L’Américain Liberty Global souhaite acquérir Telenet dans sa totalité

L’Américain Liberty Global souhaite acquérir Telenet dans sa totalité

Le groupe américain de télécommunications Liberty Global Inc. souhaite racheter le restant des actions de Telenet (49,96%)  qu’il ne détient pas encore pour un montant total de 1,96 milliards d’euros en espèces. L’offre de 35 euros par action valorise le câblo-opérateur belge à 3,9 milliards d’euros.

Une offre prévisible

Selon les analystes, cette offre était prévisible. Après s’être retiré de la course au rachat  de l’opérateur mobile Base, Telenet avait annoncé une opération de rachat et de destruction d’actions propres, avec pour conséquence la montée en puissance de Liberty Global au sein du capital de Telenet. Les analystes y ont vu un signe avant-coureur d’une prise de pouvoir totale par l’entreprise de l’Américain flamboyant John Malone. Une prévision qui s’avère exacte aujourd’hui.


L’ « offre volontaire et conditionnelle rémunérée en espèces de Liberty Global sur les actions de Telenet »,  annoncée ce matin par Telenet est basée sur un prix de 35 euros par action, soit une prime d’à peine 13 % par rapport au cours de clôture de l’action hier soir (31,10 euros). Le deal n’aura lieu qui si Liberty Global acquiert au moins 95% des actions. Dans ce cas suivra très probablement le retrait de la cote de Telenet.


L’année dernière Liberty Global avait déjà racheté la société de câble allemande ‘Kabel Baden-Württemberg’ pour un montant de 3,16 milliards d’euros. L’acquisition de Telenet devrait coûter 1,96 milliards d’euros au groupe américain.


Telenet revoit ses prévisions à la hausse

Ce matin l’opérateur de télécoms malinois annonçait également qu’il revoyait à la hausse ses prévisions pour son exercice 2012. L’entreprise table sur une croissance de son chiffre d’affaires de 7 à 8%, au lieu des 5 à 6% prévus précédemment.


Telenet doit cette forte croissance à l’augmentation continue du « nombre de clients en multiple-play, plus de clients pour la télévision numérique, les chaînes Sporting Telenet et Fibernet, tout comme une contribution croissante de l'activité de téléphonie mobile de Telenet », explique-t-on au siège principale à Malines (photo).


L’opérateur publiera ses résultats du troisième trimestre le 24 octobre, après la clôture de la bourse de Bruxelles.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Nouvelle progression de 10% des dépenses online en Belgique

14/12/2017

Au cours des trois derniers trimestres les Belges ont dépensé 7,35 milliards d’euros online, soit 10% de plus comparé à la même période l’an dernier. Le cap prévu des 10 milliards d’euros de dépenses reste donc atteignable, estime GfK.

Le nouveau numéro du Magazine RetailDetail est disponible en ligne

13/12/2017

Oui, il y a du beau monde sur la couverture de l’édition de décembre du Magazine RetailDetail, à l’occasion de la sortie de notre livre. Mais surtout feuilletez ce magazine jusqu’au bout, car il déborde d’interviews passionnantes avec de grands noms de l’univers du retail.

Colruyt Group : CA en hausse, bénéfice en baisse

12/12/2017

La pression promotionnelle accrue dans le retail alimentaire belge pèse sur les résultats de Colruyt Group, comme en témoignent les chiffres semestriels. Malgré une hausse du chiffre d'affaires et de la part de marché, les marges diminuent.

L'enseigne de vélos Fiets! pédale vers la Wallonie

12/12/2017

Après une année difficile la chaîne de magasins de vélos Fiets! se prépare à une nouvelle phase de croissance sous la direction d’un nouveau PDG. Au programme notamment une expansion vers Bruxelles et la Wallonie.

« Shop For Geek joue un rôle de pionnier »

11/12/2017

Envie d’un mug Game of Thrones, d’un parapluie Harry Potter ou d’un T-shirt Assassin’s Creed ? Dans ce cas, filez chez Shop For Geek, la première chaîne belge de magasins d’articles de merchandising.

Un Belge nommé comme CEO ad intérim d’Intertoys

07/12/2017

Stefaan Vansteenkiste a été désigné comme CEO ad intérim de l’enseigne de jouets Intertoys et ce dans le cadre de la reprise d’Intertoys par Alteri, finalisée ce lundi. Vansteenkiste dirigera l’entreprise jusqu’à la nomination d’un CEO permanent.

Back to top