La plupart des magasins à Bruxelles ouverts, malgré la menace terroriste

La plupart des magasins à Bruxelles ouverts, malgré la menace terroriste

Suite à la menace terroriste, certains commerces de la Région bruxelloise ont gardé portes closes aussi aujourd’hui. Ces fermetures concernent principalement les centres commerciaux et certaines grandes chaînes de magasins. Toutefois la majorité des commerces ont décidé d’ouvrir.

Les grands centres commerciaux restent fermés

A la demande des autorités, les grands centres commerciaux de Bruxelles, comme City2, Westland Shopping et Basilix, sont restés fermés aujourd’hui, tout comme ce week-end. Vu la forte concentration de visiteurs dans ces shopping centers, le risque y est plus élevé que dans les plus petits commerces.


Outre les centres commerciaux, certaines grandes chaînes, tels que les magasins Ikea d’Anderlecht et de Zaventem et les magasins Decathlon d’Evere et Zaventem, sont restés fermés. Les clients des hypermarchés Cora d’Anderlecht et Woluwe se sont également trouvés devant une porte close.


Sorry, we’re open

Par contre d’autres magasins ont décidé d’ouvrir, notamment la plupart des supermarchés. « Nous fermons uniquement les points de vente lorsque la police nous le demande explicitement », a déclaré le porte-parole de Carrefour, Bapitste Van Outryve. C’est le cas notamment pour les filiales Carrefour dans le complexe de City 2 et dans la station de métro Rogier. Chez Delhaize les magasins du Hainaut sont restés fermés, notamment à Mons, Bouffioulx, Epinois, Lessines, Marcinelle, Montigny et Morlanwelz.

 

Face à ces nombreuses fermetures, un entrepreneur a décidé de lancer une page Facebook ‘Sorry, we’re open’. Plusieurs petits commerces bruxellois se sont déjà associés à cette initiative.


Pas de compensation prévue

L’Unizo fait savoir à ses membres que la hausse du niveau d’alerte terroriste ne les oblige pas à fermer leur commerce, mais dit comprendre ceux qui ont décidé de le faire quand même. Afin de répondre aux questions de ses membres, l’organisation des indépendants a ouvert une ligne de renseignements gratuite, le 0800-20 750.


Toutefois en cas de fermeture, aucune compensation n’est prévue. Néanmoins, en fonction de la durée de l’alerte terroriste, l’Unizo évaluera les dommages économiques subis par les commerçants et demandera si nécessaires des compensations adéquates.

 

Comeos demande une concertation structurelle

De son côté Comeos, la fédération du commerce et des services, souhaite se réunir autour de la table avec les autorités fédérales en vue d’une concertation structurelle concernant la menace terroriste. « La manière improvisée dont les choses se déroulent aujourd’hui, crée trop d’incertitude », estime la fédération.


« En janvier, après les attentats contre Charlie Hebdo à Paris, nous avions déjà insisté auprès des autorités afin de mettre au point un plan précis concernant les niveaux d’alertes terroristes », explique Dominique Michel, directeur général de Comeos. « Notre demande a été notée, mais a visiblement été oubliée ensuite, car lors d’une nouvelle concertation mardi dernier, nous avons dû réitérer notre demande. Et tout cela pour constater qu’aujourd’hui rien n’a encore été réglé et que tout est improvisé. Nous marchons donc à l’aveuglette : devons-nous fermer les magasins, devons-nous prévoir des agents de sécurité supplémentaires et que doit être leur tâche, … »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


« Les cartes clients ne rapportent quasi rien »

17/10/2017

Les cartes clients ne rapportent quasi rien aux clients. Telle est la conclusion du journal Het Belang van Limburg suite à une enquête menée auprès de vingt grandes chaînes. Toutefois ces enseignes contestent les résultats de cette étude.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Une entreprise britannique rachète Intertoys et Bart Smit

12/10/2017

Blokker Holding va céder son enseigne de jouets Intertoys, y compris les magasins de Bart Smit et Toys XL, à l’investisseur britannique Alteri. Cette cession s’inscrit dans la nouvelle stratégie de Blokker Holding.

Parcify teste la livraison à domicile en l’absence du client

11/10/2017

Le service de coursier Parcify teste un nouveau système à Anvers : il s’agit d’une serrure intelligente permettant au client d’ouvrir sa porte à distance pour que le coursier puisse déposer sa commande à l’intérieur de son domicile en son absence.

Blokker subit une lourde perte en Belgique

11/10/2017

L’an dernier l’enseigne néerlandaise Blokker a essuyé une perte de 30 millions d’euros en Belgique. L’année auparavant il était encore question d’un modeste bénéfice, mais à présent la restructuration de la chaîne pèse lourdement sur les résultats.

Londres favorable à la transformation d’Oxford Street en zone piétonne

11/10/2017

L’idée de bannir tout trafic automobile d’Oxford Street à Londres commence à se concrétiser, maintenant qu’un sondage a révélé que près de deux Londoniens sur trois étaient favorables à l’installation d’un piétonnier.

Back to top