La BNB recommande la plus grande prudence face aux Bitcoins

La BNB recommande la plus grande prudence face aux Bitcoins

La Banque Nationale et les autorités financières de notre pays mettent en garde contre l’utilisation d’argent virtuel, tel que le Bitcoin. Les consommateurs et les retailers doivent être conscients des risques liés à ce mode de paiement, estiment-ils.

« Attention à l’argent virtuel »

A l’exemple notamment des banques centrales allemandes et hollandaises, la Banque Nationale de Belgique (BNB) et l’Autorité des services et marchés financiers  (FSMA) mettent en garde contre les risques liés au Bitcoin, Litecoin et autre monnaies virtuelles : « L’argent virtuel n’est pas émis par une banque centrale, ni par un émetteur agréé d’argent électronique. »


« Il n’existe actuellement aucune réglementation, aucun contrôle ni surveillance concernant l’argent virtuel. Et c’est d’autant plus le cas pour les émetteurs d’argent virtuel, les bourses de change, les plates-formes internet sur lesquelles on peut effectuer des paiements avec de l’argent virtuel ou les porte-monnaie numériques », indiquent les deux institutions.


La BNB et la FSMA citent quelques exemples concrets de risques : l’argent virtuel est sujet à d’énormes fluctuations (des variations de 30% en une seule journée ne sont pas rares), la plate-forme de négociation ou le porte-monnaie électronique peuvent être piratés (ce qui ouvre grand la porte à la fraude et au vol) et l’argent virtuel n’est pas protégé par les autorités (contrairement à l’argent placé sur en  livret d’épargne, en bons de caisse ou sur un compte à terme, qui lui est protégé par les autorités jusqu’ à 100.000 euros).


Peu à peu également offline

Ces derniers mois les Bitcoins et autres monnaies virtuelles connaissent une réelle envolée, d’autant plus depuis que certains webshops échangent des euros pour des Bitcoins. Au Canada il est même possible d’obtenir  des Bitcoins via une simple distributeur automatique.


Au départ l’argent virtuel permettait de payer uniquement certains produits et services sur internet. Désormais il est possible, bien que rarement encore, de payer des produits et services en-dehors d’internet, pour autant que le vendeur accepte l’argent virtuel. En Belgique l’opérateur de télécom Mobile Vikings et le site de livraison de fastfood pizza.be font partie des rares entreprises qui acceptent déjà les Bitcoins.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: