La rue Neuve à Bruxelles doit se transformer en «véritable quartier commerçant» | RetailDetail

La rue Neuve à Bruxelles doit se transformer en «véritable quartier commerçant»

La rue Neuve à Bruxelles doit se transformer en «véritable quartier commerçant»

La rue Neuve à Bruxelles doit devenir l’axe principal d’un quartier commerçant attrayant pour redynamiser  cette zone de la ville. En impliquant aussi les rues environnantes, les commerçants et les habitants dans  ce projet, la ville de Bruxelles souhaite faire vivre le quartier de jour comme de nuit … et du même coup lancer une contre-offensive face à l’arrivée des méga centres commerciaux prévus  aux abords de Bruxelles.

Master plan

La rue Neuve à Bruxelles doit être plus qu’une seule rue commerçante, qui après les heures d’ouverture est complètement désertée, déclarait les échevins bruxellois Marion Lemesre et Geoffroy Coomans (MR) lors d’une conférence de presse où ils ont annoncé leur nouveau projet urbanistique.


Alors que  la rue Neuve à elle seule voit passer en moyenne 43.000 piétons par jour, la ville souhaite également rendre les rues latérales plus attrayantes. « Les magasins aux alentours doivent être complémentaires et d’un autre type, de façon à ce qu’il y ait du mouvement à toute heure de la journée. Les gens doivent avoir envie de se rendre dans le nouveau quartier commerçant même après les heures d’ouverture des magasins », explique l’échevine bruxelloise des Affaires économiques Marion Lemesre.


Le dernier réaménagement de la rue Neuve date de la fin des années 1990. La précédente majorité de Bruxelles-Capitale avait également un projet (notamment le recouvrement complet de l’artère commerçante), mais avec l’arrivée prochaine des méga centres commerciaux Uplace Machelen, Just Under the Sky et Neo, la ville passe à la vitesse supérieure.


Maastricht et Anvers comme exemple

Le master plan a été confié à BUUR (bureau pour urbanisme) et LATZ+Partner (architectes paysagistes), qui s’inspireront du centre-ville de Maastricht et du Meir à Anvers. « La ville d’Anvers a bien réagi face à l’arrivée du Wijnegem Shopping Center », estime Jens Aerts de BUUR. « On y trouve non seulement des magasins, mais également d’autres fonctions qu’on ne trouve pas toujours dans un centre commercial. »


La rue Neuve ne doit surtout pas essayer copier les centres commerciaux, mais doit au contraire souligner l’aspect particulier du ‘shopping urbain’. C’est pourquoi le master plan entend transformer cette zone en un quartier commerçant varié, avec des commerces complémentaires dans les rues latérales. En prévoyant des logements au-dessus des magasins, la quartier devrait revivre même après les heures d’ouverture.


Un budget de 3,5 millions d’euros

La rue Neuve en soi ne subira pas de grands changements, si ce n’est le revêtement de sol et l’éclairage. « La rue Neuve est trop étroite et ne permet donc pas de grandes transformations. Mais la rue aux Choux par exemple pourrait très bien être aménagée en lieu de rencontre et de repos avec des bancs, des arbres et une fontaine, avec en prime une vue magnifique sur l’église Notre-Dame du Finistère. Ainsi la quartier pourrait revêtir une fonction autre que celle du shopping », expliquent les échevins.


Une verdurisation du quartier est également envisagée, avec des arbres dans les rues latérales et des décorations végétales sur certaines façades. Geoffroy Coomans, échevin de l’Urbanisme : « Il y a de très belles façades dans la rue Neuve, mais pour les façades que le sont moins (comme celle de l’Inno par exemple) nous voulons en concertation avec les propriétaires les revoir et si possible les rendre plus verdoyantes ».


Selon les estimations des échevins bruxellois, le réaménagement de la rue Neuve nécessiterait 3,5 millions d’euros. Le master plan est prévu fin février 2014 et les travaux devrait débuter au cours de l’année 2015.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


KaDeTe, le premier ‘supermarché start-up’ au monde, s’installe à Berlin

22/02/2018

KaDeTe, le premier ‘supermarché start-up’ au monde, ouvrira ses portes le mois prochain à Berlin. Cette place de marché physique donne l’occasion à des marques et entreprises débutantes d’entrer en contact avec les consommateurs et les acheteurs.

Il ne serait « pas surprenant » qu’Unilever opte pour Rotterdam

22/02/2018

Rotterdam, et non pas Londres, aurait le plus de chances d’accueillir le siège principal du groupe anglo-néerlandais Unilever. C’est ce que révèle le journal d’affaires Financial Times qui cite des sources de milieux politiques.

Chiffres records pour Henkel

22/02/2018

Le groupe allemand Henkel a réalisé d’excellentes performances en 2017, avec des chiffres records tant au niveau des ventes que du bénéfice. Pour la première fois l’entreprise a franchi la barre des 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Consolidation des chaînes américaines pour contrecarrer Amazon

21/02/2018

Afin de faire barrage à la montée d’Amazon, les distributeurs américains se consolident. Ainsi le groupe Albertsons a racheté Rite Aid et Walmart, qui voit ralentir sa croissance en ligne, continue de renforcer ses activités online.

Walmart envisage l’ouverture d’une chaîne physique en Inde

21/02/2018

Les négociations entre la chaîne de grande distribution américaine Walmart et l’e-tailer indien Flipkart ne concernent probablement pas uniquement le retail online. Il y a de fortes chances qu’il soit également question d’une chaîne physique.

bpost étoffe son réseau de points d’enlèvement

20/02/2018

(publireportage) Le confort joue un rôle de plus en plus essentiel lors des achats effectués en ligne et le consommateur d'aujourd'hui sait exactement ce qu'il veut : déterminer lui-même où et quand sa commande lui sera livrée. bpost poursuit dès lors l'extension de son réseau de points d’enlèvement.

Back to top