L’Américain Liberty Global souhaite acquérir Telenet dans sa totalité | RetailDetail

L’Américain Liberty Global souhaite acquérir Telenet dans sa totalité

L’Américain Liberty Global souhaite acquérir Telenet dans sa totalité

Le groupe américain de télécommunications Liberty Global Inc. souhaite racheter le restant des actions de Telenet (49,96%)  qu’il ne détient pas encore pour un montant total de 1,96 milliards d’euros en espèces. L’offre de 35 euros par action valorise le câblo-opérateur belge à 3,9 milliards d’euros.

Une offre prévisible

Selon les analystes, cette offre était prévisible. Après s’être retiré de la course au rachat  de l’opérateur mobile Base, Telenet avait annoncé une opération de rachat et de destruction d’actions propres, avec pour conséquence la montée en puissance de Liberty Global au sein du capital de Telenet. Les analystes y ont vu un signe avant-coureur d’une prise de pouvoir totale par l’entreprise de l’Américain flamboyant John Malone. Une prévision qui s’avère exacte aujourd’hui.


L’ « offre volontaire et conditionnelle rémunérée en espèces de Liberty Global sur les actions de Telenet »,  annoncée ce matin par Telenet est basée sur un prix de 35 euros par action, soit une prime d’à peine 13 % par rapport au cours de clôture de l’action hier soir (31,10 euros). Le deal n’aura lieu qui si Liberty Global acquiert au moins 95% des actions. Dans ce cas suivra très probablement le retrait de la cote de Telenet.


L’année dernière Liberty Global avait déjà racheté la société de câble allemande ‘Kabel Baden-Württemberg’ pour un montant de 3,16 milliards d’euros. L’acquisition de Telenet devrait coûter 1,96 milliards d’euros au groupe américain.


Telenet revoit ses prévisions à la hausse

Ce matin l’opérateur de télécoms malinois annonçait également qu’il revoyait à la hausse ses prévisions pour son exercice 2012. L’entreprise table sur une croissance de son chiffre d’affaires de 7 à 8%, au lieu des 5 à 6% prévus précédemment.


Telenet doit cette forte croissance à l’augmentation continue du « nombre de clients en multiple-play, plus de clients pour la télévision numérique, les chaînes Sporting Telenet et Fibernet, tout comme une contribution croissante de l'activité de téléphonie mobile de Telenet », explique-t-on au siège principale à Malines (photo).


L’opérateur publiera ses résultats du troisième trimestre le 24 octobre, après la clôture de la bourse de Bruxelles.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon recrute 2.000 travailleurs en France

15/02/2018

La branche française du géant américain du e-commerce Amazon cherche à embaucher 2.000 personnes afin de soutenir sa croissance. Amazon.fr est le webshop le plus populaire non seulement en France, mais également dans notre pays.

Excellente année pour Decathlon grâce à une forte expansion

15/02/2018

Alors qu’en 2016 Decathlon dépassait le cap des 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires, en 2017 l’enseigne de sport a franchi la barre des 11 milliards d’euros, et ce grâce à une forte expansion internationale.

Passation de pouvoir chez BIC sur fond de rentabilité en baisse

15/02/2018

Changements au sein du management de Bic, le spécialiste français des produits jetables : l’actuel PDG Bruno Bich passe le flambeau à son fils Gonzalve (39 ans), qui aura la lourde tâche de restaurer la rentabilité du groupe.

Les syndicats de Carrefour appellent au boycott des caisses self-scanning

15/02/2018

Les collaborateurs de Carrefour appellent au boycott des caisses self-scanning pour protester contre les licenciements annoncés par le groupe. Dans l’hypermarché de Mons les employés sont passés à l’action et ont saboté les caisses concernées.

Dieter Struye, nouveau directeur général non-food chez Colruyt Group

13/02/2018

Dieter Struye, ancien directeur de Brico, a été nommé directeur général  non-food chez Colruyt Group. Depuis ce lundi 12 février il y dirige les enseignes Dreamland et Dreambaby, ainsi que les activités en ligne de ColliShop.

Metro : bénéfice stable au 1er trimestre

13/02/2018

Au premier trimestre l’allemand Metro est parvenu à réaliser un bénéfice stable par rapport à l’an dernier, et ce malgré un recul en Russie et grâce à l’absence de coûts de restructuration chez Real.

Back to top