Hema condamné pour licenciement injustifié d’une employée musulmane

Hema condamné pour licenciement injustifié d’une employée musulmane

La chaîne de magasins Hema est condamnée à payer six mois de salaire à son ancienne caissière Joyce Van Op den Bosch. Celle-ci avait été injustement licenciée pour port du voile. C’est ce qu’a décidé le tribunal du travail de Tongres.

Pas de politique de neutralité claire

Initialement le port du voile de Joyce ne posait aucun problèmes. C’est seulement après que quelques clients se soient plaints que la direction lui a demandé de s’adapter. La caissière ayant refusé de retirer son foulard, elle a été renvoyée.


A présent le tribunal a donné raison à l’employée : à l’époque Hema ne disposait pas d’une politique claire en matière de neutralité sur le lieu de travail et n’avait donc aucune raison valable de licencier la jeune femme sur base de ses convictions religieuses. Joyce Van Op den Bosch, qui depuis sa conversion à l’islam s’appelle Lemia, s’est vu octroyer six mois de salaire (soit un montant de quelque 9000 euros). Depuis Hema a établi une règlementation officielle en matière de neutralité.


« Discrimination »     

Le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme se dit satisfait du jugement :  « L’employée a pu travailler avec son voile durant les deux premiers mois et ensuite après que quelques clients se soient plaints, elle n’était plus autorisée à porter son foulard. Il s’agit clairement de discrimination », indique Jozef De Witte.


L’agence d’intérim Randstad avait également été assignée en justice, mais le tribunal l’a acquittée, car la décision de licencier la caissière avait été prise par Hema.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: