L’action Delhaize en ligne de mire des shortsellers

L’action Delhaize en ligne de mire des shortsellers

Le cours de l’action Delhaize va-t-il baisser ? A en croire les shortsellers – des investisseurs qui spéculent sur la baisse du cours d’une action – la probabilité est grande. En effet l’action du distributeur belge semble particulièrement visée dans le premier rapport sur les déclarations de positions à découvert, publié par la FSMA, L’Autorité des marchés financiers.

Obligation de déclaration depuis la crise de l’euro

Les shortsellers vendent des actions qu’ils empruntent et dont ils sont convaincus qu’elles vont baisser, pour ensuite – lorsque que la baisse est effective – les racheter à un prix inférieur. Ils empochent alors la différence, qui parfois peut être conséquente. Toutefois ces pratiques spéculatives ont pour effet de déstabiliser les marchés financiers.


Afin de réprimer ces pratiques, l’Europe – dans le contexte de la crise financière et la crise de l’euro –  a décidé d’obliger les shortsellers à déclarer leurs positions à découvert sur les actions, lorsque ces positions sont égales ou supérieures à 0,5 % du capital en actions émis. Cette mesure européenne est entrée en vigueur au début de ce mois.


Dans l’attente des résultats du troisième trimestre

Les shortsellers doivent transmettre leurs déclarations de positions à découvert à la FSMA, le gendarme boursier belge, qui vient de publier son premier rapport. Il en ressort que quatre fonds spéculatifs américains et un fonds d'investissement britannique ont ainsi des positions courtes sur Delhaize pour un total de 3,67% du total des actions.


Quant à savoir si les spéculateurs ont parié sur une baisse du cours en vue des résultats du troisième trimestre, que Delhaize annoncera demain (et des mouvements boursiers qui en découleront), l’hypothèse n’est pas à exclure. Car selon le journal De Tijd, les analystes du Crédit Suisse et de la Rabobank notamment prévoient des résultats en baisse pour le troisième trimestre.


Les pronostics des analystes s’avèreront-ils exacts et les shortsellers empocheront-ils leurs gains ? Réponse demain …

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top