L’Europe veut réduire de moitié l’usage de sachets en plastique | RetailDetail

L’Europe veut réduire de moitié l’usage de sachets en plastique

L’Europe veut réduire de moitié l’usage de sachets en plastique

D’ici 2019 l’Europe veut réduire le nombre de sachets en plastique utilisés par habitant à 90 par an et d’ici 2025 à 40. C’est qu’a décidé le Parlement européen à Strasbourg.

100 milliards de sachets par an

Selon la Commission, en 2010 le citoyen européen utilisait en moyenne 200 sachets en plastique par  an (soit environ 100 milliards de sachets au total par an!), dont 90% sont des sachets légers disponibles gratuitement dans les supermarchés. Huit milliards de ces sachets atterrissent dans les décharges et huit autres milliards sont jetés dans la nature et aboutissent dans la mer via les cours d’eau. Il faut 10 à 30 ans pour que ces sachets se détériorent intégralement.  


C’est pourquoi le Parlement européen a décidé de s’attaquer à ces sachets légers ultra polluants. Les chiffres visés ont été fixés, mais chaque Etat membre décidera pour lui-même comment atteindre ces objectifs :  soit en rendant payants les sachets en plastique à partir de 2018, soit en instaurant d’autres mesures permettant de diminuer l’utilisation des sachets de manière draconienne (par exemple en imposant les sacs réutilisables).


La Belgique (assez) bon élève

Avec une moyenne de 98 sachets par habitant, notre pays est assez bon élève. « Des pays progressistes, comme la Belgique, démontrent qu’en rendant payants les sachets en plastique, leur utilisation peut être réduite considérablement », explique le député européen Bart Staes (Groen). « Ainsi les efforts fournis par les grandes chaînes de supermarchés belges ont permis de réduire l’utilisation des sachets en plastique de 80% en Flandre et de 60% en Wallonie. En 2011 les Belges utilisaient 100 sachets jetables par personne par an, soit la moitié de la moyenne européenne. Voilà un exemple parfait du principe ‘le pollueur paye’ », poursuit Staes.


Selon son collègue libéral Philippe De Backer, nous avons tout à gagner des normes plus sévères qu’impose aujourd’hui l’Europe aux Etats membres. La quantité de déchets diminuera et le contribuable payera moins pour la collecte, le traitement et le recyclage des sachets. De Backer invite également « les magasins de vêtements à se pencher sur la question et à trouver des alternatives aux sacs en plastique. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt Group franchit une nouvelle étape sur le marché de l’occasion

20/04/2018

 

Avec sa plate-forme en ligne NewStory, Colruyt poursuit sa conquête du marché d’articles pour bébés de seconde main.  La nouvelle plate-forme se base sur l’ancien Dreambaby Tweedehands, un webshop avec deux points de collecte et de retrait axé sur les articles pour bébés d’occasion.

The Future Of Shopping remporte le prix de Managementboek van het Jaar

20/04/2018

RetailDetail est fier d’annoncer que le prix de Managementboek van het Jaar 2018 a été attribué au livre The Future of Shopping : Waar iedereen retailer is de Pauline Neerman et Jorg Snoeck.

Le cap des 100 millions d’abonnés Amazon Prime a été franchi

19/04/2018

Amazon, le géant du e-commerce, a franchi le cap des 100 millions d’abonnés Prime.  Et ce n’est là qu’un des nombreux jalons que le PDG Jeff Bezos mentionne dans sa lettre annuelle adressée aux actionnaires.

Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants

19/04/2018

35 entreprises, dont Colruyt, Carrefour et Ikea, appellent l’Europe à obliger les constructeurs de poids lourds à réduire leurs émissions de CO2 d’un quart d’ici 2025.  « Totalement irréaliste », réagit le porte-parole des constructeurs.

JD.com va ouvrir 1000 magasins par jour

17/04/2018

JD.com envisage l’ouverture de pas moins de 1000 supermarchés par jour en Chine. Avec cet objectif impressionnant, le numéro deux du e-commerce chinois confirme son ambition de conquérir aussi le marché offline.

Hans Anders franchit le cap des 200 millions d'euros de CA

12/04/2018

 En 2017 la chaîne d'optique néerlandaise Hans Anders a vu son chiffre d'affaires progresser de 6% à 203,7 millions d'euros. Parallèlement le lunetier annonce son retrait du marché français.