La Belgique quatrième au classement des économies les plus ouvertes

La Belgique quatrième au classement des économies les plus ouvertes

Après Hong Kong, l’Irlande et Singapour, la Belgique figure en quatrième position du classement des économies les plus ouvertes au monde. C’est ce qui ressort de l’indice de globalisation publié annuellement par Ernst & Young  à la veille du Forum économique mondial de Davos. Dans l’édition de l’année dernière la Belgique occupait la sixième place.

La Belgique  gagne deux places

Le top-10 :
 1. Hong Kong
 2. Irlande
 3. Singapour
 4. Belgique
 5. Suède
 6. Danemark
 7. Pays-Bas
 8. Suisse
 9. Finlande
10. Hongrie

Avec son indice de globalisation Ernst & Young mesure l’ouverture des 60 plus grandes économies mondiales sur base de cinq critères : l’ouverture au commerce international, les mouvements de capitaux , les échanges de technologies, la mobilité de la main-d’œuvre  et l’intégration culturelle.  La Belgique s’est améliorée pour quasi tous ces critères, notamment  parce que notre pays l’année dernière a attiré un certain nombre de grands investissements. Seule l’intégration culturelle est  moins bien cotée pour notre pays, bien qu’au-delà de la moyenne des pays étudiés.


 « La Belgique s'est toujours très bien positionnée dans l'indice de globalisation, ce qui est logique au vu de la taille de notre pays et de l’importance de l’exportation et des investissements étrangers en Belgique pour notre prospérité et notre économie. Mais cela signifie aussi que les perspectives économiques belges dépendent dans une large mesure de l'évolution de la situation mondiale », commente Rudi Braes, managing partner d’Ernst & Young Belgique.

 

La moitié de chefs d’entreprise craignent une nouvelle récession

L’étude comporte à la fois de bonnes et de mauvaises nouvelles. La bonne nouvelle étant que les grandes économies, malgré un creux en 2009, poursuivent  leur globalisation. La moitié des chefs d’entreprise interrogés pensent que fin 2012 l’économie subira à nouveau une récession. « Mauvaise nouvelle pour une petite économie ouverte comme celle de la Belgique, car elle dépend largement des développements macroéconomiques sur lesquels elle n’a que peu ou pas de prise », selon Ernst & Young.


A noter que 46% des participants pensent que la Chine connaîtra un repli économique dramatique dans les cinq années à venir et un tiers pense qu’il en sera de même pour l’Inde et le Brésil. Par ailleurs 90% des répondants craignent une progression du protectionnisme. «Le climat économique houleux et les déficits publics béants poussent de plus en plus les dirigeants politiques à adopter une approche protectionniste », poursuit Rudi Braes.


Changement du modèle opérationnel pour les pays émergents

Trois quarts des chefs d’entreprise interrogés continuent à viser les pays émergents dans leurs perspectives de croissance. Mais la stratégie adoptée est différente : la concurrence vient de plus en plus de nouveaux acteurs apparus sur ces marchés locaux.  « Etre présent sur les marchés en expansion avec des processus globaux standardisés ne suffit plus. Il est crucial de trouver le bon équilibre entre la connaissance locale et la coordination mondiale pour réussir » , avertit Ernst & Young.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Nike, Universal Studios et Sanrio enfreignent-ils la libre concurrence ?

15/06/2017

Après la marque de mode américaine Guess, c’est au tour de Nike, Universal Studios et Sanrio d’être visés par Bruxelles. Il semblerait que ces trois entreprises restreignent la vente transfrontière et online de leurs produits dans l’Union européenne.

« Les casseurs de prix bousillent l’économie »

14/06/2017

Selon le politologue Jonathan Holslag de la VUB, le consommateur devrait acheter davantage dans des commerces locaux et éviter les casseurs de prix comme Action et Primark, car « ils bousillent l’économie ».

Fnac et Carrefour : le nouveau couple choc en France ?

14/06/2017

Un mariage entre Carrefour et Fnac Darty s’annonce-t-il, maintenant que le PDG de la Fnac, Alexandre Bompard, s’apprête à prendre les commandes chez Carrefour ? Une chaîne de supermarchés qui se cherche, un retailer de produits culturels en relance et un spécialiste de l’électro peuvent-ils revitaliser le retail français ?

Aujourd’hui Coolblue lance la version française de son webshop

14/06/2017

Aujourd’hui Coolblue ouvre son webshop en version française, qui dans un premier temps proposera uniquement les produits d’informatique. Le reste de l’assortiment sera ajouté progressivement. D’ici la fin de l’année toute la gamme sera disponible.

Dernière chance de réservation anticipée pour Shoptalk Europe !

14/06/2017

(publireportage) Shoptalk Europe, salon dédié à l’innovation dans le retail, se tiendra du 9 au 11 octobre 2017 à Copenhague. Au programme les tendances, technologies et business models qui déterminent le shopping à l’ère de la disruption digitale.

Fietsenwinkel.nl dévoile ses projets d’expansion en Belgique

14/06/2017

Fietsenwinkel.nl, le plus grand webshop de vélos au Benelux,  vient d’ouvrir ses quatre premiers magasins physiques en Belgique et d’autres suivront. Le retailer se profile comme le spécialiste par excellence des vélos électriques.

Back to top