Hutchison Whampoa s’attaque au marché britannique des télécoms | RetailDetail

Hutchison Whampoa s’attaque au marché britannique des télécoms

Hutchison Whampoa s’attaque au marché britannique des télécoms

Le conglomérat asiatique Hutchison Whampoa envisage de racheter l’opérateur mobile O2, filiale anglaise du groupe espagnol Telefónica. Le groupe est prêt débourser 10,25 milliards de livres sterling, soit 13 milliards d’euros.

Prise de pouvoir

Dans une première phase le candidat-repreneur Hutchison est prêt à mettre 9,25 milliards de livres sterling (environ 11,8 milliards d’euros) sur table pour le rachat de O2. Ultérieurement un montant supplémentaire de 1 milliard d’euros (environ 1,3 milliard d’euros) pourrait s’y ajouter. Telefónica, qui a racheté O2 en 2006, souhaite grâce à cette cession réduire ses dettes.


Le groupe asiatique a l’intention de faire fusionner O2 avec sa propre filiale de télécoms britannique Three. Cette fusion donnerait naissance au plus grand opérateur de téléphonie mobile au Royaume-Uni, avec 31 millions de clients, dont 22 millions de clients de O2. La fusion devrait être bouclée mi-2016.


Three est réputé pour ses prix bas, d’où la crainte que suite à la fusion le duo domine le marché, ce qui lui permettrait d’augmenter ses prix. Bien que les négociations soient déjà en cours  depuis un certain temps, l’accord n’a toujours pas été conclu. De plus l’opération est soumise à l’approbation des autorités de la concurrence.


Consolidation du marché britannique des télécoms

La reprise de O2 par Hutchison Whampoa n’est d’ailleurs pas le seul mouvement de consolidation sur le marché britannique des télécoms. Depuis mi-décembre il est question d’une reprise de EE – qui pour l’instant est encore leader du marché dans le segment de la télécommunication mobile – par BT. Le groupe est prêt à débourser 12,5 milliards de livres sterling (16,7 milliards d’euros). EE appartient à Deutsche Telekom et Orange.


Outre son coup de maître sur le marché britannique des télécoms, le groupe asiatique Hutchison envisagerait également une expansion vers l’Italie.


Hutchison est un conglomérat gigantesque avec aux commandes le milliardaire Li Ka-shing. Le groupe détient notamment les enseignes A.S. Watson, Kruidvat, ICI Paris XL et The Perfume Shop.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt Group franchit une nouvelle étape sur le marché de l’occasion

20/04/2018

 

Avec sa plate-forme en ligne NewStory, Colruyt poursuit sa conquête du marché d’articles pour bébés de seconde main.  La nouvelle plate-forme se base sur l’ancien Dreambaby Tweedehands, un webshop avec deux points de collecte et de retrait axé sur les articles pour bébés d’occasion.

The Future Of Shopping remporte le prix de Managementboek van het Jaar

20/04/2018

RetailDetail est fier d’annoncer que le prix de Managementboek van het Jaar 2018 a été attribué au livre The Future of Shopping : Waar iedereen retailer is de Pauline Neerman et Jorg Snoeck.

Le cap des 100 millions d’abonnés Amazon Prime a été franchi

19/04/2018

Amazon, le géant du e-commerce, a franchi le cap des 100 millions d’abonnés Prime.  Et ce n’est là qu’un des nombreux jalons que le PDG Jeff Bezos mentionne dans sa lettre annuelle adressée aux actionnaires.

Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants

19/04/2018

35 entreprises, dont Colruyt, Carrefour et Ikea, appellent l’Europe à obliger les constructeurs de poids lourds à réduire leurs émissions de CO2 d’un quart d’ici 2025.  « Totalement irréaliste », réagit le porte-parole des constructeurs.

JD.com va ouvrir 1000 magasins par jour

17/04/2018

JD.com envisage l’ouverture de pas moins de 1000 supermarchés par jour en Chine. Avec cet objectif impressionnant, le numéro deux du e-commerce chinois confirme son ambition de conquérir aussi le marché offline.

Hans Anders franchit le cap des 200 millions d'euros de CA

12/04/2018

 En 2017 la chaîne d'optique néerlandaise Hans Anders a vu son chiffre d'affaires progresser de 6% à 203,7 millions d'euros. Parallèlement le lunetier annonce son retrait du marché français.