L’Union européenne veut limiter l’utilisation de sacs en plastique

L’Union européenne veut limiter l’utilisation de sacs en plastique

Le Parlement européen a approuvé un projet législatif visant à réduire de 80% l’utilisation des sacs en plastique d’ici 2019. Ainsi l’Europe entend combattre la pollution par les déchets plastiques.

Interdiction, remplacement ou payant

Dans une première phase l’utilisation de sacs en plastique devra être réduite de 50% d’ici 2017, pour ensuite passer à 80% d’ici 2019. Ces mesures visent avant tout les sacs légers, très populaires, mais moins souvent réutilisés et donc plus enclins à devenir des déchets.


Pour freiner l’utilisation des sacs en plastique, les Etats membres peuvent avoir recours à plusieurs options : l’imposition, la limitation de la commercialisation, voire même l’interdiction. Les sachets en plastique pour emballer les fruits et légumes par exemple devront être remplacés par des sacs en papier recyclé ou en plastique biodégradable d’ici 2019.


La Belgique bon élève

La Belgique fait figure de bon élève dans ce domaine, grâce notamment aux efforts fournis par les supermarchés qui cherchent à promouvoir activement les sacs réutilisables et ne fournissent pas les sacs en plastique gratuitement, mais moyennant un petit surplus. Ces mesures ont permis de diminuer fortement l’utilisation des sacs en plastique ces dernières années.


Dans l’Union européenne quelque 100 milliards de sacs en plastique sont utilisés chaque année, dont pas moins de 8 milliards aboutissent dans les eaux européennes. En 2010 le citoyen européen a utilisé en moyenne 198 sacs en plastique, dont environ 90% du type léger. L’usage excessif est problématique surtout en Europe de l’Est.


Aux Pays-Bas également les autorités demandent aux détaillants de prendre des mesures en vue de limiter l’utilisation des sacs en plastique, comme c’est déjà le cas dans la plupart des supermarchés.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne de supermarchés à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

GS1 Belgilux annonce le lancement de la plus grande base de données produit du monde

16/01/2018

(publireportage) GS1 Belgium & Luxembourg lance le CLOUD, la plus grande base de données produit du monde. Comment y introduire vos produits et que pouvez-vous en faire ? Assistez le 8 février à notre FORUM 2018 à Bruxelles pour en savoir plus.

Hema s’implante au Moyen-Orient

15/01/2018

Pour la première fois de son histoire, Hema s’aventure hors des frontières européennes en ouvrant trois magasins à Dubaï cette année.  La chaîne néerlandaise envisage l’ouverture de nombreux magasins au Moyen-Orient ces cinq prochaines années.

Metro Group satisfait du premier trimestre

15/01/2018

L’entreprise allemande Metro Group est satisfaite des résultats du premier trimestre.  Le chiffre d’affaires après effets de change n’a progressé que de 0,2%, mais les ventes ont augmenté de 0,8% sur base comparable.

Carrefour va collaborer avec Showroomprivé

12/01/2018

Carrefour acquiert une participation minoritaire de 17% dans le site de ventes flash Showroomprivé. Le groupe de supermarchés français veut accroître sa portée numérique et sa part non alimentaire.  L’ex-actionnaire Conforama y perd des plumes.

Le nombre de marchands ambulants repart à la hausse

11/01/2018

Le nombre de marchands ambulants a augmenté de 3,8% en cinq ans de temps, c’est ce qui ressort d’une analyse réalisée par le SNI sur base de chiffres du SPF Economie.  Fin 2016, 7.798 marchands ambulants étaient actifs dans notre pays.

Back to top