L’Europe veut réduire de moitié l’usage de sachets en plastique

L’Europe veut réduire de moitié l’usage de sachets en plastique

D’ici 2019 l’Europe veut réduire le nombre de sachets en plastique utilisés par habitant à 90 par an et d’ici 2025 à 40. C’est qu’a décidé le Parlement européen à Strasbourg.

100 milliards de sachets par an

Selon la Commission, en 2010 le citoyen européen utilisait en moyenne 200 sachets en plastique par  an (soit environ 100 milliards de sachets au total par an!), dont 90% sont des sachets légers disponibles gratuitement dans les supermarchés. Huit milliards de ces sachets atterrissent dans les décharges et huit autres milliards sont jetés dans la nature et aboutissent dans la mer via les cours d’eau. Il faut 10 à 30 ans pour que ces sachets se détériorent intégralement.  


C’est pourquoi le Parlement européen a décidé de s’attaquer à ces sachets légers ultra polluants. Les chiffres visés ont été fixés, mais chaque Etat membre décidera pour lui-même comment atteindre ces objectifs :  soit en rendant payants les sachets en plastique à partir de 2018, soit en instaurant d’autres mesures permettant de diminuer l’utilisation des sachets de manière draconienne (par exemple en imposant les sacs réutilisables).


La Belgique (assez) bon élève

Avec une moyenne de 98 sachets par habitant, notre pays est assez bon élève. « Des pays progressistes, comme la Belgique, démontrent qu’en rendant payants les sachets en plastique, leur utilisation peut être réduite considérablement », explique le député européen Bart Staes (Groen). « Ainsi les efforts fournis par les grandes chaînes de supermarchés belges ont permis de réduire l’utilisation des sachets en plastique de 80% en Flandre et de 60% en Wallonie. En 2011 les Belges utilisaient 100 sachets jetables par personne par an, soit la moitié de la moyenne européenne. Voilà un exemple parfait du principe ‘le pollueur paye’ », poursuit Staes.


Selon son collègue libéral Philippe De Backer, nous avons tout à gagner des normes plus sévères qu’impose aujourd’hui l’Europe aux Etats membres. La quantité de déchets diminuera et le contribuable payera moins pour la collecte, le traitement et le recyclage des sachets. De Backer invite également « les magasins de vêtements à se pencher sur la question et à trouver des alternatives aux sacs en plastique. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Ouverture des premières boutiques du centre commercial The Mint

18/10/2017

Les premiers magasins du nouveau centre commercial The Mint à Bruxelles, anciennement connu sous le nom de Centre Monnaie, ont ouvert leurs portes : Iam et Nyx ont ouvert aujourd’hui et d’autres enseignes suivront dans les prochains jours.

Richemont prévoit une forte hausse de son bénéfice pour le 1er semestre

17/10/2017

Le groupe de luxe suisse Richemont, qui détient notamment la marque de montres Cartier, s’attend à une croissance de son bénéfice de pas moins de 80% pour la première moitié de son exercice. Le chiffre d’affaires a progressé de plus de 10%.

« Les cartes clients ne rapportent quasi rien »

17/10/2017

Les cartes clients ne rapportent quasi rien aux clients. Telle est la conclusion du journal Het Belang van Limburg suite à une enquête menée auprès de vingt grandes chaînes. Toutefois ces enseignes contestent les résultats de cette étude.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Une entreprise britannique rachète Intertoys et Bart Smit

12/10/2017

Blokker Holding va céder son enseigne de jouets Intertoys, y compris les magasins de Bart Smit et Toys XL, à l’investisseur britannique Alteri. Cette cession s’inscrit dans la nouvelle stratégie de Blokker Holding.

Parcify teste la livraison à domicile en l’absence du client

11/10/2017

Le service de coursier Parcify teste un nouveau système à Anvers : il s’agit d’une serrure intelligente permettant au client d’ouvrir sa porte à distance pour que le coursier puisse déposer sa commande à l’intérieur de son domicile en son absence.

Back to top