L’entreprise V&D déclarée en faillite

L’entreprise V&D déclarée en faillite

V&D n’a pas passé le cap de 2015 à 2016.  La chaîne de grands magasins a été déclarée en faillite juste avant la fin de l’année, ce qui facilite la recherche d’un repreneur.  Les fournisseurs se retrouvent avec plus de 53 millions d’euros de factures impayées.

Le passage du sursis à la faillite a été rapide

Juste avant Noël, le tribunal d’Amsterdam avait octroyé un sursis de paiement à V&D.  Ainsi, le groupe de grands magasins bénéficiait temporairement d’une protection contre ses créanciers.  Cela a permis aux administrateurs provisoires d’évaluer si la chaîne, malgré ses chiffres dans le rouge depuis plusieurs années, serait quand même viable à long terme, éventuellement sous une forme réduite.  Le sursis ne concernait d’ailleurs pas uniquement tous les grands magasins de la chaîne, mais également les restaurants La Place.


Il semblait d’abord que les administrateurs provisoires utiliseraient cette période de sursis pour identifier consciencieusement l’état du groupe pour ensuite en retirer la meilleure option.  Mais les choses n’en sont pas arrivées là.  Ils se sont rendus au tribunal plus vite que prévu pour demander la faillite.  Au passage de 2015 à 2016, dix mille personnes voient ainsi leur emploi remis en question.

 

Sauf pour les fournisseurs dont les factures restent impayées, le choix d’une faillite procure aussi quelques avantages.  L’entreprise peut maintenant être reprise sans endettement.

 
Le redémarrage sous une forme réduite, reprise ou une combinaison des deux

Il existe d’ailleurs suffisamment d’intérêt pour un certain nombre de magasins V&D et pour La Place.  Ces derniers jours, les administrateurs provisoires ont reçu des notifications d’une dizaine d’intéressés.

 

On peut encore toujours opter pour un redémarrage.  La direction de V&D serait ainsi en faveur d’un redémarrage avec 25 à 30 des 62 magasins rentables, et souhaiterait également poursuivre la collaboration avec La Place.  Pour les restaurants qui ne sont pas liés à un magasin, une autre solution devrait être trouvée.

 
Les magasins restent ouverts

Les magasins resteront ouverts en attente d’une solution définitive.  Bien que les fournisseurs se soient retirés, les stocks sont encore suffisants.  De plus, le webshop a été rapidement fermé, pour permettre aux stocks de remplir les magasins classiques.

 
Les employés seront payés par UWV (Uitvoeringsinstituut Werknemersverzekeringen) jusqu’à la finalisation de la faillite.

 

La fin d’un pan d’histoire

Avec la faillite, un pan d’histoire du retail arrive à son terme.  L’entreprise de vente au détail a été créée en 1887 par deux beaux-frères, Willem Vroom et Anton Dreesmann, qui ont ouvert ensemble un magasin de vêtements et de tissus.  Depuis 2010, le groupe était aux mains de la société d’investissement Sun Capital.  Mais peut-être qu’une nouvelle pousse prendra racine bientôt.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Nouvelle progression de 10% des dépenses online en Belgique

14/12/2017

Au cours des trois derniers trimestres les Belges ont dépensé 7,35 milliards d’euros online, soit 10% de plus comparé à la même période l’an dernier. Le cap prévu des 10 milliards d’euros de dépenses reste donc atteignable, estime GfK.

Le nouveau numéro du Magazine RetailDetail est disponible en ligne

13/12/2017

Oui, il y a du beau monde sur la couverture de l’édition de décembre du Magazine RetailDetail, à l’occasion de la sortie de notre livre. Mais surtout feuilletez ce magazine jusqu’au bout, car il déborde d’interviews passionnantes avec de grands noms de l’univers du retail.

Colruyt Group : CA en hausse, bénéfice en baisse

12/12/2017

La pression promotionnelle accrue dans le retail alimentaire belge pèse sur les résultats de Colruyt Group, comme en témoignent les chiffres semestriels. Malgré une hausse du chiffre d'affaires et de la part de marché, les marges diminuent.

L'enseigne de vélos Fiets! pédale vers la Wallonie

12/12/2017

Après une année difficile la chaîne de magasins de vélos Fiets! se prépare à une nouvelle phase de croissance sous la direction d’un nouveau PDG. Au programme notamment une expansion vers Bruxelles et la Wallonie.

« Shop For Geek joue un rôle de pionnier »

11/12/2017

Envie d’un mug Game of Thrones, d’un parapluie Harry Potter ou d’un T-shirt Assassin’s Creed ? Dans ce cas, filez chez Shop For Geek, la première chaîne belge de magasins d’articles de merchandising.

Un Belge nommé comme CEO ad intérim d’Intertoys

07/12/2017

Stefaan Vansteenkiste a été désigné comme CEO ad intérim de l’enseigne de jouets Intertoys et ce dans le cadre de la reprise d’Intertoys par Alteri, finalisée ce lundi. Vansteenkiste dirigera l’entreprise jusqu’à la nomination d’un CEO permanent.

Back to top