Just Under The Sky obtient les permis de bâtir et d’environnement

Just Under The Sky obtient les permis de bâtir et d’environnement

Just Under The Sky a obtenu en toute discrétion les permis de bâtir et d’environnement. Au grand mécontentement d’Unizo qui affirme que « le combat concernant les centres commerciaux   est loin d’être terminé ». Outre Uplace à Machelen et Neo au Heysel, Just Under The Sky est le troisième projet de centre commercial de grande envergure prévu aux alentours de Bruxelles.

Plus qu’un obstacle à franchir

Après Uplace Machelen, c’est donc maintenant  Just Under The Sky, le projet du groupe Mestdagh, qui s’est  vu accorder en toute discrétion les permis de bâtir et d’environnement pour un complexe commercial de près de 60.000 m². La nouvelle de l’octroi des permis a été confirmée par le cabinet de l’échevin de l’Urbanisme, Christian Ceux (CDH) au site d’information régional brusselnieuws.be.


Il ne reste donc plus qu’à obtenir le permis socio-économique – ce qui pourrait être le cas d’ici peu – pour que les travaux puissent démarrer, car un éventuel appel auprès du Conseil d’Etat ne pourrait avoir un effet suspensif.


« Le combat est loin d’être terminé »

« Les permis d’environnement et de bâtir accordés à Just Under The Sky rendront les alentours de Bruxelles invivables pour les petits commerçants et les habitants », estime Unizo. L’organisation des indépendants a annoncé qu’elle ira en appel avec la plate-forme inter-régionale pour une politique économique durable   contre les permis d’environnement et de bâtir. Unizo se dit  d’accord pour une réhabilitation du site historique près du pont Van Praet, mais un centre commercial est totalement exclu.


Unizo a déjà introduit plusieurs procédures à l’encontre de Uplace Machelen, le plus grand des trois projets bruxellois. Quant au troisième projet Neo, l’union des indépendants y est tout aussi opposée. « Unizo en principe est partisan d’un réaménagement du plateau du Heysel, qui créerait ainsi des possibilités pour des attractions touristiques, mais un centre commercial est tout à fait impensable, seuls les magasins complémentaires aux activités touristiques sont tolérables. »


Et Unizo fait également des reproches aux médias : « Les médias donnent  l’impression que le combat concernant les centres commerciaux est déjà terminé, mais c’est loin d’être le cas », souligne Unizo avec combativité. En effet le dernier mot quant à ces projets très controversés n’a pas encore été dit, car le Région bruxelloise elle aussi est allée en appel auprès du Conseil d’Etat contre le projet Uplace et la Pronvince du Brabant flamand a fait de même à l’encontre du projet Neo. Bref, le premier coup de pioche n’est pas encore pour demain.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Les réparateurs de vélos refusent les vélos de moindre qualité

11/08/2017

Les réparateurs de vélos sont de plus en plus nombreux à refuser de réparer les bicyclettes achetées en ligne ou au supermarché. Ils préfèrent donner priorité à leurs propres clients ou aux vélos de qualité supérieure.

Chiffre d’affaires record pour Henkel

10/08/2017

Au 2ème trimestre le CA de Henkel a atteint un niveau record de près de 5,1 milliards d’euros, grâce à la reprise du groupe de produits de lessive Sun. Pour la première fois de son histoire le CA semestriel de Henkel dépasse les 10 milliards d’euros.

Pourquoi les retailers doivent-ils prendre les réseaux sociaux au sérieux ?

08/08/2017

Le ‘content marketing’ est bien plus qu’une expression à la mode : les retailers, eux aussi, peuvent tirer profit de la puissance des histoires. C’est ce qu’a démontré Snackbytes, notamment par une campagne conçue pour l’enseigne de chaussures Torfs.

Lion Capital cherche à nouveau à céder Hema

08/08/2017

Le fonds d’investissement Lion Capital, propriétaire de Hema, a mandaté la banque Credit Suisse afin d’examiner les ‘options stratégiques’ pour l'enseigne, ce qui signifie donc qu’il recherche un repreneur potentiel pour la chaîne néerlandaise.

Back to top