La plupart des magasins à Bruxelles ouverts, malgré la menace terroriste | RetailDetail

La plupart des magasins à Bruxelles ouverts, malgré la menace terroriste

La plupart des magasins à Bruxelles ouverts, malgré la menace terroriste

Suite à la menace terroriste, certains commerces de la Région bruxelloise ont gardé portes closes aussi aujourd’hui. Ces fermetures concernent principalement les centres commerciaux et certaines grandes chaînes de magasins. Toutefois la majorité des commerces ont décidé d’ouvrir.

Les grands centres commerciaux restent fermés

A la demande des autorités, les grands centres commerciaux de Bruxelles, comme City2, Westland Shopping et Basilix, sont restés fermés aujourd’hui, tout comme ce week-end. Vu la forte concentration de visiteurs dans ces shopping centers, le risque y est plus élevé que dans les plus petits commerces.


Outre les centres commerciaux, certaines grandes chaînes, tels que les magasins Ikea d’Anderlecht et de Zaventem et les magasins Decathlon d’Evere et Zaventem, sont restés fermés. Les clients des hypermarchés Cora d’Anderlecht et Woluwe se sont également trouvés devant une porte close.


Sorry, we’re open

Par contre d’autres magasins ont décidé d’ouvrir, notamment la plupart des supermarchés. « Nous fermons uniquement les points de vente lorsque la police nous le demande explicitement », a déclaré le porte-parole de Carrefour, Bapitste Van Outryve. C’est le cas notamment pour les filiales Carrefour dans le complexe de City 2 et dans la station de métro Rogier. Chez Delhaize les magasins du Hainaut sont restés fermés, notamment à Mons, Bouffioulx, Epinois, Lessines, Marcinelle, Montigny et Morlanwelz.

 

Face à ces nombreuses fermetures, un entrepreneur a décidé de lancer une page Facebook ‘Sorry, we’re open’. Plusieurs petits commerces bruxellois se sont déjà associés à cette initiative.


Pas de compensation prévue

L’Unizo fait savoir à ses membres que la hausse du niveau d’alerte terroriste ne les oblige pas à fermer leur commerce, mais dit comprendre ceux qui ont décidé de le faire quand même. Afin de répondre aux questions de ses membres, l’organisation des indépendants a ouvert une ligne de renseignements gratuite, le 0800-20 750.


Toutefois en cas de fermeture, aucune compensation n’est prévue. Néanmoins, en fonction de la durée de l’alerte terroriste, l’Unizo évaluera les dommages économiques subis par les commerçants et demandera si nécessaires des compensations adéquates.

 

Comeos demande une concertation structurelle

De son côté Comeos, la fédération du commerce et des services, souhaite se réunir autour de la table avec les autorités fédérales en vue d’une concertation structurelle concernant la menace terroriste. « La manière improvisée dont les choses se déroulent aujourd’hui, crée trop d’incertitude », estime la fédération.


« En janvier, après les attentats contre Charlie Hebdo à Paris, nous avions déjà insisté auprès des autorités afin de mettre au point un plan précis concernant les niveaux d’alertes terroristes », explique Dominique Michel, directeur général de Comeos. « Notre demande a été notée, mais a visiblement été oubliée ensuite, car lors d’une nouvelle concertation mardi dernier, nous avons dû réitérer notre demande. Et tout cela pour constater qu’aujourd’hui rien n’a encore été réglé et que tout est improvisé. Nous marchons donc à l’aveuglette : devons-nous fermer les magasins, devons-nous prévoir des agents de sécurité supplémentaires et que doit être leur tâche, … »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pabo poursuit ses activités sous l’étendard ‘be you’

21/06/2018

Le groupe allemand Beate Uhse – spécialisé dans les accessoires érotiques et maison-mère de Pabo –, déclaré en faillite l’an dernier, poursuivra ses activités sous un nouveau nom. Désormais l’accent se situera sur le commerce en ligne.

Fox & Cie ouvre un 17ème magasin de jouets à Tournai

21/06/2018

La chaîne wallonne de magasins de jouets Fox & Cie a ouvert son 17ème point de vente dans le centre commercial Les Bastions à Tournai. « Quelle crise du marché du jouet ? », se demande l’enseigne.

Tom&Co vise 100 nouveaux points de vente en France

21/06/2018

L’enseigne belge d’animaleries Tom&Co poursuit son expansion sur le marché français : un 25ème magasin vient d’ouvrir ses portes à Nantes, selon le nouveau concept, et sept autres ouvertures sont prévues d’ici la fin de l’année.

La France envisage une taxe sur l’e-commerce

21/06/2018

A l’avenir les commandes en ligne pourraient devenir plus chères pour les consommateurs français : une nouvelle proposition de loi prévoit une taxe de 1 à 2% sur le prix de vente, en fonction de la distance de livraison.

L’enseigne de jouets La Grande Récré jette l’éponge en Belgique

20/06/2018

L’enseigne de jouets française La Grande Récré est en grave difficulté financière et veut dès lors se concentrer sur son marché domestique. Lundi prochain la branche belge déposera le bilan : 16 magasins fermeront, 95 personnes perdront leur emploi.

Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.