La rue Neuve reste l’artère commerçante la plus fréquentée de Bruxelles

La rue Neuve reste l’artère commerçante la plus fréquentée de Bruxelles

Avec une moyenne de 43.000 passants par jour la rue Neuve reste l’artère commerçante bruxelloise la plus populaire. L’ensemble des rues commerçantes de notre capitale accueille quotidiennement 1,5 million de visiteurs, indique le dernier baromètre d’Atrium.

1,5 million de passants par jour

Dans l’ensemble des rues commerçantes bruxelloises Atrium (Agence Régionale du Commerce) a dénombré plus de 1,5 million de passants par jour. En tête du classement figure  la rue Neuve (43.056 passants), suivie de la chaussée d’Ixelles (31.200), la rue des Fripiers (28.220), le boulevard Anspach (27.482) et la rue de Brabant (25.025). L’avenue Louise termine en septième position avec 21.403 visiteurs.


La rue des Fripiers, devenue piétonnière récemment, a connu la plus forte croissance, avec une augmentation du taux de fréquentation de 39% durant ces dernières année. « La restructuration de la rue, sa conversion en rue piétonnière, ainsi que le réaménagement de la place de la Monnaie ont contribué à ce succès », commente Atrium.


Autre artère qui gagne en popularité : la rue de Brabant (+24% en six ans). « Les clients y sont attachés à l’atmosphère multiculturelle. Néanmoins ils souhaiteraient y trouver une offre plus diversifiée, notamment davantage d’aliments frais, d’établissements horeca, de parfumeries, d’articles pour enfants, …. etc. »


En revanche la fréquentation du quartier Dansaert est en sérieux recul (-13%). Seule la rue des Chartreux affiche une légère croissance. On note également une forte chute pour Le Mont des Arts, principalement la galerie Ravenstein, et Saint-Gilles.


Attirer davantage d’indépendants à la rue Neuve

La rue Neuve a beau dominer le classement avec ses 43.000 passants par jour, ce chiffre reste néanmoins nettement en-deçà du record enregistré en 2009 : 53.000 passants par jour. Selon Atrium la rue Neuve devrait prendre exemple sur la rue des Fripiers.


« Les clients du quartier souhaitent une amélioration de l’aménagement de la rue Neuve. Ils demandent aussi une offre horeca plus diversifiée et davantage de commerces indépendants. » Coïncidence ou non, cela correspond exactement à l’évolution récente de la rue des Fripiers …


Il s’agit du troisième baromètre  publié par Atrium depuis 2007. Ce baromètre, au moyen de comptages (250 points de comptage dans 42 quartiers bruxellois) et d’enquêtes auprès des clients, permet de déterminer la popularité des divers noyaux commerçants à Bruxelles et constitue donc un outil d’une valeur inestimable pour les commerçants bruxellois.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: