


« Discrimination »     

Le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme se dit satisfait du jugement :  « L’employée a pu travailler avec son voile durant les deux premiers mois et ensuite après que quelques clients se soient plaints, elle n’était plus autorisée à porter son foulard. Il s’agit clairement de discrimination », indique Jozef De Witte.


L’agence d’intérim Randstad avait également été assignée en justice, mais le tribunal l’a acquittée, car la décision de licencier la caissière avait été prise par Hema.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pabo poursuit ses activités sous l’étendard ‘be you’

21/06/2018

Le groupe allemand Beate Uhse – spécialisé dans les accessoires érotiques et maison-mère de Pabo –, déclaré en faillite l’an dernier, poursuivra ses activités sous un nouveau nom. Désormais l’accent se situera sur le commerce en ligne.

Fox & Cie ouvre un 17ème magasin de jouets à Tournai

21/06/2018

La chaîne wallonne de magasins de jouets Fox & Cie a ouvert son 17ème point de vente dans le centre commercial Les Bastions à Tournai. « Quelle crise du marché du jouet ? », se demande l’enseigne.

Tom&Co vise 100 nouveaux points de vente en France

21/06/2018

L’enseigne belge d’animaleries Tom&Co poursuit son expansion sur le marché français : un 25ème magasin vient d’ouvrir ses portes à Nantes, selon le nouveau concept, et sept autres ouvertures sont prévues d’ici la fin de l’année.

La France envisage une taxe sur l’e-commerce

21/06/2018

A l’avenir les commandes en ligne pourraient devenir plus chères pour les consommateurs français : une nouvelle proposition de loi prévoit une taxe de 1 à 2% sur le prix de vente, en fonction de la distance de livraison.

L’enseigne de jouets La Grande Récré jette l’éponge en Belgique

20/06/2018

L’enseigne de jouets française La Grande Récré est en grave difficulté financière et veut dès lors se concentrer sur son marché domestique. Lundi prochain la branche belge déposera le bilan : 16 magasins fermeront, 95 personnes perdront leur emploi.

Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.