Hutchison Whampoa s’attaque au marché britannique des télécoms

Hutchison Whampoa s’attaque au marché britannique des télécoms

Le conglomérat asiatique Hutchison Whampoa envisage de racheter l’opérateur mobile O2, filiale anglaise du groupe espagnol Telefónica. Le groupe est prêt débourser 10,25 milliards de livres sterling, soit 13 milliards d’euros.

Prise de pouvoir

Dans une première phase le candidat-repreneur Hutchison est prêt à mettre 9,25 milliards de livres sterling (environ 11,8 milliards d’euros) sur table pour le rachat de O2. Ultérieurement un montant supplémentaire de 1 milliard d’euros (environ 1,3 milliard d’euros) pourrait s’y ajouter. Telefónica, qui a racheté O2 en 2006, souhaite grâce à cette cession réduire ses dettes.


Le groupe asiatique a l’intention de faire fusionner O2 avec sa propre filiale de télécoms britannique Three. Cette fusion donnerait naissance au plus grand opérateur de téléphonie mobile au Royaume-Uni, avec 31 millions de clients, dont 22 millions de clients de O2. La fusion devrait être bouclée mi-2016.


Three est réputé pour ses prix bas, d’où la crainte que suite à la fusion le duo domine le marché, ce qui lui permettrait d’augmenter ses prix. Bien que les négociations soient déjà en cours  depuis un certain temps, l’accord n’a toujours pas été conclu. De plus l’opération est soumise à l’approbation des autorités de la concurrence.


Consolidation du marché britannique des télécoms

La reprise de O2 par Hutchison Whampoa n’est d’ailleurs pas le seul mouvement de consolidation sur le marché britannique des télécoms. Depuis mi-décembre il est question d’une reprise de EE – qui pour l’instant est encore leader du marché dans le segment de la télécommunication mobile – par BT. Le groupe est prêt à débourser 12,5 milliards de livres sterling (16,7 milliards d’euros). EE appartient à Deutsche Telekom et Orange.


Outre son coup de maître sur le marché britannique des télécoms, le groupe asiatique Hutchison envisagerait également une expansion vers l’Italie.


Hutchison est un conglomérat gigantesque avec aux commandes le milliardaire Li Ka-shing. Le groupe détient notamment les enseignes A.S. Watson, Kruidvat, ICI Paris XL et The Perfume Shop.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top