Hutchison Whampoa s’attaque au marché britannique des télécoms | RetailDetail

Hutchison Whampoa s’attaque au marché britannique des télécoms

Hutchison Whampoa s’attaque au marché britannique des télécoms

Le conglomérat asiatique Hutchison Whampoa envisage de racheter l’opérateur mobile O2, filiale anglaise du groupe espagnol Telefónica. Le groupe est prêt débourser 10,25 milliards de livres sterling, soit 13 milliards d’euros.

Prise de pouvoir

Dans une première phase le candidat-repreneur Hutchison est prêt à mettre 9,25 milliards de livres sterling (environ 11,8 milliards d’euros) sur table pour le rachat de O2. Ultérieurement un montant supplémentaire de 1 milliard d’euros (environ 1,3 milliard d’euros) pourrait s’y ajouter. Telefónica, qui a racheté O2 en 2006, souhaite grâce à cette cession réduire ses dettes.


Le groupe asiatique a l’intention de faire fusionner O2 avec sa propre filiale de télécoms britannique Three. Cette fusion donnerait naissance au plus grand opérateur de téléphonie mobile au Royaume-Uni, avec 31 millions de clients, dont 22 millions de clients de O2. La fusion devrait être bouclée mi-2016.


Three est réputé pour ses prix bas, d’où la crainte que suite à la fusion le duo domine le marché, ce qui lui permettrait d’augmenter ses prix. Bien que les négociations soient déjà en cours  depuis un certain temps, l’accord n’a toujours pas été conclu. De plus l’opération est soumise à l’approbation des autorités de la concurrence.


Consolidation du marché britannique des télécoms

La reprise de O2 par Hutchison Whampoa n’est d’ailleurs pas le seul mouvement de consolidation sur le marché britannique des télécoms. Depuis mi-décembre il est question d’une reprise de EE – qui pour l’instant est encore leader du marché dans le segment de la télécommunication mobile – par BT. Le groupe est prêt à débourser 12,5 milliards de livres sterling (16,7 milliards d’euros). EE appartient à Deutsche Telekom et Orange.


Outre son coup de maître sur le marché britannique des télécoms, le groupe asiatique Hutchison envisagerait également une expansion vers l’Italie.


Hutchison est un conglomérat gigantesque avec aux commandes le milliardaire Li Ka-shing. Le groupe détient notamment les enseignes A.S. Watson, Kruidvat, ICI Paris XL et The Perfume Shop.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


KaDeTe, le premier ‘supermarché start-up’ au monde, s’installe à Berlin

22/02/2018

KaDeTe, le premier ‘supermarché start-up’ au monde, ouvrira ses portes le mois prochain à Berlin. Cette place de marché physique donne l’occasion à des marques et entreprises débutantes d’entrer en contact avec les consommateurs et les acheteurs.

Il ne serait « pas surprenant » qu’Unilever opte pour Rotterdam

22/02/2018

Rotterdam, et non pas Londres, aurait le plus de chances d’accueillir le siège principal du groupe anglo-néerlandais Unilever. C’est ce que révèle le journal d’affaires Financial Times qui cite des sources de milieux politiques.

Chiffres records pour Henkel

22/02/2018

Le groupe allemand Henkel a réalisé d’excellentes performances en 2017, avec des chiffres records tant au niveau des ventes que du bénéfice. Pour la première fois l’entreprise a franchi la barre des 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Consolidation des chaînes américaines pour contrecarrer Amazon

21/02/2018

Afin de faire barrage à la montée d’Amazon, les distributeurs américains se consolident. Ainsi le groupe Albertsons a racheté Rite Aid et Walmart, qui voit ralentir sa croissance en ligne, continue de renforcer ses activités online.

Walmart envisage l’ouverture d’une chaîne physique en Inde

21/02/2018

Les négociations entre la chaîne de grande distribution américaine Walmart et l’e-tailer indien Flipkart ne concernent probablement pas uniquement le retail online. Il y a de fortes chances qu’il soit également question d’une chaîne physique.

bpost étoffe son réseau de points d’enlèvement

20/02/2018

(publireportage) Le confort joue un rôle de plus en plus essentiel lors des achats effectués en ligne et le consommateur d'aujourd'hui sait exactement ce qu'il veut : déterminer lui-même où et quand sa commande lui sera livrée. bpost poursuit dès lors l'extension de son réseau de points d’enlèvement.

Back to top