L’opposition demande une enquête concernant l’approbation du projet Uplace

L’opposition demande une enquête concernant l’approbation du projet Uplace

L’opposition flamande demande la création d’une commission d’enquête en vue d’examiner s’il est question de partialité ou de conflit d’intérêts dans le dossier très controversé du complexe commercial Uplace Machelen.

Uplace dément

Alors que vendredi dernier le gouvernement flamand donnait (une fois de plus) le feu vert au projet Uplace Machelen, très vite les critiques venant de l’opposition ont fusé. Ces derniers demandent la création d’une commission d’enquête parlementaire, qui devra se pencher sur des questions de  partialité et de conflit d’intérêts.


« Nous voulons savoir si les ministres compétents ont été forcés par la convention brownfield à délivrer les permis nécessaires à Uplace », indique Hermes Sanctorum de Groen dans le journal De Morgen. Par ailleurs l’opposition se demande si le gouvernement à l’avenir pourra sans contrainte prendre une décision concernant le permis d’environnement de Uplace.


Uplace de son côté dément toute forme de conflit d’intérêts et s’interroge sur la réaction de certains partis. « Il est étonnant que le sp.a invoque le conflit d’intérêts, alors qu’ils ont eux aussi signé la convention brownfield. Kathleen Van Brempt l’a même fait au moment où elle était ministre de la Mobilité », commente la porte-parole Laura Van Waeyenberge.


Toutefois la probabilité qu’une commission d’enquête voit le jour est très minime, étant donné qu’il y a déjà 15 ans qu’une telle commission n’a plus été créée en Flandre.

 

Tags: